FLASH
Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  |  Après l’attentat islamique de l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments – la bourse réagit en baisse  |  Trump veut demander avis à Obama en raison de son expérience, pour de futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  |  « Donald Trump personne de l’année » pour Time Magazine  |  Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 19 décembre 2007

Par François Rey, ingénieur 

Permettez moi de faire avec un peu de retard quelques commentaires à propos d’un article du Courrier International n° 859 rédigé par un certain Milos Cermak et intitulé:


<< Vaclav Klauss, Monica Lewinski et le changement climatique.>>

avec l’en tête suivant:


En l’espace de quelques heure, le président tchèque est devenu grâce à Internet l’idole de ceux qui, aux Etats Unis, contestent la réalité du réchauffement de la planète.


Etre l’idole de ceux qui contestent est normal quand ceux qui Croient au Réchauffement le révèrent comme une vraie idole devant laquelle tous doivent d’incliner. Avant tout il faut d’abord féliciter Vaclav Klauss pour la diffusion de sa critique du Rapport du GIEC de 2007. En effet ce Rapport est vide et ne contient pas un atome de Vraie Physique, et Vaclav n’est pas le seul à l’avoir critiqué. D’ailleurs comme ont été critiqués les précédents Rapports du GIEC, auquel celui-la n’apporte rien de nouveau .

Ce rapport se réduit en fait à ce qui n’est ni plus ni moins qu’une prédiction à 100 ans, telle les prédictions de Madame Soleil, mais avec un PC en guise de boule de cristal. C’est la seule valeur vraiment affirmée dans tout le rapport:


—le réchauffement de la Terre sera compris entre 0,3 °C et 6 °C en l’an de gràce 2107–


L’esprit de l’auteur.


Ce qui est intéressant c’est l’esprit de l’auteur de cet article du Courrier et sa position intellectuelle, qui consiste à dénigrer au maximum la personne de Vaclav Klauss, sans donner le moindre argument en faveur du rapport du GIEC, ni d’argument opposé à un argument de Klaus. En effet selon l’usage gauchiste cet article-ci est immédiatement injurieux, et dès les premières lignes il est écrit:

— ceux qu’on appelle aujourd’hui, gravement ou ironiquement « les négationnistes »….


Une américaine a écrit récemment dans un forum, que:

« «  l’on devait traiter ceux qui contestent le réchauffement exactement comme les négationnistes et les sanctionner fortement » ».


Votre mot « négationnistes », comme le sien, montre sans ambiguïté que comme elle vous voudriez rouvrir les camps nazis ou soviétiques pour montrer qu’ils existaient bien. En apparence mais en fait pour y détruire ceux qui ne sont pas de votre avis, sur quelque sujet que ce soit, même sur une simple opinion sur le temps qu’il fait,( ce qui est notre cas en ce moment ) ou sur la façon d’ouvrir un oeuf à la coque, simplement parce que cette opinion diffère de la vôtre.

Vous, auteur et journal, vous vous considérez tous comme des humanistes donneurs de leçon qui versent des larmes de crocodiles quand un état applique la peine mort à un vrai assassin, alors que vous ne pensez qu’à éliminer des masses de braves gens ayant simplement une opinion différente de la votre.

Dans la même ligne de pensée coercitive que la vôtre, se trouvent des Universitaires Américains qui ont réclamé, il y a trois ou quatre ans, que l’on supprime leurs diplômes à ceux de leurs collègues qui refusent de CROIRE à la théorie de l’évolution. Première étape qui, si elle était appliquée, permettrait ensuite de les envoyer ( leur colègues ) aussi dans les camps de mise en condition mentale.

Il faut reconnaître qu’en physique moderne, c’est à dire verbale, on ne pense pas, on ne fait pas d’expériences, on ne fait pas d’hypothèses vérifiables, ON CROIT.

Et on proclame: Mort aux non-Croyants. Cela simplifie tout.

Vous confirmez ce fond de votre esprit retord et inquisitorial quand vous faites paraître comme terriblement suspect le fait que Klaus ait critiqué Internet en 1990 et l’utilise maintenant:


«  Le fait que Klaus doive sa soudaine célébrité climatique à Internet, un media pour lequel il affichait dans les années 90 un certain scepticisme, pour ne pas dire un vrai mépris est paradoxal; le même scepticisme qu’il a aujourd’hui pour les conséquences du réchauffement de la planète »


Double insinuation malveillante: brûler ce qu’il a adoré est une occupation classique de l’homme, et c’est en fait une utilisation parfaitement rationnelle de l’esprit critique, qui permet l’adaptation humaine à l’environnement, qui permet de corriger des erreurs, qui permet d’utiliser les nouveaux outils disponibles quand c’est utile.

Ensuite Cermak attaque la droite américaine à propos d’un phénomène physique qui n’est pas réellement compris, même par les physiciens Croyants qui l’exposent comme une vérité absolue.


« Il est en effet quasiment certain que c’est sur Internet que la droite américaine a trouvé les prises de position de Klaus sur le sujet, plus particulièrement en lisant les pages du célèbre site Drudge Report, qui a publié en février une interview de Klauss… »

En fait ceci est excellent car cela montre que beaucoup de choses que l’on voudrait cacher ont toutes les chances d’être mise en lumière un jour ou l’autre. C’est ce qui gène le plus Milos Cermak, qui a sans doute beaucoup de choses à cacher. Par ailleurs la droite américaine, comme la gauche américaine, n’avait pas attendu le Président Klauss pour être informée des rapports du GIEC, et de l’existence de contestataires de ce rapport. 

Mais les « grosboutistes », (ceux qui ouvrent les oeufs à la coque par le gros bout), trouvent aussi leurs arguments sur Internet: tapez « effet de serre » sur Voilà et il vous indique qu’il vous donne les 10 premiers articles et qu’il y en a 167000 à consulter. Tous articles ou romans de Croyants Patentés. « Effet de serre » sur Google c’est 600 000 articles !!! Il y en a beaucoup mais peu sont pertinents car on voit tout de suite tout le monde copie tout le monde.

Ensuite il fait une allusion, qui se veut méprisante, à une période du passé de Matt Drudge :

« Matt Drudge, ancien employé d’un magasin de souvenirs, est devenu à la fin des années 90 le journaliste le plus célèbre de la Toile américaine: il fut le premier à informer le monde de la relation de Bill Clinton avec sa stagiaire Monica…. »


Sur son site Matt Drudge détaille, sans aucune honte, les nombreux travaux qu’il à fait avant de se lancer dans le journalisme et d’y réussir.

Faire n’importe quel travail, d’abord pour se faire de l’argent de poche, ensuite pour vivre et pour trouver sa voie, quand on est jeune, est dans les usages de la droite américaine, aussi bien que de la gauche américaine d’ailleurs.

Gauche ou droite, ils sont pragmatiques quand il s’agit de leur estomac.

Il apparaît donc que Milos Cermak n’a pas perdu la suffisance des membres de la bonne bourgeoisie soviétique, ou tchèque, et son mépris des travailleurs de base.

Ensuite à force de critiquer Cermak finit par encenser sa cible.


« Les blogueurs de droite adorent Klaus . Rien d’étonnant. Ses opinions sont provocatrices, solidement argumentées et formulées avec brio. »

Eh oui !

Ce qu’écrit Klaus est si bon que Cermak n’est pas capable d’en donner la moindre réfutation technique, et qui plus est il est fier de ce qu’a fait ce même Klaus:

«  et surtout Klaus est un homme d’état. Cela fascine nombre de blogueurs qui, sur leurs sites se perdent en conjonctures sur la probabilité qu’existe au sein de ce minuscule espace européen postcommuniste sans importance, un pays assez remarquable pour avoir un tel président. »

Pour Cermak la diffusion de ce texte de Klaus est « un bon coup » de pub, il écrit:


On n’aurait su imaginer un meilleur coup pour le hisser au rang de guide spirituel des anti-environnementalistes. Chapeau.

Contester la réalité d’un réchauffement ne fait pas un anti-environnementaliste du contestataire. En fait c’est lui même, Cermak, qui en fait un guide spirituel parce qu’il est lui même superstitieux, et qu’il fait du Réchauffement une Idole moderne qu’il est obligatoire d’adorer.

Idole vide comme toute idole.

Il dit ensuite que le texte de Klaus est « une sorte de provocation intellectuelle !!!. » C’est toujours le même principe de dialectique politique: critiquer l’ Idole Réchauffement est une atteinte inacceptable au Divin et aux Vrais Croyants de la nouvelle religion. Atteinte qu’il faut sanctionner en incitant les Bons Croyants à exterminer les Infidèles.

L’auteur termine par une prétentieuse mise en demeure:


« Maintenant il ( le président Klaus) se doit de faire marche arrière dans cette affaire. Ou bien d’attendre le moment où il ne sera plus président de la République pour continuer à débattre du réchauffement de la planète. »


C’est ce que l’on appelle la liberté de penser ! Mais de penser uniquement comme le Grand Inquisiteur Milos Cermak.

Notons que si le Président Klaus faisait cela il dérogerait à ses devoirs d’élu .

Le président a été élu démocratiquement, c’est à dire par un ou plusieurs votes, alors il est en droit de dire ce qu’il pense de ce qui peut porter atteinte aux performances économiques et industrielles de son pays, et il a le devoir de prendre les mesures qu’il estime nécessaires pour les maintenir, (ce qui peut se résumer à n’en prendre aucune), sans même l’avis de Milos Cermak.

L’avis de sa majorité lui suffit.

Non seulement il est en droit de dire son point de vue, mais en plus il a le devoir de bien étudier toutes les dépenses qui risqueraient d’être faites en pure pertes pour contrer un réchauffement non prouvé et qui se fera PEUT-ETRE sentir seulement dans 100 ans .

100 ans c’est quatre générations ! Faisons confiance à nos descendants .

Ils ne peuvent être que plus rationnels que les Devins Chauffagistes amis de Monsieur Cermak. Parions que Monsieur Cermak a déjà suivi les avis éclairés des agents de la Bourse dont certains ont déjà conseillé à leurs clients d’investir dans les entreprises qui se lancent sur le créneau du remplissage du tonneau des Danaïdes avec du CO².

De ce tonneau il en ressortira autant qu’il en rentrera, donc il va gagner de l’argent indéfiniment, car il faudra payer grassement ces entreprises. Mais cela ne sera pas suffisant pour le faire vivre encore 100 ans et être là pour pavoiser pour l’avènement du Réchauffement.

Désolé Monsieur Cermak. 

LISEZ LE rapport SUR LE MYTHE DU RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE

 

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz