FLASH
Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  |  Egypte : 8 morts dont 4 policiers lors d’une explosion jihadiste au Caire  |  Nouvel effet Trump : Foxconn Taiwan, qui fabrique les iPhone et d’autres smartphones, déclare au WSJ qu’il envisage de se développer aux USA  |  Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 22 octobre 2007
godblesshitler.jpg1- Dans une dépêche, de l’agence britannique Reuters, datée du 21 octobre, on peut lire que « Ehud Olmert a prédit dimanche (21 octobre) que la conférence internationale sur la paix au Proche-Orient organisée en novembre à Annapolis (Maryland, USA) ne déboucherait sur aucune grande percée diplomatique. S’adressant à la presse avant la réunion du conseil des ministres hebdomadaire, le chef du gouvernement israélien a déclaré que cette conférence ‘n’est pas un événement en soi ou même un événement susceptible de déboucher sur un accord ou une percée historique’. Olmert, qui était sur le point de s’envoler pour une visite en France et en Grande-Bretagne, a expliqué qu’il fallait considérer la conférence d’Annapolis, dans l’Etat du Maryland, comme l’occasion pour la communauté internationale de soutenir des négociations sur le fond qui doivent s’ouvrir après », conclut la dépêche Reuters.
  
2- M. Helios, le 21 octobre, dans un commentaire sur http://leblogdrzz.over-blog.com/, signale que « l’on peut faire confiance aux Israéliens, la question de la sécurité est centrale pour eux ; les Américains et plusieurs pays dont, ô surprise, plusieurs pays arabes partagent  leur préoccupation ; en effet affaiblir Israël signifie rompre l’équilibre des forces au Moyen Orient ; et faire pencher la balance en faveur de l’axe Iran-Syrie-Hezbollah (…) toute réconciliation devra recevoir l’aval de l’Arabie Saoudite et de l’Égypte ; ces deux Etats insisteront pour que le Hamas rompe ses liens avec l’Iran et la Syrie ce qui est hautement improbable (…) Sur le plan pratique les clauses d’un éventuel traité de paix seront discutées après coup, une application graduelle est inévitable, chaque partie ayant besoin de s’assurer concrètement de la bonne foi de l’autre. Le temps est nécessaire pour effectuer certains changements, l’application graduelle des clauses du traité signifie que les progrès ne seront possibles que si chaque partie passe avec succès l’épreuve de chaque étape ».
  
3- Abdulhamit Bilici, le 20 octobre, sur l’agence internaute turque anglophone Todays Zaman, www.todayszaman.com/tz-web/yazarDetay.do?haberno=125027 cite l’amiral turc Sinan Ertugrul, commandant turc du Groupe maritime 2 de l’OTAN, à Antalya : « Si nous (ndlr. la Turquie) sommes attaqués par un groupe terroriste (ndlr. le PKK kurde), nous pouvons faire ce qui nous incombe (ndlr. attaquer les bases du PKK en Irak) en vertu de l’article 5 de la charte de l’OTAN (ndlr. dont la Turquie est membre) ».
  
4- Le 20 octobre, A. Lerner, sur IMRA, http://www.imra.org.il/story.php3?id=36487, rappelle que le président américain G. W. Bush, dans une lettre au gouvernement israélien datée du 14 avril 2004, lettre sur laquelle il n’est pas revenu depuis, a écrit : « …à la lumière des nouvelles réalités sur le terrain, y inclus d’importants centres de populations israéliennes déjà existants, il est irréaliste de s’attendre à ce que la négociation d’un statut définitif sera un retour entier et complet aux lignes armistice de 1949 ». On notera que Bush utilise l’expression « d’importants centres de populations israéliennes déjà existants » et non pas la formule débile de « colonies juives ».
 www.pmo.gov.il/NR/rdonlyres/00003dba/lbocbohbrkjefmnspzvwtpvoqrpvhktb/70.doc .
  
5- Le 19 octobre, sur la chaîne télévisée américaine ABC, Martha Raddatz, http://abcnews.go.com/WN/story?id=3752687&page=1 revient sur le bombardement aérien, par Israël, le 6 octobre, d’un site militaire en Syrie. Martha Raddatz détaille sur ABC des informations confirmées par un officiel américain : « L’usine nucléaire suspectée était située à un peu plus de 100 km de la frontière irakienne, loin dans le désert, le long de l’Euphrate. Un endroit où personne n’irait jamais mettre les pieds à moins d’avoir une bonne raison. Les photos (ndlr. obtenues par le Mossad et soumises par Israël aux autorités américaines) montrent une grande structure cylindrique avec des murs très épais et fortement renforcés, le tout – construction et technologie – au design nord-coréen (un réacteur à eau légère spécifique à la production de plutonium).
  
6- Le 20 octobre, sur l’agence iranienne Fars News, le général iranien Mahmoud Chahar Baghi, responsable de l’Unité missiles des Gardiens de la révolution islamique, déclare qu’en cas d’invasion ennemie, son pays ripostera, par l’envoi de missiles, à raison de 11’000 missiles par minute. http://english.farsnews.com/newstext.php?nn=8607280240 . Encore sur Fars News Agency, le 18 octobre, le président iranien Ahmadinejad avait prétendu, suite à ses entretiens avec le président russe Vladimir Poutine, « qu’il n’y a pas eu de proposition nucléaire » et qu’au contraire, Poutine « avait apporté un message d’amitié et de coopération ». « L’Iran et la Russie ont des points de vues identiques sur la majorité des enjeux », a encore ajouté Ahmadinejad.
 http://english.farsnews.com/newstext.php?nn=8607260242 .
  
7- Le même 19 octobre, l’agence iranienne IRNA http://www2.irna.com citait le ministre russe des Affaires étrangères Sergei Lavrov déclarant que les missiles iraniens ne menacent pas les pays européens. De son côté, le ministre russe de la Défense Anatoly Serdyukov a insinué que les USA avaient fait de nouvelles propositions « par oral » concernant un plan de sécurité contre les missiles iraniens.
  
8- L’agence britannique Reuters, en date du lundi 22 octobre, fourni des informations fraîches : « La Turquie s’est déclarée déterminée à agir contre les rebelles kurdes (…) Les Etats-Unis redoutent une intervention militaire turque contre le PKK dans le nord de l’Irak, de crainte que cela déstabilise la région. La Turquie a déployé le long de la frontière quelque 100.000 hommes soutenus par des chars et des hélicoptères de combat. Des avions militaires ont été aperçus dimanche soir atterrissant à l’aéroport de Diyarbakir, principale ville du sud-est turc, à dominante kurde. La Turquie a bombardé dimanche matin des régions en territoire irakien (…) le dirigeant kurde irakien Massoud Barzani a prévenu que sa région autonome se défendrait en cas d’invasion turque ».
  
Quelques conclusions s’imposent.
1- « Ehud Olmert a prédit dimanche (21 octobre) que la conférence internationale sur la paix au Proche-Orient organisée en novembre à Annapolis (Maryland, USA) ne déboucherait sur aucune grande percée diplomatique ». La Secrétaire d’Eta américaine Condoleezza Rice – Condi – avait pourtant allégué que cette conférence aboutirait à la création d’un Etat palestinien. Israël ne voit aucune grande percée diplomatique déboucher après cette conférence. Annapolis sera donc une conférence comme les autres. C’est à dire beaucoup de blabla pour pas grand chose. A moins que les Palestiniens ne décident de la boycotter au dernier moment. Auquel cas ce sera beaucoup de blabla pour rien du tout.
2- « Affaiblir Israël signifie rompre l’équilibre des forces au Moyen Orient ; et faire pencher la balance en faveur de l’axe Iran-Syrie-Hezbollah ». C’est en effet l’avis de l’Arabie saoudite, de l’Egypte, de la Jordanie et des Etats du Golfe. Ces pays ne redoutent pas Israël. Ces pays redoutent l’Iran. Condi ne sembler pas avoir saisi l’ampleur de cette nouvelle donne.
3- « Nous (la Turquie) pouvons faire ce qui nous incombe (ndlr. attaquer les bases du PKK en Irak) en vertu de l’article 5 de la charte de l’OTAN (ndlr. dont la Turquie est membre) ». Certes, certes. Mais là encore, il y a nouvelle donne. Primo, le nord irakien est une province pacifiée. Secundo, la Turquie est gouvernée par un parti islamique. Avant de se gargariser avec l’article 5 de la charte de l’OTAN, c’est la question turque au sens large qui devrait nous occuper.
4- « Bush utilise l’expression d’importants centres de populations israéliennes déjà existants et non pas la formule (débile) de colonies juives ». Déjà François Mitterrand parlait des territoires disputés de Judée Samarie et non pas des territoires occupés de Cisjordanie. Condi est-elle au courant ?
5- « Une grande structure cylindrique avec des murs très épais et fortement renforcés, le tout – construction et technologie – au design nord-coréen (un réacteur à eau légère spécifique à la production de plutonium) ». Il y a donc des vases communicants entre la Corée du Nord, l’Iran et la Syrie en matière nucléaire. Nous le répétons depuis huit ans. ABC s’en aperçoit maintenant.
6- « 11’000 missiles par minute ». En effet, l’apport militaire de la Russie, de la Chine et de la Corée du Nord permettent à l’Iran de lancer 11’000 engins, à la minute, capables d’atteindre Israël. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’Etat d’Israël prévoit de caser sa population civile dans des abris souterrains dans le courant des douze prochains mois…
7- « Les missiles iraniens ne menacent pas les pays européens ». C’est ce que disent les Russes. Mais les satellites américains, européens et israéliens ont détecté depuis longtemps, qu’avec l’aide de la Russie, de la Chine et de la Corée du Nord, l’Iran possède des missiles de longe portée.
8- « La Turquie a déployé le long de la frontière (ndlr. irakienne) quelque 100.000 hommes soutenus par des chars et des hélicoptères de combat. Des avions militaires ont été aperçus dimanche soir atterrissant à l’aéroport de Diyarbakir, principale ville du sud-est turc, à dominante kurde. La Turquie a bombardé dimanche matin des régions en territoire irakien. Le dirigeant kurde irakien Massoud Barzani a prévenu que sa région autonome se défendrait en cas d’invasion turque ». Voilà le problème clé, au-delà de l’article 5 de la charte de l’OTAN, invoqué par les Turcs. Le nord irakien est pacifié. Une invasion turque en ferait une région de plus en état de guerre. A quelques jours de la conférence de « paix » d’Annapolis.
  
9- Les Israéliens devraient proposer à Condi de modifier l’ordre du jour de la conférencehamas.jpg d’Annapolis, dans le Maryland. Et de traiter, en tout premier lieu, la question iranienne et la question turque. Sans quoi, la Conférence d’Annapolis, dans le Maryland, ne sera qu’un puzzlepolis dans le Condyland. Avec beaucoup de gueules de bois dans les jours qui suivront cette conférence au-dessus de tout soupçon.
  
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz