FLASH
[23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  |  « Si l’Islam est une religion de paix, pourquoi dois-je me déplacer partout avec des gardes armés ? » Ayaan Hirsi Ali  |  Sur la page Facebook d’Al Jazeera les arabes ont « réagi avec joie à l’attentat de Londres »  |  Sinaï égyptien : 15 terroristes tués, 7 arrêtés. 500 kg de TNT et des bombes artisanales saisis  |  Blocus ? Non, propagande. 10 ambulances ont transporté des malades de Gaza se faire soigner en Israël hier  |  L’ex député russe Denis Voronenkov qui a fui en Ukraine a été tué dans une rue de Kiev. Tueur appréhendé  |  Guignol : « Le niveau de la menace terroriste extrêmement élevée » – Cazeneuve, qui voulait lever l’état d’urgence il y a 8 jours  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande. Le 22 mars, 692 personnes ont été autorisés à entrer en Israël depuis Gaza  |  L’Autriche décide l’interdiction formelle à Erdogan de faire campagne sur son sol  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 30 mars 2007

Rappellons ici ce que disait le blog le 2 décembre 2006 :

Avez-vous remarqué comment on crée un mythe médiatique ?

a) les journalistes parlent du concept de guerre civile durant l’été 2005. La réalité des faits dément.

b) les journalistes reprennent le concept en octobre 2005. Nouvel échec.

c) Au printemps 2006, avec l’attentat contre la mosquée de Samarra, les journalistes tiennent leur prétexte. Les milices de Moqtada Al-Sadr vont vouloir se venger + Sadr est chiite = les chiites veulent massacrer du Sunnite. Le concept de "guerre civile" revient à la charge. Peu importe que Sadr ne représente pas les chiites, mais leur frange extrémiste. Seul compte le concept. On nous a fait le même coup avec le bilan irakien manipulé ou avec la comparaison facile Vietnam-Irak, proposée sans succès par les médias depuis mars 2003…

d) Incapables de démontrer le concept, un média finit par l’imposer à son public. Dans la réalité, il faut démontrer la pertinence de l’utilisation d’un mot. Dans le monde parallèle du journalisme de gauche, le mot se suffit à lui-même. "Révolutionnaire" = meurtrier sanguinaire, "activiste" = terroriste, "homme de conviction" = star débitant des banalités, "raisonnement" = préjugés, "social" = assistanat généralisé, "paix" = maintien du dictateur, "victime" = homme de gauche innocent ou coupable, "coupable" = homme de droite innocent ou coupable… Dans le monde enchanté des médias de gauche, propagande et tribune libre vivent un mariage heureux.    

Nous avons donc eu le terme guerre civile, qui a été adopté par ABC et NBC, et par l’immense majorité de nos médias européens. Colin Powell a appellé la Maison Blanche à "accepter la réalité". Les médias en ont conclu, triomphants : si Powell le dit, cela doit être vrai :

LE DEVOIR (2 décembre 2006) Au début de la semaine, les plus influents des médias américains ont annoncé qu’ils qualifieraient la guerre en Irak pour ce qu’elle est: une guerre civile. L’ex-secrétaire d’État Colin Powell, probablement libéré par l’empirisme manifesté par ces médias, a décidé lui aussi d’appeler un chat un chat. La Maison-Blanche? Elle s’y refuse. Pis, elle s’obstine.

La nouvelle majorité démocrate au Congrès a repris le refrain : guerre civile, violences de guerre civile, spectre de la guerre civile, la guerre civile fait rage en Irak, les Américains au coeur d’une guerre civile, le pays a basculé dans la guerre civile… blablablablabla…

Puis, comme annoncé, le mensonge s’est dégonflé, à mesure. Tony Blair l’affirme : il n’y a pas de guerre civile. Un rapport du Congrès renchérit. Interrogés à ce sujet, les Irakiens rejettent l’idée à 61% contre 27. Finalement, le commandant en chef du CENTCOM, l’amiral Fallon, conclut le 27 mars 2007 : "il n’y a pas de guerre civile en Irak." La Maison Blanche, qui est restée ferme à ce sujet, avait raison.

Voilà. Depuis début décembre, la machine médiatique a publié des centaines d’articles sur un mensonge. Depuis début décembre, dès l’annonce de la prise de position de la NBC, le blog drzz a parlé d’imposture. Il s’est entretemps appuyé sur un document stratégique approfondi sur la question que vous ne lirez jamais dans vos journaux. Simplement parce que ce blog est objectif.

Si vous aviez des doutes, en voilà une nouvelle preuve, parmi d’autres

D’autres articles sur le même sujet : La réalité irakienne 

IRAK : le dossier complet (plus de 150 articles)

LE BLOG drzz

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz