FLASH
[28/06/2017] Donald Trump a accepté l’invitation d’Emmanuel Macron d’assister au défilé de Bastille day (14 juillet)  |  Allemagne, un migrant arrêté parce qu’il soutenait ISIS  |  Tunisie, pays musulman modéré donc tolérant, interdit le spectacle de Michel Boujenah  |  [27/06/2017] L’enquête du FBI contre le général Flynn, le conseiller sécurité de Trump, était une vengeance  |  L’université de Californie se prend un procès pour « environnement hostile aux juifs »  |  Chômage : la barre des 6.6 millions d’inscrits à Pole Emploi est dépassée  |  [26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 21 avril 2007

Oyez, oyez, bonnes gens, après avoir prévu – et remporté – les élections espagnoles en 2004, après avoir multiplié les attentats à l’automne dernier pour influencer le vote législatif américain, les nazislamistes ont décidé de s’inviter aux élections présidentielles de la France. Malgré son vote arabe, malgré son empressement à louer Arafat ou Saddam Hussein, la République ne reste aux yeux des terroristes que ce qu’elle est : un état dhimmi.

Or un état dhimmi est influençable. Aujourd’hui, les talibans exigent le retour de certains de leurs militants emprisonnés ainsi que le départ des troupes françaises de l’Afghanistan contre la libération des deux otages français. Faut-il être surpris ? Nous étions avertis depuis la crise des otages en Iran : être européen est devenu un risque, nous sommes la nouvelle monnaie d’échange de l’ère post-11 septembre. Ce commerce, très profitable aux islamistes, a été adoubé par la conduite des Italiens, qui ont libéré des prisonniers pour récupérer leur journaliste, et des Britanniques, qui se sont honteusement agenouillés devant Ahmadinejad.

Cette ingérence extérieure ne saurait faire oublier une autre attaque totalitaire, en provenance de l’intérieur de la France même. A une heure et demie de la fin officielle de la campagne du premier tour, un sondage CSA annonce une remontée spectaculaire de Le Pen et une chute tout aussi importante de Bayrou. Le borgne serait le troisième homme. Emoi dans l’Hexagone. Un esprit libre vous dirait qu’il s’agit là de procédés que l’on observe dans les république soviétiques ou les dictatures africaines. Par un heureux hasard, le dernier sondage publié – donc le baromètre final, le gong ultime – ravive la peur de l’extrême droite au second tour et enterre le parti centriste, le "dissident" qui ennuie tant la gauche. Staline avait écarté Trotsky avec plus de finesse.

Dès lors, nul besoin pour le PS d’appeler au vote utile. Tout le monde a compris que l’hydre est de retour, que Bayrou ne saurait récolter une voix qui pourrait faire éjecter la gauche toute entière. Le bon peuple de Jaurès, tel un troupeau de moutons, se regroupera en toute hâte autour de l’angélique bergère du Poitou.

Quant aux dommages collatéraux de cette annonce – le vote FN s’en trouvera indubitablement dopé -, les stratèges du PS s’en frottent les mains, pariant que les électeurs traditionnels de Le Pen reviendront à la maison mère s’ils sentent qu’un score important est possible – affaiblissant ainsi le vote Sarkozy.  

Personne ne pourra contrôler ce fameux sondage, "bêtement" publié 90 minutes avant la fin officielle de la parution des enquêtes d’opinion. Personne ne saura non plus s’il est crédible ou non, d’autant plus qu’il contredit tous les autre produits jusque là. Dimanche, nous n’en mesurerons que les effets. Et je le pense fortement : il a été créé pour cela.

Tremblez, citoyens français, tremblez.  Car c’est vous les otages des Talibans du PS, de Libé, de Marianne et du Nouvel Obs. Que votre suffrage vous délivre d’eux, une fois pour toutes.     

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz