FLASH
83% des Israéliens considèrent que Donald Trump est un pro-israélien. Les juifs gauchistes reçoivent une énorme dégelée  |  Le président italien refuse la démission du Premier ministre Renzi  |  Manuel Valls a informé le président Hollande qu’il se présente à la primaire socialiste – comme si c’était un scoop: Oh! on est tous étonnés!  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes et honorables, je n’aurais pas besoin de tweeter. Tristement, je ne sais pas si ça changera »  |  Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  |  Ecosse. Fumer avec un enfant dans la voiture, c’est 119 € d’amende  |  Raciste ? Trump a nommé un noir, Ben Carson, comme Secrétaire au logement et au développement urbain  |  Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  |  Référendum italien : 56% pour le non, 44% oui. Renzi démissionne – Ce n’est cependant pas ITALXIT  |  Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 30 mars 2007

Rappellons ici ce que disait le blog le 2 décembre 2006 :

Avez-vous remarqué comment on crée un mythe médiatique ?

a) les journalistes parlent du concept de guerre civile durant l’été 2005. La réalité des faits dément.

b) les journalistes reprennent le concept en octobre 2005. Nouvel échec.

c) Au printemps 2006, avec l’attentat contre la mosquée de Samarra, les journalistes tiennent leur prétexte. Les milices de Moqtada Al-Sadr vont vouloir se venger + Sadr est chiite = les chiites veulent massacrer du Sunnite. Le concept de "guerre civile" revient à la charge. Peu importe que Sadr ne représente pas les chiites, mais leur frange extrémiste. Seul compte le concept. On nous a fait le même coup avec le bilan irakien manipulé ou avec la comparaison facile Vietnam-Irak, proposée sans succès par les médias depuis mars 2003…

d) Incapables de démontrer le concept, un média finit par l’imposer à son public. Dans la réalité, il faut démontrer la pertinence de l’utilisation d’un mot. Dans le monde parallèle du journalisme de gauche, le mot se suffit à lui-même. "Révolutionnaire" = meurtrier sanguinaire, "activiste" = terroriste, "homme de conviction" = star débitant des banalités, "raisonnement" = préjugés, "social" = assistanat généralisé, "paix" = maintien du dictateur, "victime" = homme de gauche innocent ou coupable, "coupable" = homme de droite innocent ou coupable… Dans le monde enchanté des médias de gauche, propagande et tribune libre vivent un mariage heureux.    

Nous avons donc eu le terme guerre civile, qui a été adopté par ABC et NBC, et par l’immense majorité de nos médias européens. Colin Powell a appellé la Maison Blanche à "accepter la réalité". Les médias en ont conclu, triomphants : si Powell le dit, cela doit être vrai :

LE DEVOIR (2 décembre 2006) Au début de la semaine, les plus influents des médias américains ont annoncé qu’ils qualifieraient la guerre en Irak pour ce qu’elle est: une guerre civile. L’ex-secrétaire d’État Colin Powell, probablement libéré par l’empirisme manifesté par ces médias, a décidé lui aussi d’appeler un chat un chat. La Maison-Blanche? Elle s’y refuse. Pis, elle s’obstine.

La nouvelle majorité démocrate au Congrès a repris le refrain : guerre civile, violences de guerre civile, spectre de la guerre civile, la guerre civile fait rage en Irak, les Américains au coeur d’une guerre civile, le pays a basculé dans la guerre civile… blablablablabla…

Puis, comme annoncé, le mensonge s’est dégonflé, à mesure. Tony Blair l’affirme : il n’y a pas de guerre civile. Un rapport du Congrès renchérit. Interrogés à ce sujet, les Irakiens rejettent l’idée à 61% contre 27. Finalement, le commandant en chef du CENTCOM, l’amiral Fallon, conclut le 27 mars 2007 : "il n’y a pas de guerre civile en Irak." La Maison Blanche, qui est restée ferme à ce sujet, avait raison.

Voilà. Depuis début décembre, la machine médiatique a publié des centaines d’articles sur un mensonge. Depuis début décembre, dès l’annonce de la prise de position de la NBC, le blog drzz a parlé d’imposture. Il s’est entretemps appuyé sur un document stratégique approfondi sur la question que vous ne lirez jamais dans vos journaux. Simplement parce que ce blog est objectif.

Si vous aviez des doutes, en voilà une nouvelle preuve, parmi d’autres

D’autres articles sur le même sujet : La réalité irakienne 
IRAK : le dossier complet (plus de 150 articles)

LE BLOG drzz

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz