FLASH
[25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 8 novembre 2007
467_guy_milliere.jpgL’autre soir, sous les étoiles, je me faisais à moi-même, quelques réflexions, sur le fait que la France est absolue. Le lendemain matin, je tombais, providentiellement, sur un texte de Guy Millière. En clair, j’étais extirpé de la vallée de l’ombre.
  
En effet, le professeur universitaire français de science politique Guy Millière, sur Metula News Agency, le 6 novembre 2007, écrivait notamment (début de citation sous forme d’extraits condensés) : « Certes, le politiquement correct est très largement représenté (ndlr. aux USA), mais, à la différence de ce qui se rencontre à Paris, il n’est pas hégémonique, et celui qui ne pense pas ‘correctement’ n’est pas seul de son espèce et n’a pas un sentiment d’isolement, de dissidence et de déréliction. Certes, dans les librairies, on trouve des livres nauséeux, tels « The Israeli Lobby and U.S. Foreign Policy » (le lobby israélien et la politique étrangère américaine). Mais on trouve aussi, juste à côté, sur le même présentoir, le livre rédigé en réponse, « The Deadliest Lies: The Israel Lobby and the Myth of Jewish Control » (Les plus mortels mensonges : le lobby israélien et le mythe du contrôle juif). Certes, il existe, sur les écrans de télévision américains, des reportages très orientés ; mais, grâce à une simple pression sur sa télécommande, on switche sur Foxnews. En France, on peut recevoir CNN, on peut aussi recevoir Al Jazeera, mais absolument pas Foxnews. La presse américaine inclut, naturellement, son lot de journaux et de magazines de gauche ou très à gauche, New York Times, The Nation, Newsweek. Mais on peut aussi acheter le Washington Times, le Weekly Standard, la National Review ou Commentary. Quiconque vit en France et ne lit que le français se trouve confronté à une forme d’asphyxie de l’intelligence. Quiconque lit l’anglais est contraint à chercher de quoi alimenter ses réflexions, en utilisant cet outil de liberté que les frontières ne peuvent arrêter : Internet. Mais évoluer dans une société où les lecteurs d’une presse vraiment pluraliste se comptent par millions (ndlr. les USA) n’est pas du tout pareil, intellectuellement et au sens des libertés, que se trouver dans un pays (ndlr. la France) où ils se comptent sur les doigts des deux mains. En Europe, on glisse vers l’agonie, mais nul ne semble vouloir en parler. Nul ne semble autorisé à en parler. Cela fait partie des sujets tabous » (fin de citation du professeur Guy Millière sous forme d’extraits condensés).
  
J’ajoute, quant à moi, pour reprendre ma réflexion de départ : La France est absolue. A cet égard, j’ai expérimenté à Paris – et j’expérimente encore, depuis la Suisse, dans les Alpes, à 1’500 mètres d’altitude, ce qui s’avère tout de même moins asphyxiant – la même réalité que celle décrite par Guy Millière, à savoir : « la France a une pensée hégémonique. Celui qui ne pense pas ‘correctement’ a un sentiment d’isolement et de dissidence. Quiconque vit en France se trouve confronté à une forme d’asphyxie de l’intelligence. En Europe, on glisse vers l’agonie ». Dieu merci, je maîtrise quatre langues. Dieu merci, j’utilise, selon la formule de Guy Millière, « cet outil de liberté que les frontières ne peuvent arrêter : Internet ». Mais si je ne maîtrisais, entre autre, l’anglais, je ne serais pas en mesure, de nourrir mes réflexions, en surfant, par exemple, sur les sites Internet de Commentary, du Washington Times, du Weekly Standard, de l’International Media Review and Analysis, de l’American Enterprise Institute ou de FOXNEWS. Je ne serais pas en mesure de lire la propagande islamiste, diffusée en anglais, par les mollahs de Téhéran, sur Pharsnews et Irnanews. Et je ne serais pas en mesure d’écrire, sur les blogs monde-info, drzz, rebelles.info et consorts, autre chose que des pseudo-analyses, inspirées du (suffisant dans la forme et insuffisant sur le fond) « Monde diplomatique »…
  
La France, disais-je, est absolue. Elle est absolue car elle décrète absolues et non-négociables des idées inspirées au gouvernement (sous de Gaulle à l’époque de Staline) par des ministres communistes de ce même gouvernement (sous de Gaulle à l’époque de Staline). Cet absolu non-négociable est devenu une forme d’absolutisme ; de monarchisme républicain ; d’Ancien régime version pseudo-laïque ; de crypto communisme syndical ; et de tapis volant (dés)orienté vers l’islam radical.
  
La droite dite nationale s’est avérée incapable d’affronter cet ensemble de défis. Elle s’en est avérée incapable, parce qu’au lieu de se tourner vers le néoconservatisme et l’anthropologie judéo-chrétienne vécue dans une société libre, elle a préféré refaire l’histoire, avec un stalinisme d’extrême-droite pétri de réflexes post-maurrassiens, anti-américains, anti-anglo-saxons et anti-juifs. Sous le prétexte chauvin de ne pas copier le monde anglo-américain, la France se limite à trois tendances : le centre mou qui engloutit la gauche et la droite ; l’extrême-gauche ultra-divisée ; et l’extrême droite, elle aussi, ultra-divisée. Dans cette France absolue, il n’y a pas, il n’y aura pas avant longtemps, de parti de droite, comme aux USA, en Suisse ou en Israël, par exemple…
  
Le néoconservatisme, serait devenu, aux yeux des Français, une vertu à vocationreagan_ecrits_2003.gif universelle, s’il avait été inventé en France. Or, le néoconservatisme, a été inventé, aux USA, par des Américains. Ces Américains néoconservateurs, soit dit en passant, sont de culture et d’origine européenne. Seulement voilà, aux yeux de la France, aux yeux de l’Europe, les Américains sont tous des cow-boys incultes. Par nature, ils ne peuvent donc rien inventer. Et s’ils inventent quelque chose, ce qu’ils inventent ne vaut rien. « En Europe, on glisse vers l’agonie », écrivait Guy Millière, le 6 novembre dernier. « Et néanmoins on se la pète », aurais-je envie d’ajouter, à 1’500 mètres d’altitude. Allez, bon vent !
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz