FLASH
2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  |  La banque centrale d’Arabie saoudite annonce être bloquée par un virus venu d’Iran  |  L’ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin qui a masqué la vérité de l’affaire al Dura, est mort à l’âge de 62 ans d’un cancer  |  L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 23 août 2007

061107_democratic_hmed_10pPar Pierre Toullec, http://ffgop.canalblog.com/

Une semaine forte en sondages … intéressants.

 

Les lecteurs réguliers du GOP France et aujourd’hui du FFGOP sont désormais familiers avec le site Real Clear Politics. L’avantage avec leur travail, c’est qu’en plus de réaliser leurs propres sondages, ils font une moyenne de tous les autres sondages afin d’avoir une tendance la plus crédible possible sur l’ensemble du territoire Américain. Et cela nous permet d’avoir une analyse bien plus fine que celle des pseudos-médias pseudos-indépendants Français…

Par exemple, la chute continuelle des Démocrates dans les sondages. Nous n’allons pas nous éterniser là-dessus, nous avons suffisamment abordé le sujet. Précisons cependant que cette chute continue. Et ce ne sont pas les médias Français qui vous le diraient. Aujourd’hui à 23,3% d’opinion favorable (moins que Jacques Chirac dans sa plus mauvaise période !), la gauche Américaine a donc perdu plus de deux points en deux mois.

_43735_bush19_12_6

A l’inverse, le Président Bush, bien que toujours impopulaire (ne nous leurrons pas), reste stable autour de 32% d’opinion favorable (32,9% ce mois ci).

Le président Bush a donc presque atteint dix points d’avance en popularité sur la majorité du Congrès ! (+9,6 points)

Surtout ne l’ébruitez pas ! Cela pourrait faire croire que les Démocrates ne sont pas populaire… Et en France on n’aime pas ça…

Cela n’est pas réellement étonnant. De tous temps, en démocratie, promesses non tenues et démagogie n’ont jamais permis de tenir au pouvoir.

trio

A propos de la présidentielle maintenant. Là aussi, les choses commencent à bouger. Tout d’abord à gauche. Pendant des mois, il a semblé possible pour Barack Obama de menacer Hillary Clinton dans la primaire Démocrate. Mais le plus jeune candidat pour l’élection de 2008 a perdu plus de six points en quelques semaines. Or, nous sommes désormais à moins de cinq mois des premiers votes pour les primaires de la Présidentielle. Alors que l’ex première Dame culmine à plus de 39% d’opinion favorable, Obama s’effondre donc à 20% (20,8% exactement). Quand au troisième qui essaye de faire son jeu, John Edwards, il stagne toujours entre 10 et 15%. Ce mois ci, il reste à 11,7.

En réalité à gauche, il n’y a plus réellement de suspense. Bien que les autres candidats continueront à se débattre, il est peu probable que Clinton puisse perdre cette primaire. A moins que, le jeu des élections différées puissent favoriser le plus centriste (Obama) ou le plus extrémiste (Edwards). C’est cependant objectivement assez peu probable.

Cette situation est assez positive pour le futur candidat Républicain. En effet, Hillary Clinton reste toujours la candidate la plus polarisante, et la plus détestée. Oui la gauche est très capable de s’unir derrière elle. Mais elle assurera à la droite d’être aussi unie très fortement derrière son candidat, quel qu’il soit. En réalité, l’avis de nombre de conservateurs est qu’ils n’ont une chance de gagner cette élection Présidentielle qu’à la condition qu’Hillary Clinton soit la candidate Démocrate. 

 

Maintenant à droite. Une chose certaine, c’est bien que le Ames straw poll a fait (légèrement) bouger certaines lignes. Ainsi, John McCain, longtemps en position de concurrencer Rudy Giuliani, est désormais tombé sous Mitt Romney, à 12,6%. Ses soucis financiers et sa grande difficulté à séduire les Conservateurs , puis son absence au suffrage de l’Iowa l’on mis, il semblerait, cette fois ci KO. Bien qu’il lui reste toujours une solide base, peu de commentateurs politiques continuent à parier sur lui.

Quand à Mitt Romney justement. Parti de très bas dans les tous premiers sondages, et stagnant encore dernièrement à à peine 11%, sa victoire dans le Ames Straw Poll le propulse à 12,7%, soit désormais second de la course. Certes, c’est encore loin de Rudy Giuliani, qui s’est désormais assuré une place autour de 28%. Mais pour les primaires, Mitt Romney a un gros avantage sur l’ancien Maire de New York. La situation est en fait l’inverse de celle des Démocrates. A gauche, la candidate très « liberal » est en tête des sondages. Cela lui assure une solide base partout sur le territoire. Dans le même temps, le centriste Barack Obama se retrouve second, tout en sachant que son statut de centriste lui fait gagner de potentielles voix dans les sondages au centre et à droite, soit des personnes qui ne voteront pas forcément aux primaires !triorep

A droite, l’inverse se passe. Dans ce nouveau duel au sommet que se livrent Mitt Romney et Rudy Giuliani, le premier est le plus centriste, et en temps qu’ancien Démocrate, il reçoit des voix de gauche dans les sondages. Des voix qui ne voteront donc pas forcément aux primaires (bien que ce soit souvent possible, il est rare que les militants de gauche aillent voter dans les priamires de droite, et inversement). A l’inverse, Mitt Romney rassure une bonne partie de l’électorat conservateur de par ses positions. La stratégie du désormais second est donc de s’assurer les suffrages des premiers Etats à voter, afin de récupérer les voix des électeurs des candidats qui, probablement, abandoneront la course après leurs premiers échecs. Les premiers résultats de cette stratégie sont que Romney est désormais en tête dans plusieurs Etats clefs, tels que l’Iowa ou le New Hampshire.

Mais il en reste un quatrième à droite dont nous parlons peu. Fred Thomson reste lui autour de 17%. Qui est-il ? Ce potentiel candidat n’a pas encore officialisé sa candidature à la Primaire Républicaine, bien qu’il figure dans les sondages. Sera t-il dans la course ou soutiendra t-il quelqu’un d’autre ? Il a dernièrement annoncé qu’il se prononcerait début janvier 2008, soit quelques jours seulement avant les premières primaires. Cette stratégie est pour le coup très dangereuse, car il ne pourra pas participer aux débats, ni lever de fonds. Et encore moins lancer ses militants sur le terrain tout en faisant croie qu’il ne s’était pas encore décidé. Thomson candidat ? S’il ne se dépèche pas, ce pourrait ne plus être possible du tout.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz