FLASH
Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments  |  Trump déclare qu’il va demander avis à Obama en raison de son expérience, pour ses futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  |  « Donald Trump personne de l’année » pour Time Magazine  |  Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  |  Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 20 mars 2008

Al-Qaida perd la guerre des mentalités
 

                      
                                                                                                           par Peter Wehner

undefined

Le « Surge » en Irak est une réussite si manifeste qu’aucune personne sérieuse ne peut nier les progrès accomplis. Même Hillary Clinton et Barack Obama ont reconnu -à contrecœur- les progrès accomplis. Pourtant, tant Mme Clinton que M. Obama n’ont pas tardé d’ajouter que des progrès ont été accomplis mais purement sur le plan militaire, et qu’ils sont éphémères. Cela s’accorde bien avec leur rengaine habituelle – que la guerre a été un désastre sur tous les fronts.

Lors d’un débat Démocrate récent, Obama a par exemple déclaré: « Ce que nous voyons, c’est un Al-Qaida plus fort aujourd’hui qu’à aucun autre moment depuis 2001 ». Mme Clinton a dit que les choix politiques du président Bush en Irak ont « enhardi nos ennemis ». Nous devrions quitter l’Irak, dit-elle, afin de pouvoir mieux nous concentrer sur la menace Al-Qaida.

En fait, et dans une large mesure, à cause de ce qui se déroule en Irak, la tendance au sein du monde islamique commence à basculer résolument contre Al-Qaida, et cela est peut-être la plus importante évolution idéologique de ces dernières années.

En novembre 2007, l’imam Sayed al-Charif (le Dr Fadl) a publié son livre, Rationalisations sur le djihad en Egypte et dans le monde. M. Sharif, qui est égyptien, avance que l’usage de la violence pour renverser les gouvernements islamiques est illicite du point de vue religieux, et préjudiciable en pratique. Il recommande également la création d’un tribunal islamique pour juger Oussama ben Laden et l’idéologue et numéro deux d’Al-Qaida, Ayman al-Zawahiri, et il nomme les attentats du 11 septembre 2001, une « catastrophe pour tous les musulmans ».

Les paroles de M. Sharif sont significatives parce qu’il fut naguère un mentor de M. Zawahiri. M. Sharif, qui a écrit son livre dans une prison du Caire, est une « légende vivante au sein du mouvement djihadiste mondial », selon Jarret Brachman, un expert du terrorisme.

Un autre événement important est survenu en octobre 2007, lorsque le cheikh Abd El-Aziz ben Abdallah Aal El-Cheikh, la plus haute autorité religieuse en Arabie Saoudite, a lancé une fatwa interdisant à la jeunesse saoudienne de s’engager dans le djihad à l’étranger. Elle déclare: « Je demande instamment à mes frères les oulémas [haut clergé musulman] d’éclaircir la vérité auprès du public[…]d’avertir [la jeunesse] des conséquences tirées des opinions arbitraires et du zèle [religieux] non fondé sur des connaissances religieuses ». La cible de la fatwa est claire: Ben Laden.

Un mois auparavant, le cheikh Salman al-Awdah, un influent dignitaire religieux saoudien que Ben Laden a naguère mis en vedette, a écrit une «lettre ouverte» condamnant M. Ben Laden. « Frère Oussama, combien de sang a été répandu? Combien d’innocents parmi les enfants, les personnes âgées, les faibles et les femmes ont été tués et privés de leurs abris au nom d’al-Qaida? » écrivait le Cheikh Awdah. « La ruine de tout un peuple, comme cela se déroule en Afghanistan et en Irak … ne peut pas rendre les musulmans heureux ».

Ces critiques émises par des voix internes au mouvement djihadiste doivent être replacées dans le contexte d’une évolution encore plus importante:le « Réveil d’Anbar » s’étendant maintenant à tout l’Irak. Il y a tout juste 18 mois la province d’Anbar était le bastion d’Al-Qaida en Irak, et, elle est aujourd’hui connue comme le berceau d’un soulèvement irakien et islamique local contre l’organisation Al-Qaida et l’idéologie du Ben Ladenism. Il s’agit d’une extraordinaire transformation: les Irakiens se rangeant en masse aux côtés de l’Amérique, les « infidèles »  de l’ouest, « puissance occupante », pour battre les militants islamiques.
undefined
Sans surprise, le cours d’Al-Qaida est en baisse dans la majorité du monde arabe et islamique. Une récente enquête a révélé que, en janvier moins d’un quart des Pakistanais approuvait Ben Laden, comparativement à 46% en août dernier, alors que le soutien à Al-Qaida est tombé de 33% à 18%.

Selon un rapport de Juillet 2007, le « Pew Global Attitudes Project  », au Moyen-Orient et ailleurs, un nombre croissant de musulmans  tend à rejeter l’extrémisme islamique. Le pourcentage de musulmans considérant que l’attentat-suicide est justifié pour la défense de l’Islam a diminué dans sept des huit pays arabes où les données sur les tendances sont disponibles. Au Liban, par exemple, pour 34% des musulmans, ces attentats-suicides sont « souvent » ou parfois justifiés »; en 2002, 74% exprimaient ce point de vue. Nous assistons également à de fortes baisses dans le soutien à Ben Laden. Celles-ci ont eu lieu depuis que la guerre en Irak a commencé.

Depuis que le général David Petraeus a mis en place sa stratégie de contre-insurrection au début de l’année dernière, Al-Qaida n’a cessé d’avoir à contrer les coups infligés par les militaires. Les Irakiens continuent de se retourner contre Al-Qaida et il en va de même et de plus en plus dans le monde arabe et musulman. Au cours des derniers six mois, un nouveau et large front dirigé par d’éminents dignitaires religieux islamiques a été ouvert. Militairement, idéologiquement et en termes de soutien populaire, ce sont de mauvais jours pour Ben Laden et ses chacals djihadistes.

Si nous continuons à bâtir sur ces progrès, la guerre en Irak, un temps passant pour être un échec colossal, pourrait s’avérer être positif, et même un événement charnière dans notre lutte contre l’islam militant. Ayant payé un prix élevé en sang et en argent et avoir embrassé la mauvaise stratégie depuis trop longtemps, nous sommes restés au combat, ce qui prouve que l’Amérique n’est pas le «cheval fatigué» que Ben Laden croyait. Etant resté dans le combat, nous pouvons l’emporter. La meilleure façon de subvertir l’appel du Ben Ladenisme, c’est de vaincre ceux qui lèvent l’épée en son nom.

Nous avons encore du chemin devant nous avant de gagner en Irak. Elle reste une nation traumatisée et les progrès réalisés peuvent être perdus. Mais le cours des événements est enfin en notre faveur et un bon résultat est à notre portée. Si nous réussissons, cela aura des effets extrêmement positifs au-delà de l’Irak.

undefined

(article paru dans le Financial Times) 
http://www.ft.com/cms/s/0/47bd1adc-e9f5-11dc-b3c9-0000779fd2ac.html

La deuxième photo illustre une patrouille irakienne-américaine à la recherche de l’archevêque de Mossoul kidnappé, et depuis retrouvé mort. 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz