FLASH
[27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 4 mars 2008
  
Putain y’en a marre
  
undefinedPutain y’en a marre de traiter un sujet spécifique par jour ; et en plus, sous l’angle de la résistance judéo-chrétienne, face à la guerre mondiale de la terreur islamique. Dans la vie de journaliste, il faut parfois accepter d’écrire peu de chose sur tout et sur rien. Allons-y. Aviel Schneider, rédacteur en chef de Israël Heute (www.israelheute.com) , un mensuel juif germanophone édité à Jérusalem, Aviel Schneider, écrivais-je, a interviewé, dans l’édition de février, quelques Palestiniens qui travaillent dans les communautés israéliennes (dites « colonies juives ») implantées dans les territoires disputés (dits « territoires occupés ») de Judée Samarie (dite « Cisjordanie »).
  
De fait, des milliers de Palestiniens sont heureux de travailler depuis de nombreuses années avec des Juifs Israéliens dans les « colonies juives ». Mais ils n’osent pas en parler car cela ne plaît ni aux diverses « autorités » palestiniennes et leurs « bras armés » (terroristes), ni aux nombreux journalistes « indépendants » qui couvrent l’actualité en Israël. Aviel Schneider s’est notamment entretenu avec Isham, un Palestinien de 33 ans, père de cinq enfants. Isham vit dans le village palestinien d’Abadiya et travaille depuis 13 ans dans la « colonie juive » de Maale Adumim. Parlant des Juifs Israéliens de Maale Adumim, Isham déclare à Aviel Schneider : « Nous sommes plus que des amis intimes, nous sommes une famille ».
  
Un autre Palestinien, Tareq Mohammed, 23 ans, de Bethléem, déclare à Aviel Schneider : « Ces territoires (la « Cisjordanie ») ne doivent en aucun cas tomber en mains palestiniennes. Une direction palestinienne ficherait tout en l’air ». Il faut dire que Tarek n’a que deux choix possibles : gagner 3,60 euros par jour dans un village palestinien ou gagner 27 euros par jour (sept fois plus) dans une « colonie juive ». Le cauchemar de Tarek (c’est lui qui le dit) serait que les 270’000 Juifs Israéliens de Judée Samarie quittent un jour ces territoires. Très lucide, Tarek. Pas comme Condi, Kouchner et consorts.
  
Changement de cap. Kosovo. Martin Woker, correspondant à Zagreb (Croatie) du quotidien germanophone Neue Zürcher Zeitung (www.nzz.ch), signale, dans l’édition du 1er mars, qu’au Kosovo voisin, 700 policiers (sur un total de 7000) sont Serbes chrétiens orthodoxes et non pas Albanais musulmans. Ajoutez cela aux informations fournies par David Bescond et Alexandre del Valle sur www.rebelles.info et vous aurez une idée plus précise sur le GBB, le Grand Bazar Balkanique (ça c’est de moi par contre).
  
Retour à Jérusalem. Un ministre israélien, plus précisément Matan Vilnai, a parlé de « shoah », à propos de l’intervention israélienne et de la situation générale à Gaza. En hébreux, shoah veut aussi dire « désastre » et non pas uniquement « holocauste ». Heureusement, Inge Günther, correspondante à Jérusalem du quotidien germanophone Der Bund (http://www.espace.ch) a eu la correction de faire cette précision, le 1er mars, concernant le mot shoah. Car nombre de ses confrères, ont choisi la traduction erronée ce qui, comme par hasard et comme d’habitude, nuit à Israël (il faut être tordu et stupide pour imaginer qu’un Israélien puisse prononcer le mot « shoah » de façon inopportune).
  
Encore un changement de cap. Pékin. Le sinologue Roger Faligot (1), dans un livre intitulé « Les services secrets chinois. De Mao aux JO », livre qui vient de paraître aux Editions Nouveau Monde, fait quelques piquantes révélations sur cette grande puissance mondiale qu’est devenue la Chine avec ses un milliard deux cents millions d’habitants. Le Guoanbu, équivalent chinois de la CIA et du FSB (alias KGB) compte deux millions d’agents secrets. Pour la sécurité des JO en août prochain, un crédit supplémentaire de 1,3 milliards de dollars a été alloué au Guoanbu. Des Ouïgours (Chinois de confession musulmane) ont infiltré Al-Qaïda. Leur mission : détecter et prévenir les projets d’attentats aux JO d’août prochain à Pékin.
  
Malgré les moyens mobilisés par la Chine communiste, rien ne prouve qu’il n’y aura pas d’athlètes dans la catégorie kamikaze aux prochains JO. Les contacts secrets entre communistes chinois et réseaux islamiques ne datent pas d’hier. A une époque, à l’ambassade de Chine à Islamabad, capitale du Pakistan, l’officier chinois « Kong Jining » était chargé des contacts avec les mouvances islamiques. En réalité « Kong Jining » est le petit-fils de Mao Zedong. Les contacts se poursuivent, aussi, avec les taliban d’Afghanistan.
  
Dernier changement de cap. Bogota (Colombie). Selon le journaliste québécois Ian James, de matinternet (2), des documents découverts sur l’ordinateur du Numéro 2 des FARC, Raul Reyes, tué samedi 1er mars, montrent que les terroristes des FARC ont à une époque envoyé 100 millions de pesos colombiens à l’actuel président Hugo Chavez. Actuellement, la situation empire en Amérique latine avec d’une part, la rupture des relations diplomatiques entre la Colombie et l’Equateur ; et d’autre part, l’expulsion de l’ambassadeur colombien en poste au Venezuela. De plus, la Colombie va envoyer à l’ONU les preuves sur les liens entre d’une part les FARC, et d’autre part, le président de l’Equateur, M. Correa et le président vénézuélien Hugo Chavez.
  
Autrefois soutenu dans le besoin par les FARC,undefined Chavez a récemment apporté un financement de 300 millions de dollars aux terroristes narcotrafiquants des FARC colombiennes. Un juste retour des choses, je suppose. Les FARC auraient également acquis 50 kilos d’uranium (ndlr sans doute via les filières de l’Iran et du Hezbollah dont Chavez est familier). Les USA apportent leur soutien à la Colombie dans son combat contre les organisations terroristes. En revanche, le (nouveau) président cubain, le communiste Raul Castro, est solidaire du président équatorien, lui-même solidaire de Chavez et des FARC. Nos prévisions, formulées dès 2007, sur leblogdrzz et sur monde-info, concernant de possibles conflits en Amérique latine, se confirment. Hélas.
  
(1) http://www.lematin.ch/pages/home/actu/monde/actu_monde__1?contenu=388630
(2)http://www.matin.qc.ca/articles/20080303133711/chef_police_colombienne_affirme_que_les_farc_ont_envoye_largent_hugo_chavez.html
  
Miguel Garroté
  
http://www.monde-info.blogspot.com
   
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz