FLASH
[22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  |  Surprise ! Le terroriste qui a tenté de se faire exploser à Bruxelles est un ressortissant marocain  |  Arabie saoudite : Mohammed bin Naif prête allégeance à Mohammed bin Salman, le nouveau prince élu par 31 des 34 membres du Conseil  |  L’Egypte livre du fuel à Gaza pour alléger la crise d’électricité déclenchée par Abbas  |  Belgique : Anvers – hélicoptères de la police, éviter la zone  |  Emplois fictifs: François Bayrou Sylvie Goulard Marielle de Sarnez quittent le gouvernement  |  Démission de François Bayrou  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 9 février 2007

La semi-victoire  de la première guerre du Liban et l’extrême prudence d’Olmert se paient cash. De nouvelles opérations contre le Hezbollah ont été lancées depuis hier.

Rapport de la Metula News Agency, www.menapress.com

Depuis quelques heures, des bulldozers lourds (D-9) et blindés de l’armée israélienne opèrent en territoire libanais, entre le moshav (village collectif) d’Avivim et le village libanais de Aroun A-Ras. Ces engins sont sécurisés par des chars d’assaut.

 Le but de cette pénétration consiste à détruire des bombes commandées à distance que le Hezbollah a disposées à proximité de la route des patrouilles israéliennes. Ce déploiement des islamistes date des semaines récentes. Le commando en action s’affaire également à anéantir de nouvelles infrastructures construites par les miliciens de Nasrallah sous le nez du contingent de l’ONU et de l’armée libanaise qui laissent faire.

 Israël avait, préalablement à son action, demandé à la FINUL d’intervenir en stricte application des termes de la résolution 1701. L’ONU étant demeurée sourde à ces appels, Tsahal est en train d’agir.

 Les services de sécurité et de santé, dans notre région, ont été placés en état d’alerte modéré. Le théâtre de cette opération se situe à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Metula. Le Hezbollah en parle sur ses media.

 Cet incident ne nécessite pas, pour l’instant, que la rédaction de notre agence passe en régime de crise. Nous effectuerons une évaluation de la situation plus tard en soirée et prendrons les dispositions qui s’imposent.

Metula, minuit 30 locales, jeudi, notre correspondant Ilan Tsadik s’est rendu sur place et rapporte : 

L’opération de Tsahal se poursuit. Elle a précisément lieu sur le territoire israélien situé au nord de la barrière militaire de sécurité. Ce territoire est reconnu par l’ONU comme faisant partie de l’Etat d’Israël et défini par ce que l’ONU appelle la "ligne bleue", soit la frontière internationale.

 Le Hezbollah avait profité de l’inoccupation par Tsahal de cette partie du territoire israélien pour y construire des points d’appui. Les intégristes chiites encouragent par là même les paysans libanais à étendre leurs cultures jusqu’à la barrière militaire, nonobstant le fait qu’ils se retrouvent en Israël. 

Il importe de remarquer que l’opération en cours a principalement pour objectif de détruire les nouveaux ouvrages du Hezbollah afin de ne pas permettre aux miliciens intégristes d’établir des positions d’attaque à proximité immédiate des bases de Tsahal et des agglomérations civiles.

 Au début de l’intervention, l’armée israélienne avait averti son homologue libanaise de ne pas gêner l’activité des bulldozers. Les Libanais sont pourtant passés outre et ils ont tirés sur les soldats israéliens à l’arme automatique à partir d’une position située sur la montagne sanglante de Ras-El Aroun.  

Tsahal a renouvelé son avertissement sans plus de résultats et a finalement réduit la position libanaise au silence par deux coups de canon droits au but. Il y a des blessés des suites de cette contre-attaque dans l’armée du cèdre. Aucune victime n’est à déplorer pour l’heure dans les rangs de Tsahal. 

Au-dessus de la zone d’incursion on assiste à un ballet incessant de divers aéronefs de la Kh’el Avir. Au sol, les troupes sur le pied de guerre sont en nombre dissuasif. 

Mais sous les tirs intermittents, on reconnaît surtout les membres des groupes de contact de la FINUL ainsi que des armées israélienne et libanaise qui tentent énergiquement d’empêcher l’embrasement régional par des négociations. 

Sur le terrain même, il semble que les travaux sont désormais presque terminés et que les engins lourds pourraient se retirer avant le lever du jour. Le reste du front est en alerte mais serein. La Ména restera sur place aussi longtemps que le calme ne sera pas revenu.

D’autres articles sur le même sujet : Israël, rempart du monde libre

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz