FLASH
[30/03/2017] Israël prie ses ressortissants de quitter immédiatement les stations égyptiennes de la mer rouge en raison d’une possible attaque d’ISIS  |  Un blocus ça ? 20 541 tonnes de biens de consommations transportés par 626 camions sont entrés à Gaza depuis Israël hier  |  Venise : arrestations in extremis de terroristes qui se préparaient à bombarder le pont du Rialto  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande antisioniste : hier 210 personnes ont franchi la frontière entre Israël et Gaza  |  Pour cause de discrimination, Israël boycott désinvesti et sanctionne l’ONU de 2 millions de dollars  |  L’Etat envisage d’acheter 62 hôtels F1 au groupe Accor afin de créer des centres pour migrants  |  France, Rouen : alerte à la bombe dans une église, police sur place  |  [29/03/2017] Washington : la femme qui a foncé sur la police a été mise en prison – il ne s’agit pas d’un attentat  |  Le « ministre de la Santé » de l’Etat islamique a été tué à Mossoul  |  Si c’est vrai bravo madame ! lors de la perquisition au FN, MLP a coincé son smartphone dans son décolleté pour filmer  |  [28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 8 octobre 2007
Ces jours-ci, la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice ex-républicaine (ci-abbas.gifaprès Condi), chargée des Affaires étrangères des USA, discute, encore et à nouveau, avec le Premier ministre israélien en chute libre, Ehud Olmert et avec le chef palestinien du Fatah en perte de vitesse, Mahmoud Abbas. Dans quel but ? Dans le but d’atteindre des accords dits substantiels. Pour quoi faire ? Pour que Condi puisse présenter ces accords dits substantiels à SON sommet pour la PSEUDO paix israélo-palestinienne, sommet prévu en novembre, à Annapolis, dans le Maryland (USA).
  
En clair, Condi bâtit SA carrière personnelle sur la base de SON sommet pour une PSEUDO paix israélo-palestinienne. Condi avait pourtant déclaré, dans le passé – on la croyait sincère – qu’il fallait d’abord en finir avec les abominables dictatures de Corée du Nord, d’Irak, d’Iran et de Syrie. Apparemment, Condi à retourné sa veste. Elle aurait donc pu et dû démissionner du gouvernement Bush. Mais non. Condi utilise le mandat présidentiel de Bush pour bâtir SA carrière sur la base d’un Etat palestinien. Elle veut rentrer dans l’histoire comme la créatrice d’un Etat palestinien. Elle veut, aussi, devenir présidente des USA, non pas en 2008, mais en 2013. Pour parvenir à ses fins, la très cynique et très ambitieuse Condi est prête à sacrifier le Peuple d’Israël sur l’autel de sa carrière personnelle.
  
La semaine dernière, près de 80 sénateurs américains ont adressé, en vue de ce sommet, une lettre à Condi, dans laquelle ils appellent les Etats arabes invités par Condi, à reconnaître le droit d’exister d’Israël. Autrement dit, la très pacifiste Condi n’est pas en mesure d’y songer par elle-même. Dans ce cadre, il vaut peut-être la peine de rappeler que les Etats arabes, mené par l’Egypte et l’Arabie saoudite, se consacrent actuellement, à opérer un rapprochement entre d’une part le Fatah, de Mahmoud Abbas ; et d’autre part, le mouvement palestinien, islamique et terroriste, Hamas, mouvement voué corps et âme à la destruction de l’Etat d’Israël.
  
Condi aurait donc pu et aurait donc dû déclarer que seront uniquement invités à SON sommet les Etats arabes qui acceptent d’une part, d’isoler, publiquement et sans ambiguïtés, le mouvement terroriste Hamas ; et qui acceptent, d’autre part, de reconnaître, publiquement, enfin et sans ambiguïtés, le simple droit d’exister d’Israël. On ne voit pas comment une paix peut être conclue et un Etat palestinien créé si les pays arabes demeurent dans le négationnisme de la simple existence d’Israël. Aurait-on imaginé une quelconque paix entre d’une part la France, et d’autre part, l’Allemagne défaite à la fin de la seconde guerre mondiale, une quelconque reconnaissance de la nouvelle République Fédérale d’Allemagne, si tous les pays germains d’Europe avaient nié, niaient et continuaient de nier le simple droit à l’existence de la France ? Pourquoi demander aux Israéliens ce qu’aucun Français, aucun Américain, en fait, aucun être sensé, n’accepterait ?
  
Dans le quotidien israélien de langue anglaise Jerusalem Post du 4 octobre, Carolin Glick rappelle opportunément que le chef du Fatah Mahmoud Abbas, premièrement, a mené le Fatah à la défaite électorale contre le Hamas en 2006 ; deuxièmement, a mené à l’insurrection armée du Hamas à Gaza en juin ; et troisièmement, a mené sa propre présence en Judée-Samarie (Cisjordanie) à dépendre uniquement de la présence militaire israélienne dans cette région (présence militaire israélienne sans laquelle divers groupes armés palestiniens de cette région auraient déjà renversé ou même assassiné le dit Mahmoud Abbas).
  
Abbas a réclamé, en toute simplicité, la souveraineté palestinienne sur le Mont du Temple, à Jérusalem ; le transfert intégral de la Judée-Samarie (Cisjordanie) aux Palestiniens ; et la reconnaissance par Israël du droit au retour des Palestiniens, autrement dit, l’arrivée de millions palestiniens, en fait de millions d’étrangers arabes anti-israéliens, à l’intérieur des frontières exiguës d’Israël. Azzam al-Ahmed, représentant « secret » d’Abbas dans les négociations « secrètes » avec le mouvement terroriste Hamas, a déclaré, que si le sommet de Condi échoue, les répercussions seront plus dangereuses qu’après le sommet de Camp David, il y a quelques années. Autrement dit, donnez tout ou on casse tout.
  
Olmert a accepté d’attribuer plus de 90 pourcent de la Judée-Samarie (Cisjordanie) aux Palestiniens et de détruire la plupart des communautés israéliennes de cette région,fouet.gif communautés dans lesquelles vivent 250’000 Israéliens qui se retrouveraient alors à l’intérieur des frontières exiguës d’Israël dans Dieu sait quelle situation de réfugiés. Or, l’expérience passée démontre que chaque territoire évacué par Israël (Sud-Liban, Gaza) devient une enclave terroriste, rappelle, toujours aussi opportunément, Carolin Glick, déjà citée plus haut. En ira-t-il de même de la Judée-Samarie (Cisjordanie) et de Jérusalem-est ? Auquel cas les Israéliens seraient à portée de roquettes, mortiers, missiles, tirs de rafale et je ne sais quoi d’autre, lancés et tirés depuis la bande de Gaza, le Sud-Liban et le nouvel Etat palestinien. Avec, en sus, la Syrie et l’Iran, toujours prêts à rayer Israël de la carte. Il y a des conférences de pseudo paix qui provoquent d’horribles guerres. A cet égard, Condi se fiche de la pomme des gens et en plus à grands frais.
  
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz