FLASH
[28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 27 février 2008
  
De la liberté en matière politique
  
  
undefinedParlons un peu de la liberté en matière politique. Commençons par l’article de Bertrand Badie, professeur à Sciences-Po Paris, article paru dans Le Monde du 20 février et repris intégralement sur leblogdrzz. Commençons par cet article, puisqu’il permet de tirer quelques leçons. Par exemple, il ne faut pas croire que la politique étrangère américaine est définitivement fixée pendant la campagne électorale présidentielle. Par exemple, le néoconservatisme joue un tel rôle dans la politique étrangère américaine que tous les candidats, républicains et démocrates, se définissent par rapport à ce néoconservatisme, qu’ils soient pour ou contre. Par exemple, en ce qui concerne la Russie et la Chine, la position adoptée par les USA à leur égard est fortement conjoncturelle, selon la situation internationale. Par exemple, pour les candidats démocrates aux présidentielles américaines, combattre les républicains sur le thème de l’Irak devra conduire à des contre-propositions difficiles à élaborer. Au fil de la campagne, on s’apercevra qu’un retrait immédiat et complet des Etats-Unis d’Irak est intenable. L’opinion publique américaine est partagée. Il n’y a pas en faveur de la paix ou du retrait d’Irak la dynamique que l’on perçoit trop vite en Europe. Voilà les leçons que l’article de Bertrand Badie nous permet de tirer. Il est d’ailleurs intéressant que ces leçons réalistes aient été publiées dans le très surréaliste quotidien Le Monde. Ce très surréaliste quotidien Le Monde qui dans le cadre d’une crise retentissante et permanente se retrouve maintenant sous la coupe du sportif Eric Fottorino.
  
Encore à propos de néoconservatisme, de politique étrangère américaine et de liberté en matière politique, j’ai vu mardi 26 février au soir sur Arte l’Orchestre Philharmonique de New York faire étape à Pyongyang, capitale de la très stalinienne Corée du Nord. Je lis par ailleurs dans la presse que cet événement serait une porte ouverte à des négociations sur le démantèlement du programme nucléaire militaire nord-coréen. Moi qui croyais ces négociations en cours depuis longtemps. Ce concert est une première car les USA et la Corée du Nord sont en conflit depuis la Guerre des Corées de 1950-1953. Plus sérieusement, les deux pays sont engagés dans une laborieuse négociation multilatérale sur le démantèlement du nucléaire militaire nord-coréen. Dans ce cadre, un accord à six, Corée du Nord, Corée du Sud, Etats-Unis, Chine, Russie et Japon, prévoit le démantèlement des installations nucléaires militaires nord-coréennes en échange de pétrole. A noter que cet accord ne cesse de connaître des ratés. Le régime stalinien de Corée du Nord poursuit en outre un programme secret d’enrichissement d’uranium et fricote avec deux autres dictatures féroces, l’Iran et la Syrie.
  
Toujours à propos de liberté en matière politique, je lis, mercredi 27 février, Guy Millière, professeur de Sciences Politiques à Paris, qui écrit, sur les 4 Vérités hebdo, notamment ceci : « Nous sommes à l’ère de la philosophie moribonde où celui qui se prétend penseur disserte d’entités vides telles que Cécilia Sarkozy ou François Hollande (…) J’ai en moi une aversion absolue pour toute forme de totalitarisme et une préférence absolue pour la liberté et l’affirmation de la nécessité du respect principiel de la dignité de l’être humain. Je suis, sans concession, du côté de ceux qui affirment la liberté de parole et d’entreprise, la liberté d’aller et venir, et même de se tromper. L’idée de ‘droits naturels’ de l’être humain telle qu’elle a avancé dans la réflexion occidentale depuis le temps de Thomas d’Aquin, et l’idée de ‘rule of Law’ définie par John Locke sont des remparts essentiels et indispensables contre toute forme de barbarie. Les principes fondamentaux du judaïsme, que le christianisme a repris à son compte, sont, par les idées de Loi et de transcendance, ce qui définit l’accès même à la civilisation (…) parce que j’ai scruté l’histoire aussi précisément que possible, je sais quelles monstruosités ont été le nazisme et le communisme. Le socialisme est totalitaire par essence. L’Europe a enfanté le meilleur, mais aussi des monstruosités. Ma défense des États-Unis vient de ce qu’ils sont à mes yeux, selon la belle expression d’Yves Roucaute, la ‘puissance de la liberté’ (…) Ma défense d’Israël est liée tout à la fois à mon amour du peuple juif à qui nous devons la Loi et la transcendance, à la légitimité pour ce peuple de disposer d’une patrie, au fait que la Shoah, cet immense crime commis en commun, devrait inciter nombre d’Européens à davantage de dignité s’ils entendent montrer qu’ils n’ont pas pleinement trahi la civilisation, à mon refus de voir l’histoire du Proche-Orient falsifiée (…) Il existe un totalitarisme islamique. Il existe aussi, selon l’expression de Daniel Pipes, une bataille pour l’âme de l’islam, et je veux et j’espère l’intégration des musulmans modérés à la modernité ».
  
A propos cette fois d’absence de liberté en matière politique, j’observe avec intérêt ce qui se passe en Poutinie ourale appelée aussi Russie. Fini l’accès libre aux moyens de communication, notamment aux chaînes contrôlées de télévision. Fini le droit de réunion et de manifestation. Les opposants à la clique de Poutine dans les élections présidentielles de dimanche prochain n’ont plus qu’un seul moyen de s’exprimer : Internet. C’est du reste la raison pour laquelle les législateurs à la botte de Poutine souhaitent un plus strict contrôle du Net, notamment de www.grani.ru , www.smi2.ru , www.livejournal.ru , www.compromat.ru , www.gazeta.ru et www.apn.ru . Au stade actuel, les nervis du FSB, alias KGB, ne maîtrisent pas les moyens techniques de pulvériser les sites et blogues susmentionnés. Mais dans les jours à venir, l’Internet russe pourrait subir la même surveillance que l’Internet chinois. En attendant, la vraie campagne électorale présidentielle russe, celle de la liberté, s’effectue devant un écran d’ordinateur et non pas devant un écran de télévision. Sur le Net russe, la consigne de vote se résume en un mot : abstention. Et grâce aux téléphones portables, le Net russe diffuse des images hautement compromettantes pour les ténors officiels de la campagne présidentielle. C’est notamment le cas sur www.livejournal.ru .
  
Je note en guise de conclusion que le syndromeundefined Poutine circule aussi, quoi que dans une moindre mesure, en Europe. Des méga stars super payées de la radiotélévision osent dire qu’Internet pose un problème à la liberté. A leur liberté de déconner je suppose. Sans le Net, je serais d’ailleurs incapable de vous livrer des informations fiables sur les USA et sur le Moyen Orient, notamment sur Israël. Internet, c’est le grain de sable providentiel qui exaspère les acteurs artificiels de la pensée unique, du politiquement correct, de la philosophie démagogue, du hamburger idéologique et du prêt à penser. Le Cyberespace est un espace de liberté. Certains journalistes et politiciens démocrates ne supportent pas cette préférence absolue pour la liberté. Ils ne la supportent pas parce qu’ils ne la contrôlent pas. Le huitième jour Dieu créa le Net. Et le temps de Dieu n’est pas le temps des hommes. Ça tombe bien.
  
  
Miguel Garroté, Journaliste
  
http://www.monde-info.blogspot.com
   
  
Vidéo :
www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3511854,00.html
Five members of Hamas’ military wing, the Izz al-Din al-Qassam Brigades, were killed Wednesday morning after an IDF aircraft fired missiles at a bus and another vehicle carrying the group’s operatives. The bus was hit by several missiles as it was approaching a naval force post. Three of the men killed were senior commanders of the group’s rocket unit.
  
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz