FLASH
[27/05/2017] La tombe du général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises a été vandalisée  |  Londres : le théatre de Piccadilly Circus vient d’être évacué en pleine séance  |  Trump : « je prendrais ma décision finale sur les accords de Paris [sur le climat] la semaine prochaine »  |  ISIS revendique l’attentat de Manchester  |  Somalie: les islamistes empêchent les populations affamées de recevoir l’aide alimentaire  |  Grande Bretagne : Durham bloquée par la police. Population évacuée du centre ville  |  Philippines, Marawi : l’armée bombarde les combattants de l’Etat islamique lors d’affrontements urbains  |  [26/05/2017] Afghanistan : des terroristes talibans attaquent une base militaire dans la province de Kandahar, au moins 20 morts  |  Syrie : nouvelle frappe de la coalition américaine : 80 proches de l’Etat islamique tués  |  Manchester : Salman Abedi a préparé son attentat depuis 1 an  |  La police allemande a arrêté un islamiste à Essen  |  Egypte, des musulmans attaquent des Chrétiens coptes dans un bus: 24 morts, 16 blessés. Ils n’ont pas entendu les mots d’amour de Manchester  |  [25/05/2017] Philippines : affrontements violents aujourd’hui entre ISIS et l’armée philippine dans l’ouest de Mariwa  |  Manchester : raid de la police en cours concernant des suspects en rapport avec l’attentat  |  Une bombe a été placé dans la voiture de l’ancien Premier ministre grec , Lucas Papademos. Plusieurs personnes blessés dont le Premier ministre  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 17 juillet 2007
IRAN :
diplomatie ou
frappes militaires ?
17 juillet 2007
Miguel Garroté
Journaliste d’investigation
Monde-Info
http://monde-info.blogspot.com/
miguel.garrote@yahoo.fr
  
Le 11 septembre 2001, a fixé, le début de la Quatrième Guerre mondiale, la Guerre contre le Terrorisme islamique. La Troisième Guerre mondiale, pour ceux qui ne l’ont toujours pas réalisé, étant la Guerre froide, et ses 120 millions de victimes à travers le monde.
  
Certains milieux français, prétendent, que se sont les autorités américaines, qui ont commis, les attentats, du 11 septembre 2001, à New York et Washington. Dans le but de justifier, les deux interventions américaines, depuis 2001 en Afghanistan, et depuis 2003 en Irak.
  
C’est un peu, comme si certains milieux américains, prétendaient, que les attentats antisémites de la Rue des Rosiers, à Paris, avaient été commis, par les autorités françaises et israéliennes, pour justifier, la lutte, contre le terrorisme palestinien.
  
L’islamisme, c’est la renaissance, de la pieuvre totalitaire, jadis éradiquée, en tant que national-socialisme, fascisme et communisme. La Quatrième Guerre mondiale a une vocation universelle. Elle utilise des armes militaires et idéologiques, plutôt que religieuses au vrai sens du terme. Elle risque de se prolonger pendant 10, 15, 20 ans ou plus encore.
  
Dans ce cadre, on ne devrait pas considérer les guerres d’Afghanistan et d’Irak comme des guerres distinctes. Ces guerres sont des avant-postes de la Quatrième Guerre mondiale. Même chose pour l’Iran, grand artificier du terrorisme, arme fatale, arme absolue, de l’islamisme.
  
L’Iran arme les terroristes chiites (Hezbollah) et sunnites (Hamas). Le développement iranien d’armes nucléaires, fait de l’Iran, notre principal ennemi dans la Quatrième Guerre mondiale. Le premier objectif iranien, comme le répète, encore et toujours, le président Mahmoud Ahmadinejad, est de « rayer Israël de la carte ».
  
Les autres objectifs d’Ahmadinejad sont le contrôle du Moyen-Orient, du pétrole, du Golfe Persique ; et la propagation de l’islam radical, de la guerre sainte, en Europe. Ahmadinejad n’hésite pas à écarter les différences confessionnelles, entre chiites et sunnites, pour constituer des alliances, dans le cadre du djihad, contre les juifs et les chrétiens.
  
L’Iran déploie d’importantes batteries de missiles dans la région. L’Iran a collaboré avec la Corée du Nord, grand proliférateur de missiles. L’Iran sera bientôt armé de missiles à longue portée.
  
D’éminents experts en questions stratégiques ne cessent de le répéter. En admettant que les USA renoncent à bombarder les sites nucléaires iraniens, chose que personne ne peut affirmer avec certitude, il reste la possibilité que cette mission soit prise en charge par Israël. Jusqu’à présent, le président Ahmadinejad, a dit et a fait, tout ce qu’il fallait, pour provoquer, de telles frappes aériennes. La question est de savoir s’il calmera le jeu avant qu’il ne soit trop tard.

uzt.jpg

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz