FLASH
Bruno Le Roux nommé 1er ministre. Si dans une entreprise on nommait PDG un petit cadre, ce serait la faillite – pareil pour la France  |  Des coups de feu ont été tirés sur un poste de police d’Albertslund au Danemark – 1 policier blessé – motif encore inconnu  |  Bernard Cazeneuve vient d’être nommé premier ministre. Mais sil sont bons à tout c’est qu’ils sont bon à rien disait ma grand-mère  |  Trump a démontré qu’il est le 1er président qui n’a pas besoin des médias, il va les court-circuiter pour parler aux Américains  |  Moscou et Pékin mettent leur veto à une résolution de l’Onu pour une trêve à Alep  |  Hillary Clinton atteint maintenant 2.6 millions de votes de plus que Trump – et ça n’a toujours aucune valeur  |  83% des Israéliens considèrent que Donald Trump est un pro-israélien. Les juifs gauchistes reçoivent une énorme dégelée  |  Le président italien refuse la démission du Premier ministre Renzi  |  Manuel Valls a informé le président Hollande qu’il se présente à la primaire socialiste – comme si c’était un scoop: Oh! on est tous étonnés!  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes et honorables, je n’aurais pas besoin de tweeter. Tristement, je ne sais pas si ça changera »  |  Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  |  Ecosse. Fumer avec un enfant dans la voiture, c’est 119 € d’amende  |  Raciste ? Trump a nommé un noir, Ben Carson, comme Secrétaire au logement et au développement urbain  |  Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 12 septembre 2007
Le « lobby juif » : çêkoâça ?
  
israel-1.jpgLe « lobby juif », c’est quoi ça ? Avec la guerre déclarée l’été 2006 par le Hezbollah pro-syrien et pro-iranien à Israël ; avec les récentes célébrations du 11 septembre ; avec bien d’autres événements de ces 18 derniers mois, la question du « lobby juif » est revenue et revient encore, ces jours-ci, sur le tapis (Le mythe du ‘Lobby pro-Israël’, George P. Shultz sur http://www.upjf.org/ . Ce qui dans ce contexte me frappe avant tout, c’est l’ignorance des Européens sur la totale liberté de critique qui existe en Israël. La presse israélienne, publiée dans de nombreuses langues, peut en toute liberté formuler les reproches les plus sévères à l’égard des hommes politiques les plus hauts placés.)
  
Lisez, en anglais (http://www.jpost.com/) et en français (http://www.fr.jpost.com/), les articles de Caroline Glick, dans le Jerusalem Post, à propos du Premier ministre israélien Ehud Olmert et à propos du Président israélien Shimon Peres. Lisez, en français, les articles publiés dans L’Impact ( pour informations : impact.redaction@gmail.com) ou dans Kountrass News (http://www.kountrass.com) . Dites-moi si la presse démocratique francophone (française, belge, suisse romande, québécoise) est aussi sévère que cela avec ses dirigeants politiques. La réponse est non. A trop jouer avec les mots, on pourrait tout aussi bien dire qu’il y a un lobby anti-juif et anti-israélien dans les médias israéliens.
  
La même remarque vaut pour les USA. Celui qui n’a jamais lu le New York Times et le Washington Post ne peut imaginer à quel point la presse américaine s’avère parfois incroyablement anti-israélienne et anti-américaine. Qui se souvient de la chronique de Haniyeh, chef du Hamas, publiée dans le Washington Post ? Personne ou presque.
  
Qui se souvient du livre de l’ex Président des USA Jimmy Carter, « Palestine – La Paix, pas l’Apartheid », amalgame débile entre, d’une part, les territoires disputés de la Judée-Samarie (qui jamais dans l’histoire n’a constitué un Etat palestinien et qui fut successivement ottomane, anglaise, jordanienne…) ; et d’autre part, les ghettos noirs d’Afrique du Sud au temps de la domination blanche.
  
Qui se souvient que les Américains, contre le souhait d’Israël et contre le souhait de la plupart des diasporas juives, ont ouvert le dialogue avec Yasser Arafat à une époque où le leader de l’OLP prônait non pas la cause palestinienne mais la Révolution palestinienne à la sauce soviétique ? Qui peut parler de « lobby juif » américain alors que les USA, dans le passé et aussi dans le présent, ont vendu et vendent encore, des armes, chiffrées en milliards de US$, à l’Arabie Saoudite (berceau du wahhabisme radical), ce qui a inquiété et inquiète encore la majorité des Juifs en général et la majorité des Israéliens en particulier ?
  
Les Juifs eux-mêmes sont très divisés sur leur vocation universelle en général et sur la vocation d’Israël en particulier. Ainsi, l’AIPAC (American Israel Public Affairs Committee), que l’on présente, et c’est totalement faux, comme un « lobby juif américain » est en réalité un cercle d’amitié israélo-américaine, vertement critiqué par divers mouvements juifs américains.
  
Pour conclure, rappelons que les USA sont tout simplement le pays des lobbies publics etfouet.gif légaux, connus de tout le monde. Les Juifs américains ont-ils leurs lobbies ? Ni plus ni moins que les Américains d’origine palestinienne, syrienne, irlandaise, libanaise, italienne, mexicaine. Aux USA, un lobby est un groupe qui défend et valorise ses droits et ses opinions. C’est chez nous, en Europe, que les lobbies prennent des allures de groupes obscurs avec leurs financements occultes. Regardez les affaires de ce qui, il y a peu, s’appelait encore la Chiraquie. Avant de fantasmer sur des lobbies fictifs, donnons d’abord chez nous un coup de fouet aux fripons notoirement connus comme tels. Miguel Garroté
  
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz