FLASH
83% des Israéliens considèrent que Donald Trump est un pro-israélien. Les juifs gauchistes reçoivent une énorme dégelée  |  Le président italien refuse la démission du Premier ministre Renzi  |  Manuel Valls a informé le président Hollande qu’il se présente à la primaire socialiste – comme si c’était un scoop: Oh! on est tous étonnés!  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes et honorables, je n’aurais pas besoin de tweeter. Tristement, je ne sais pas si ça changera »  |  Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  |  Ecosse. Fumer avec un enfant dans la voiture, c’est 119 € d’amende  |  Raciste ? Trump a nommé un noir, Ben Carson, comme Secrétaire au logement et au développement urbain  |  Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  |  Référendum italien : 56% pour le non, 44% oui. Renzi démissionne – Ce n’est cependant pas ITALXIT  |  Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 19 juillet 2007
19 juillet 2007
Miguel Garroté
Journaliste d’investigation
Monde-Info
http://monde-info.blogspot.com/
miguel.garrote@yahoo.fr
     
USA : Démocrates ou Démagogues ?
  
Après une nuit de palabres, le Sénat n’a pas recueilli la majorité qualifiée (soixante voix sur cent) pour faire passer le retrait de l’armée américaine d’Irak d’ici avril 2008. Les démocrates, avec cinquante et un sièges sur cent au Sénat ont obtenu cinquante-deux voix. Quarante-sept sénateurs ont voté contre le retrait d’ici avril 2008. La Chambre des représentants avait déjà adopté un texte en faveur d’un retrait de l’armée américaine d’Irak. Le président Bush avait répondu qu’il exerçait son droit de veto. Mitch McConnell, sénateur républicain, avait dénoncé les manoeuvres des démocrates pour saper les efforts des soldats américains et limiter la capacité des généraux US à mener à bien leur mission. Le président Bush n’a pas à remettre en cause sa politique en Irak avant septembre, période où le Pentagone livrera un rapport sur l’opération lancée depuis début 2007 contre les groupes terroristes avec 30.000 soldats supplémentaires.
  
  
Les démocrates affirment que quatre ans après l’intervention de 2003, la stratégie américaine en Irak n’a pas fait ses preuves et que 3’600 soldats américains sont morts. Un tout récent rapport des services de renseignement américains confirme que la menace d’al-Qaïda perdure. Les démocrates en tirent prétexte pour prétendre que les 400 milliards de dollars dépensés pour la guerre en Irak n’ont pas amélioré la sécurité des Etats-Unis. Les démocrates racontent que cet argent aurait du être utilisé contre al-Qaïda au Pakistan et en Afghanistan.
  
  
De toute évidence la démagogie n’étouffe pas les Démocrates. Depuis le 11 septembre 2001, pas un seul attentat ne s’est produit aux USA. Quant à investir 400 milliards de dollars dans la lutte contre al-Qaïda en Afghanistan et au Pakistan, les Démocrates auraient pu y songer plus tôt. Le problème de fond, c’est la guerre terroriste menée par l’islam radical en Asie centrale et au Moyen Orient.
  
  
Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad vient de déclarer que les relations Iran-Syrie influencent le monde entier. Il a fait cette déclaration en montant dans l’avion qui l’a conduit à Damas où il rencontre le président syrien Bachar al-Assad.
  
  
Fait contrariant pour les Démocrates, l’armée américaine vient d’arrêter un très haut responsable d’al-Qaïda en Irak, Khaled al-Mashhadani. Il était notamment l’intermédiaire avec les plus hauts dirigeants d’Al-Qaïda, Abou Ayyoub al-Masri, Ousamma Ben Laden et Ayman al-Zawahiri.
   saddambinladen.jpg
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz