FLASH
[25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 21 septembre 2007
Coup de gueule…
Liban : Aoun fout la merde
  
Michel Garroté, journaliste
http://monde-info.blogspot.com
  
fouet.gifFady Noun (à ne pas confondre avec Michel Aoun), dans le quotidien libanais L’Orient-le Jour, écrit, que les Libanais doivent « soit revoir à la baisse la volonté d’indépendance du Liban et sa soif de dignité soit réaliser qu’on ne fait pas de politique avec de bons sentiments et que si un nouvel équilibre mondial se met en place, il faudrait savoir exactement la place qu’on souhaite y occuper et se doter des moyens d’y parvenir ». En ce qui me concerne, cette remarque de Fady Noun tombe à pic. Car j’avais justement envie de vider mon sac à ce sujet. Il doit s’agir de ma dernière montée de testostérone avant le week-end…
  
Selon la chaîne libanaise de télévision OTV, le député chrétien fraîchement assassiné Antoine Ghanem se trouvait au centre d’une négociation entre deux candidats aux élections présidentielles de ce mois : d’une part l’ancien président de la république, le chrétien Amine Gemayel ; et d’autre part, le Général « chrétien » Michel Aoun du CPL allié au Hezbollah. L’assassinat de Ghanem a donc visiblement pour objectif de bousiller les pourparlers en cours et de provoquer ainsi une guerre fratricide de plus entre chrétiens libanais.
  
Il se trouve, en effet, que le Hezbollah s’allie à des  chrétiens libanais menés par l’ex Général Michel Aoun. Politiquement, Aoun et le Hezbollah n’ont rien en commun. Simplement, Aoun veut devenir président. Aoun croit que l’Iran et la Syrie peuvent l’aider à y parvenir. Le Hezbollah utilise Aoun pour ne pas paraître anti-chrétien et pour augmenter son assise populaire. Mais le support populaire à l’alliance contre nature entre Aoun et le Hezbollah fout le camp. Le chaos souhaité par le Hezbollah et Aoun ne s’est pas réalisé.
  
Le choix d’un nouveau président débute le 23 septembre et s’achèvera d’ici deux mois. Suivant une coutume orale, le président doit appartenir à la communauté chrétienne maronite et doit être élu par la majorité du parlement. Aoun a lâchement abandonné le long combat qu’il a mené contre la tutelle  syrienne. Pourquoi ? Pour gagner la présidentielle. Il semblerait que la coalition qui soutient le gouvernement Siniora a la majorité pour choisir le nouveau président, sans Aoun et sans le Hezbollah.
  
Faut-il permettre à Aoun, au Hezbollah et à leurs maîtres iraniens et syriens d’éviter la défaite ? La majorité gouvernementale peut proposer une liste candidats à la présidentielle et la soumettre au Parlement en décrétant président celui des candidats qui obtiendra la majorité simple. Disons-le clairement, le choix d’Aoun d’aider la minorité putschiste hezbollïaque est une trahison. L’attentat perpétré contre Ghanem à une semaine des présidentielles a fait baisser à 68 les députés de la majorité sur un total de 127.
  
Le plus tragicomique, c’est que l’Iran, la Syrie et le Hezbollah peuvent parfaitement 1501iranb.jpgflinguer Aoun le jour où celui-ci ne leur sera plus utile. « Soit revoir à la baisse la volonté d’indépendance du Liban et sa soif de dignité soit réaliser qu’on ne fait pas de politique avec de bons sentiments et que si un nouvel équilibre mondial se met en place, il faudrait savoir exactement la place qu’on souhaite y occuper et se doter des moyens d’y parvenir », écrit donc Fady Noun. Concrètement : Michel Aoun, le « chrétien » de trop…
   
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz