FLASH
Ministre de l’Int. Bruno Le Roux a triché dans son CV : il n’est pas 1 ancien HEC et ESSEC – moralité parfaite pour un ministre socialiste  |  Si Trump tient ses promesses, les démocrates risquent fortement de perdre 25 sur 33 sièges au Sénat en 2018 – un tsunami après la défaite présidentielle  |  Lors d’un meeting de Trump, le patron de Dow Chemicals annonce la création d’un centre de R&D dans le Michigan +700 emplois  |  Rotterdam : Le terroriste musulman appréhendé préparait une exécution – saloperie d’islam  |  CNN annonce que 50 000 combattants de l’Etat islamique ont été tués selon l’armée américaine  |  Allemagne : 2 mineurs musulmans suspectés de préparer un attentat ont été arrêtés à #Aschaffenburg  |  Rotterdam : 4 boîtes d’explosifs, 1 drapeau d’ISIS découverts durant l’arrestation de terroristes musulmans  |  Syrie : la coalition occidentale a bombardé et détruit 168 camions-citerne près de Palmyre  |  Nigeria : double attentat « suicide » à #Madagali : 30 morts 57 blessés – saloperie d’islam  |  Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  |  Egypte : 8 morts dont 4 policiers lors d’une explosion jihadiste au Caire  |  Nouvel effet Trump : Foxconn Taiwan, qui fabrique les iPhone et d’autres smartphones, déclare au WSJ qu’il envisage de se développer aux USA  |  Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 13 juillet 2007
Iran : contamination nucléaire ?
13 juillet 2007   Miguel Garroté, Journaliste d’investigation, Monde-Info
http://monde-info.blogspot.com/   miguel.garrote@yahoo.fr  
  
Cette année, un ingénieur nucléaire iranien, basé à l’usine de transformation d’uranium d’Isfahan, est décédé par contamination. L’information a été fournie à l’excellente revue New Scientist par Najmedin Meshkati. Celui-ci est un expert en sécurité nucléaire, Américain d’origine iranienne, travaillant à l’Université de Southern California. Meshkati a étudié les trois catastrophes de Three Miles Island en 1979, de Bhopal en 1984 et de Tchernobyl en 1986. Ce qui inquiète Meshkati, dans le cas d’Isfahan et des centrales iraniennes en général, c’est la combinaison, d’amateurisme iranien et de technologie russe peu sécurisée.
  
  
En clair, l’Iran, en matière nucléaire, est à la merci des Russes. L’Iran n’est pas en mesure de recruter des experts occidentaux qualifiés, pour mener des analyses de sécurité et des contrôles de qualité. L’Iran a confié aux Russes la construction et le contrôle du réacteur nucléaire de Bushehr. Un accident nucléaire, à la centrale de Bushehr, située sur le Golfe persique ; ou un accident dans les autres centrales iraniennes d’enrichissement d’uranium, contaminerait, l’Arabie saoudite, le Koweït, Dubaï et le reste du Golfe, selon l’expert Najmedin Meshkati.
  
  
Certes, les autorités iraniennes, prétendent, qu’il s’agit de centrales nucléaires à usage civil (civil ou militaire, le nucléaire mal contrôlé est dangereux dans les deux cas). Quoi qu’il en soit, ces mêmes autorités iraniennes n’ont pas, depuis des années, une attitude transparente vis-à-vis des inspecteurs de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), une filiale de l’ONU. Ces mêmes autorités continuent d’enrichir de l’uranium, contrevenant ainsi aux résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU. Dans ce contexte, le sinistre « Il faut rayer Israël de la carte », proclamé et répété par le président iranien Ahmadinejad, conserve évidemment une tournure particulièrement alarmante, pour ne pas dire, justement, nucléaire et génocidaire.
  
  
L’Iran, par son attitude vis-à-vis de l’AIEA et de l’ONU, se prive, des analyses de sécurité et des contrôles de qualité, que seuls des experts occidentaux sont en mesure de fournir. C’est à se demander, si le gouvernement de Téhéran, ne fait pas tout, pour augmenter, le risque, de voir les USA ou Israël, neutraliser, les centrales iraniennes d’enrichissement d’uranium, à l’aide de moyens militaires. La pénétration militaire de l’Iran au Liban, en Irak et à Gaza, elle aussi, ressemble, à autant d’actes de provocation qui, à terme, peuvent pousser, les USA ou Israël, à en finir une fois pour toutes, avec l’Iran nucléarisé, ses mollahs intégristes et son président génocidaire.

1501iranb.jpg

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz