FLASH
Rotterdam : Le terroriste musulman appréhendé préparait une exécution – saloperie d’islam  |  CNN annonce que 50 000 combattants de l’Etat islamique ont été tués selon l’armée américaine  |  Allemagne : 2 mineurs musulmans suspectés de préparer un attentat ont été arrêtés à #Aschaffenburg  |  Rotterdam : 4 boîtes d’explosifs, 1 drapeau d’ISIS découverts durant l’arrestation de terroristes musulmans  |  Syrie : la coalition occidentale a bombardé et détruit 168 camions-citerne près de Palmyre  |  Nigeria : double attentat « suicide » à #Madagali : 30 morts 57 blessés – saloperie d’islam  |  Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  |  Egypte : 8 morts dont 4 policiers lors d’une explosion jihadiste au Caire  |  Nouvel effet Trump : Foxconn Taiwan, qui fabrique les iPhone et d’autres smartphones, déclare au WSJ qu’il envisage de se développer aux USA  |  Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 29 août 2007
Mercredi 29 août 2007
Miguel Garroté, journaliste
diplômé ès science politique
http://monde-info.blogspot.com/
miguel.garrote@yahoo.fr
  
Quand l’Europe baisse son pantalon
citizens_flee_9_11_david_fr.jpg  
On peut lire dans un journal belge daté du 23 août que le Hezbollah de Belgique a décidé de manifester à Bruxelles le 11 septembre 2007. En effet, la « Ligue arabe européenne » (LAE), une organisation pro-Hezbollah composée d’immigrés arabes de Belgique, incite ses membres à manifester à Bruxelles le 11 septembre « contre l’islamophobie et le racisme en Europe ». On prendra note avec intérêt, que le Hezbollah, considéré comme groupe terroriste par de nombreuses démocraties occidentales, peut agir impunément, en Belgique, sous l’étiquette « Ligue arabe européenne ».
  
  
La manifestation de la Ligue arabe européenne (LAE) est une riposte à la demande du mouvement européen « Stop the islamisation of Europe » (SIOE) d’organiser une manifestation, le 11 septembre, devant le bâtiment de l’Union Européenne (UE), à Bruxelles, pour protester contre l’introduction de la charia et de l’islamisme radical en Europe. Il y a deux semaines, la manifestation SIOE a été interdite par Freddy Thielemans, le maire de Bruxelles. Selon Thielemans, la manifestation SIOE inciterait « à la discrimination et à la haine, ce que nous appelons d’ordinaire du racisme et de la xénophobie. Cela est interdit par un nombre considérable de traités internationaux et est puni tant par notre droit pénal que par la législation européenne ». La sémantique de Thielemans est intéressante. Les statuts de la SIOE n’ont aucun caractère raciste. En revanche, la charte du Hezbollah prévoit l’extermination du peuple israélien, la destruction d’Israël. La charte du Hezbollah n’est pas seulement raciste. Elle est génocidaire. Comme est génocidaire le régime iranien qui arme et finance le Hezbollah.
  
  
D’autre part, le même Thielemans a donné son autorisation à une manifestation, à Bruxelles, le 9 septembre, manifestation organisé par « United for Truth » (UFT), en français, « Unis pour la vérité », un groupe selon lequel les attentats terroristes du 11 septembre contre les tours de New York et contre le Pentagone à Washington « ont été organisés par le gouvernement américain ». Unis pour le mensonge paranoïaque ? Ou encore, UFT, Unis pour Fêter le Terrorisme. Sur son site, l’UFT écrit que les autorités de Bruxelles, avant de donner leur permission pour la manifestation de l’UFT, se sont informées sur le fait de savoir si la manifestation était à connotation religieuse ou non. D’après UFT « le plus gros problème était celui d’un possible refus de notre manifestation pour des questions religieuses. Mais comme nous nous basons simplement sur des faits et sur des problèmes politiques, nous n’avons pas l’intention de discriminer ou de promouvoir aucune religion ». L’UFT écrit donc qu’elle se base « simplement sur des faits ». L’attribution des attentats du 11 septembre 2001, par l’UFT, au gouvernement américain, est-elle « simplement basée sur des faits » ?
  
  
De son côté, la hezbolliaque Ligue arabe européenne (LAE), vitrine européenne du Hezbollah, a donné une conférence de presse, informant de sa propre manifestation, le 11 septembre. Décidemment, que d’agitation pro-islamique, à Bruxelles, autour de cette date du 11 septembre. Durant cette conférence de presse, l’AEL a affirmé que sa manifestation ne critiquera aucune religion. « La LAE respecte toutes les convictions religieuses, toutes les cultures et toutes les langues (…). La demande du respect pour toute conviction religieuse est le thème central de la manifestation. Quoiqu’il en soit, le droit de voir ses propres convictions religieuses, sa propre culture et sa propre langue être respectées est également un droit absolu ». Si telle est la charte de la LAE, pourquoi est-elle pour le Hezbollah, dont la charte et les méthodes, consistent à chasser les chrétiens libanais du Sud-Liban et à prophétiser la fin de l’Etat d’Israël ?
  
  
Le site http://ajm.ch/wordpress/ rappelle judicieusement que la LAE a été fondée en Belgique en 2000. Son fondateur n’est autre que Dyab Abu Jahjah, un libanais membre du Hezbollah. Jahjah (ach ja !) avait qualifié les attaques du 11 septembre de « douce revanche » (ce n’était donc pas le gouvernement américain, n’est-ce pas, ces messieurs de UFT ? A la suite de l’affaire des caricatures de Mahomet, la LAE, invoquant la liberté d’expression, avait publié des dessins antisémites et négationnistes. Bien que le négationnisme et l’antisémitisme soient illégaux en Belgique, les autorités belges n’avaient mené aucune action judiciaire dans ce cadre. Cela va-t-il toujours, Herr Thielemans ?
  
  
La LAE demande aussi que l’arabe soit reconnu comme une langue officielle en Belgique. L’organisation déclare lutter pour trois demandes « fondamentales » (fondamentalistes ?) : « L’enseignement bilingue (arabe/français ou arabe/flamand) pour tous les enfants arabophones, le recrutement par quotas afin de protéger les musulmans et le droit de garder nos coutumes culturelles ».
  
  
En 2002, une manifestation de la LAE à Antwerp avait dégénéré en violences antisémites. La LAE avait exigé que « la communauté juive d’Antwerp cesse son soutien à l’Etat d’Israël et prenne ses distances avec lui. Sinon, des attentats à Antwerp ne pourront être prévenus ».
  
  
Si Thielemans interdit la manifestation anti-islamique et non-raciste de Stop the islamisation of Europe ; et si Thielemans autorise celles de la génocidaire Ligue arabe européenne pro-Hezbollah et de la mensongère United For Truth ; alors, un jour, Thielemans figurera, au musée du Vatican, à Yad-Vashem et dans les livres d’histoires belges, non pas comme un Juste, mais comme un modèle de colabo zélé avec l’islam intégriste, antisémite et antichrétien.
3.jpg  

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz