FLASH
[26/03/2017] 5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  |  France, scène de la vie ordinaire : une femme voilée armée d’un couteau a tenté d’entrer dans une église de Dijon  |  Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 24 octobre 2007
ha_fa.jpgLe mardi 23 octobre, à 15h02 (précision suisse), on peut lire, grâce à l’agence AWP/AFX, avec mention de Vevey (siège mondial de Nestlé en Suisse) le communiqué suivant : « Nestlé va acquérir, via sa filiale israélienne Osem Investments, une participation majoritaire dans la filiale aliments pour bébés du groupe israélien Maabarot Products, a indiqué mardi à AFX un porte-parole du groupe. Le géant de l’agro alimentaire a signé une lettre d’intention pour acquérir 51% de Materna pour 249 millions de shekels (43,4 millions d’euros), a précisé le porte-parole, ajoutant que la transaction sera finalisée avant la fin de l’année. Nestlé pourra acquérir les 49% qu’il ne détient pas encore dans un délai de 15 ans, a-t-il ajouté. ‘Materna est le leader israélien des aliments pour bébés. Cette acquisition rentre dans notre stratégie de diversification dans le domaine de la nutrition’, a indiqué le porte-parole, selon qui cette opération permet à Nestlé de prendre une position de leader dans ce secteur en Israël. Le groupe suisse a entamé un recentrage sur le secteur de la nutrition, avec l’acquisition en avril de Gerber (aliments pour bébés) et des activités nutrition et santé auprès de son compatriote Novartis pour 8 milliards de dollars » (information reprise le jour même par http://www.juif.org ).
  
A Paris, l’AFP écrit, ce même 23 octobre : « Le groupe alimentaire Nestlé a annoncé qu’il allait acquérir, via sa filiale israélienne Osem Investments, une participation majoritaire dans la filiale aliments pour bébés de l’israélien Maabarot Products ». Cela dit, les rapports de Nestlé avec Israël en particulier – et avec le peuple juif en général – n’ont pas toujours été aussi joyeux. Voyons cela.
  
etoile.jpg1- Par exemple, Jacques Corrèze, jadis haut responsable de Cosmair (une société américaine de distribution de produits L’Oréal) détenue, à l’époque, majoritairement par le groupe suisse Nestlé. Jacques Corrèze qui fut aussi responsable de la Cagoule et activiste nazi pendant l’Occupation allemande. Le Corrèze ex-dirigeant de la mouvance Cosmair-Nestlé-L’Oréal était le même Corrèze accusé d’avoir participé à l’assassinat des frères Rosselli, antifascistes italiens réfugiés en France, dans les années 1930. En 1940, Corrèze avait rejoint le MSR, une organisation antisémite qui prêchait la collaboration avec l’occupant nazi. Parmi les donateurs du MSR, on comptait un certain Eugène Schueller, fondateur de l’Oréal. Vu sous cet angle, on comprend mieux la présence de Corrèze dans les hautes sphères de L’Oréal-Cosmair-Nestlé… Incarcéré à la Libération, Corrèze purge la prison pour intelligence avec l’ennemi. A sa sortie de prison, Corrèze sera embauché par le même Eugène Schueller, fondateur de L’Oréal et donateur du MSR cité plus haut. C’est les copains d’abord. Schueller confiera à Corrèze le poste de représentant du groupe L’Oréal pour l’Amérique latine, une région idéale quand on traîne un passé chargé. Corrèze poursuivra sa carrière aux Etats-Unis. A la fin des années 1980, L’Oréal, Nestlé et Cosmair étaient intéressés au rachat de la firme américaine Helena Rubinstein, ce qui provoqua une menace de boycott des produits L’Oréal et Nestlé par les pays membres de la Ligue arabe. Jean Frydman, administrateur et vice-président de Paravision International, filiale de l’Oréal, dira que Corrèze a été démissionné contre sa volonté en 1989. Corrèze mourra d’ailleurs peu après.
  
iraq.jpg2- Lors de la première Guerre du Golfe, Nestlé perdit 200 millions de dollars, que Saddam Hussein ne paya pas (ou pas tout de suite) et qui devaient honorer les importations irakiennes de lait en poudre Nestlé; importations destinées à l’armée du dictateur et non pas aux enfants irakiens. Une information à l’époque confirmée sans complexes en pleine conférence de presse par José Daniel, alors membre de la direction générale de Nestlé. Eh oui, le despote de Bagdad, mauvais payeur et lanceur de Scud sur Tel Aviv, nourrissait ces troupes avec du lait suisse en toute neutralité…
  
4638443_3bfba350f1_m.jpg3- Plus récemment, lors de l’affaire des caricatures danoises de Mahomet, « Nestlé, affolé, s’est payé un encart publicitaire en première page du quotidien panarabe Asharq al-Awsat. Il s’agit d’une publicité pour le lait en poudre Nido, où il est précisé: Ce n’est ni produit au Danemark, ni importé du Danemark ». Les faits ont été rapportés par Primo-Europe (voir http://www.primo-europe.org/showdocs.php?rub=5.php&numdoc=Ed-365086751).
  
4- Mais les temps ont, un peu, changé. La fille de la principale actionnaire de L’Oréal etspartaaa.gif de Nestlé (concrètement, la fille de Mme Bettencourt, elle-même fille d’Eugène Schueller…) a épousé le fils de l’ex Grand Rabbin de Paris. Et, depuis une certaine époque, Maurice Lévy, de Publicis, à Paris, peut, sans autre, interpeller les hautes sphères de Nestlé et de L’Oréal, lorsque cela s’avère nécessaire. Cependant, on aurait apprécié, une information spontanée, de la part de Nestlé, sur le récent développement de ses activités industrielles en Israël. La crainte helvétique d’un boycott arabe sans doute. On ne va pas en faire une caricature.
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz