FLASH
[23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  |  « Si l’Islam est une religion de paix, pourquoi dois-je me déplacer partout avec des gardes armés ? » Ayaan Hirsi Ali  |  Sur la page Facebook d’Al Jazeera les arabes ont « réagi avec joie à l’attentat de Londres »  |  Sinaï égyptien : 15 terroristes tués, 7 arrêtés. 500 kg de TNT et des bombes artisanales saisis  |  Blocus ? Non, propagande. 10 ambulances ont transporté des malades de Gaza se faire soigner en Israël hier  |  L’ex député russe Denis Voronenkov qui a fui en Ukraine a été tué dans une rue de Kiev. Tueur appréhendé  |  Guignol : « Le niveau de la menace terroriste extrêmement élevée » – Cazeneuve, qui voulait lever l’état d’urgence il y a 8 jours  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande. Le 22 mars, 692 personnes ont été autorisés à entrer en Israël depuis Gaza  |  L’Autriche décide l’interdiction formelle à Erdogan de faire campagne sur son sol  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 30 novembre 2007
AFFAIRES SECRETES EN MARGE D’ANNAPOLIS
  
Miguel Garroté, journaliste
http://monde-info.blogspot.com
  
0__1312949_4_00.jpgA vrai dire, ce ne sont que des affaires à moitié secrètes. Car à Washington, à Londres, à Istanbul et au Moyen Orient, tout le monde est au courant. En revanche, en Europe continentale, surtout dans la partie francophone, on évite ce genre de sujet. Parce que cela met en pièces les thèses – sur les bons (les autres) et les méchants (nous) – véhiculées par nos médias. Alors qu’en réalité, comme disait l’humoriste Sempé, « rien n’est simple » et « tout se complique ».
  
Selcan Hacaoglu, dans une enquête, reprise sur http://townhall.com le mardi 27 novembre, informe, de source gouvernementale turque, que des hélicoptères de l’armée turque, ont lâché, des milliers de tracts, dans les cols de montagne, utilisés par le PKK, pour s’infiltrer en Turquie depuis l’Irak. Les tracts invitent les membres du PKK à quitter cette organisation et à se diriger vers l’unité militaire ou le poste de police le plus proche. “Vous serez accueillis avec amour”, précisent, sans rire, les tracts, balancés notamment près de la ville frontalière de Cukurca.
  
L’information parue sur townhall.com a été confirmée par l’agence de presse privée Dogan. L’annonce de cette étrange campagne de tracts a coïncidé avec le 29ème anniversaire de la création du PKK. L’incursion turque dans le Nord irakien à majorité kurde pourrait y créer l’instabilité alors que cette province est la plus calme d’Irak. Cette incursion pourrait également créer un précédent pour d’autres pays, tel que l’Iran, pays lui aussi en conflit avec les Kurdes.
  
Les USA ont récemment convenu d’échanger avec la Turquie des renseignements sur les positions du PKK dans la région. Et l’Administration kurde du nord irakien a promis de dissuader les Kurdes du PKK de mener des attaques en territoire turc. Mais le ministre turc des Affaires étrangères, Ali Babacan, en mission aux USA, a déclaré, là-bas, que les autorités kurdes irakiennes, n’ont pris aucune mesure satisfaisante, contre le PKK à ce stade, information confirmée, mardi 27 novembre, par l’agence de presse turque d’Etat Anatolia. En marge de la conférence de paix d’Annapolis, aux USA, le ministre turc des Affaires étrangères a donc profité, de sa présence aux USA justement, pour maugréer contre la question kurde.
  
Rachel Kaufman, dans le Washington Times du mercredi 28 novembre, informe que le Ministre des ressources naturelles du Gouvernement régional du Kurdistan irakien, Ashti Hawrami, se trouvait à Washington, la veille, soit le mardi 27 novembre, autrement dit pendant la conférence d’Annapolis. Motif : le Gouvernement régional du Kurdistan irakien veut signer une vingtaine de nouveaux contrats d’exploration et de production pétrolière avec des sociétés étrangères dans les prochains mois.
  
Et ce malgré le fait qu’au niveau national, l’Irak n’a toujours pas mis en vigueur une nouvelle loi pétrolière (national oil law). Et ce malgré le fait que le Département de Madame Rice déconseille ce genre de contrat tant qu’il n’y aura pas de loi irakienne au niveau national sur cette question.
  
Le ministre kurde irakien Ashti Hawrami, a notamment déclaré, à la presse à Washington: “En ce qui me concerne, la seule pression (ndlr. américaine) a été d’essayer de nous encourager à avoir une loi, mais pas d’approuver ceci ou de désapprouver cela ». En marge de la conférence de paix d’Annapolis, aux USA, un ministre kurde du nord irakien négocie donc, aux USA justement, des contrats pétroliers. Tandis que les hélicoptères de l’armée turque arrosent le Kurdistan irakien avec des tracts plein d’amour.
  
Le ministre turc Ali Babacan (celui des tracts) et le ministre kurde irakien Ashti Hawramimiddle-east.gif (celui des contrats) se trouvaient donc, tous les deux, du côté de Washington, le même jour, mardi 27 novembre. En marge d’Annapolis. Qui sait, peut-être ont-ils même dîné ensemble au restaurant. Pour se foutre de notre gueule.
   
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz