FLASH
[23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  |  « Si l’Islam est une religion de paix, pourquoi dois-je me déplacer partout avec des gardes armés ? » Ayaan Hirsi Ali  |  Sur la page Facebook d’Al Jazeera les arabes ont « réagi avec joie à l’attentat de Londres »  |  Sinaï égyptien : 15 terroristes tués, 7 arrêtés. 500 kg de TNT et des bombes artisanales saisis  |  Blocus ? Non, propagande. 10 ambulances ont transporté des malades de Gaza se faire soigner en Israël hier  |  L’ex député russe Denis Voronenkov qui a fui en Ukraine a été tué dans une rue de Kiev. Tueur appréhendé  |  Guignol : « Le niveau de la menace terroriste extrêmement élevée » – Cazeneuve, qui voulait lever l’état d’urgence il y a 8 jours  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande. Le 22 mars, 692 personnes ont été autorisés à entrer en Israël depuis Gaza  |  L’Autriche décide l’interdiction formelle à Erdogan de faire campagne sur son sol  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 26 décembre 2007
  
Aujourd’hui, au lendemain de Noël, fête de saint Etienne, premier martyr, le pape Benoît XVI s’est adressé aux fidèles depuis la place Saint Pierre.
  
Chers frères et sœurs,
  
Au lendemain de Noël, la
Liturgie nous fait célébrer la « naissance au ciel » du premier martyr, Saint Etienne. « Homme plein de foi et d’Esprit-Saint » (Act 6.5), il fut choisi comme diacre dans la Communauté de Jérusalem, avec six autres disciples de culture grecque. Avec la force qui venait de Dieu, Etienne accomplissait de nombreux miracles et annonçait dans les synagogues, l’Évangile avec « une sagesse inspirée ». Il fut lapidé aux portes de la ville et mourut, comme Jésus, invoquant le pardon pour ses assassins (Act 7.59-60). Le lien profond qui unit le Christ à son premier martyr Etienne, est la Charité divine : le même Amour qui poussa le Fils de Dieu à se dépouiller lui-même et se rendant obéissant jusqu’à la mort de la croix (cfr Phil 2.6-8), a ensuite poussé les Apôtres et les martyrs à donner leur vie pour l’Évangile. Il faut toujours remarquer cette caractéristique distinctive du martyre chrétien : c’est exclusivement un acte d’amour, envers Dieu et envers les hommes, y compris les persécuteurs. Donc aujourd’hui, lors de la sainte Messe, prions le Seigneur, qu’il nous enseigne « à aimer aussi nos ennemis sur l’exemple de [Etienne] qui en mourant, pria pour ses persécuteurs »,  » (Oraison « colletta »). Combien de fils et filles de l’Église au cours des siècles ont suivi cet exemple ! De la première persécution à Jérusalem à celles des empereurs romains, jusqu’aux rangs des martyrs de nos temps. Il n’est pas rare, en effet, même aujourd’hui que nous parviennent des informations de différentes parties du monde de missionnaires, de prêtres, d’évêques, religieux, religieuses et fidèles laïques persécutés, emprisonnés, torturés, privés de liberté ou empêchés d’exercer parce qu’ils sont des disciples du Christ et des apôtres de l’Évangile ; parfois on souffre et on meurt même pour sa communion avec l’Église universelle et sa fidélité au Pape. Dans la Lettre Encyclique « Spe Salvi » (cfr n. 37), en rappelant l’expérience du martyr vietnamien Paolo le-Bao-Thin (mort en 1857), je fais remarquer que la souffrance est transformée en joie grâce à la force de l’espérance qui provient de la foi. Le martyre chrétien, comme le Christ et grâce à son union avec Lui, « accepte au fond de lui, la croix, la mort et la transforme en un acte d’amour. Pour celui qui s’offre totalement, ce qui de l’extérieur est d’une violence brutale, de l’intérieur devient un acte d’amour. La violence ainsi se transforme en amour et donc la mort en vie » (homélie à Marienfeld – Cologne, 20 août 2005). Le martyre chrétien donne la victoire à l’amour sur la haine et sur la mort. Prions pour ceux qui souffrent à cause de leur fidélité au Christ et à son Église. Que Marie Très sainte, Reine des Martyres, nous aide à être des témoins crédibles de l’Évangile, en répondant aux ennemis par la force désarmante de la vérité et de la charité.
   
undefined
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz