FLASH
L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  |  Michael Flynn, le conseiller à la sécurité nationale de Trump accuse la Chine & la Corée du nord d’avoir fait une alliance globale avec l’islam radical  |  Les médias vont manger leur chapeau : le Dow Jones progresse de 76 points à l’annonce des nomimations par Trump aux postes économiques clés  |  Message d’Albert Bertold: Dreuz a perdu 8 abonnés twitter, 46 de la newsletter et gagné 431 lecteurs en 24h  |  2 avions israéliens ont tiré des missiles depuis l’espace aérien libanais vers la capitale syrienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 1 juin 2007

Par David Martin, la pensée néoconservatrice

Qui aurait cru qu’un jour je lise un livre de Claude Allègre ? Si le ministre de l’éducation qu’il fut m’a laissé un souvenir assez bon sur certains points (mais très négatif sur d’autres, notamment son école du XXIe siècle !!), ses opinions politiques et son machisme n’étaient pas vraiment faits pour me plaire.

Surprise, depuis qu’il a quitté le PS et la vie politique, le scientifique est de retour . Et on se rend compte à quel point l’action politicienne peut étouffer les idées.

Claude Allègre est un géologue. Pas un animateur télé. Cela a son importance. Il a travaillé (et travaille) comme scientifique et comme professeur. Il a cottoyé des climatologues, des écologistes, des scientifiques mais aussi des décideurs , des hommes et des femmes politiques, des dirigeants. Il a donc une vue d’ensemble qui manque cruellement à certains acteurs du débat sur le Réchauffement Global .

Son livre aurait du faire l’effet d’une bombe. Pas seulement parce qu’il bat en brêche certaines théories à la mode ou parce qu’il prouve que l’on peut être de gauche et approuver le nucléaire ou les OGM. Mais tout simplement parce qu’il se pose comme un livre contradictoire !!

Au Moyen Age, l’une des activités des étudiants à l’université était la « dispute » : chacun devait convaincre l’autre de la justesse de ses arguments tout en démontant ceux de l’adversaire. Cela demandait une préparation sans faille, une très grande érudition et de la réthorique.

En 2007, la dispute a fait place au consensus : aucune tête ne doit dépasser. Les théories sont exposées en place publique et il est interdit de les contredire.

Claude Allègre a choisi de dire « sa » vérité. Cela ne veut pas dire qu’il a raison. Cela veut dire qu’il n’est pas d’accord avec celle des autres. C’est un procédé d’humilité qui tranche considérablement avec la façon dont la « secte verte » vend ses idées.

Son livre prend nettement position. Contre Nicolas Hulot d’abord qu’il accuse de « légèreté ». Rien sur l’eau dans son pacte écologique, par exemple. L’animateur télé est passé au vitriol et certains arguments d’Allègre sont loin d’être idiots. Que penser par exemple, de quelqu’un qui parle de décroissance , qui veut imposer sans discussion ses solutions mais qui utilise l’hélicoptère de manière intensive ? A travers l’animateur d’Usuahia , Allègre pointe du doigt les méthodes éco-terroristes qui consistent à refuser le dialogue, à mettre devant le fait accompli et à asséner des vérités sans se soucier d’un débat. Et qui préfèrent culpabiliser le citoyen lambda plutôt que d’en faire quelqu’un de responsable.

Allègre dénonce les méthodes de la « secte verte », secte qui veut nous renvoyer des années en arrière, sans se préoccuper des vrais problèmes de la planète et dont les intentions nébuleuses cachent des arrières pensées gauchisantes dignes des pires totalitarismes. Allègre n’oublie pas de dire que pour eux, il n’y a pas de débat : il faut faire selon leurs méthodes sans discuter.

Il prend position pour le nucléaire civil et pour les OGM. Mais il prend position en donnant ses arguments scientifiques, pas en faisant dans « je suis pour parce que c’est bien » qui serait le pendant du « je suis contre parce que c’est pas bien » de certains écolos. Truffant son livre de diagrammes , renvoyant à des dizaines d’autres articles, livres, liens web… , il donne ainsi un éclairage différent de ce que l’on peut entendre.

Bien entendu, il s’attaque au réchauffement climatique, rappelant quelques vérités sur les périodes médiévales plus chaudes , comme autour de l’an mil. S’il ne nie pas ce réchauffement, il s’interroge sur son origine : humaine, naturelle, solaire… Il en profite pour faire quelques mise au point sur le GIEC, rappelant que certains scientifiques en furent exclus car ils refusaient de cautionner le rapport final. Et nous apprend que ce fameux rapport que les médias nous ont vendu est en fait le digest d’un travail nettement plus volumineux. Un excellent travail de réinformation bien salutaire.

Son exposé sur les OGM est également interessant et lui permet de tailler un costad à Bové (qu’il appelle la brute voire le délinquant). Allègre déplore que la France prenne un tel retard dans l’étude de ses organismes, rappelant au passage que la selection génétique existe depuis le néolitihique. Allègre détruit également d’autres légendes sur les OGM (style les maïs transgéniques qui modifieraient la luzerne du champ voisin) tout en mettant en avant ce qu’ils pourraient améliorer dans notre vie futur . Certes, les convaincus du contraire ne changeront pas d’avis mais il serait interessant qu’ils étudient un autre avis. On appelle cela débattre !!

Autre victime de ce livre, Al Gore (qualifié de truand) : Allègre, perfide, n’omet pas de dire que celui qui se veut la bonne conscience de la planète dépense plus de 200 000 $ d’electricité par an. L’ancien ministre l’a rencontré et il ne lui a pas laissé de bons souvenirs.

Les racistes anti-américains seront surpris de voir que l’ancien ministre socialiste est bien loin de les vouer aux enfers. S’il critique certaines de leurs méthodes (comme enfouir les ordures au fond des mers), il met également en avant leurs avancées écologiques (OGM, voitures hybrides…)

Mais ce livre n’est pas qu’un livre de polémiques. Allègre fait le tour des solutions (éoliennes, solaire, voitures hybrides…) en énumérant leurs avantages et leurs inconvénients. Il s’interesse aux pièges à CO2, rappelle que le chauffage au bois n’a rien d’écologique (il faut 1 jour pour brûler un arbre, 15 ans pour le faire croître)….

Il met également sur la place d’autres aspects négligés totalement par les écolos style Hulot comme  le problème de l’eau, pour lui , nettement plus grave qu’un réchauffement climatique , et surtout, surtout, propose une écologie qui ne soit pas une écologie de décroissance mais génératrice d’emploi.

Car qu’on se le dise, entrer dans la ruputure de notre pacte économique sera bien dommageable que de l’améliorer. Refuser aux pays en voie de développement l’accès à une technologie propre en leur demandant d’arrêter leur croissance, c’est tout simplement les enfoncer encore plus dans la misère. On pourrait même se demander qui se cache derrière ce nouveau racisme.

Le livre devrait être une bombe. Il ne l’est , hélas pas !! Il aurait du faire débat : le débat peine à s’imposer. Il aurait pu être l’amorce d’une vraie révolution écologiste, il ne sera , au final, qu’un livre de plus sur un sujet qui a été confisqué par des groupes de pressions bien peu démocratiques.

LISEZ LE rapport SUR LE MYTHE DU RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz