FLASH
[26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 28 mars 2008
Les  gens sont si amnésiques... Sept ans avant le 11 septembre, la France a failli connaître le même sort que les Etats-Unis.

Le 24 décembre 1994, quatre islamistes du GIA, des terroristes algériens, ont détourné un avion d’Air France à l’aéroport Houari Boumediène d’Alger. Le commando islamiste projetait de se diriger sur Paris et écraser l’appareil contre une Tour Eiffel noire de monde.

Entre le 24 et le 25, trois passagers sont égorgés sur les 240 prisonniers. L’avion décolle le 26, mais pas vers Paris.

Heureusement, le contrôle aérien français était parvenu à faire croire aux terroristes qu’ils ne disposaient pas assez de carburant pour atteindre la capitale et avaient proposé de les ravitailler à Marseille.

C’est sur le tarmac de l’aéorport phocéen, le 26, que les membres du GIGN, l’élite de la police française, ont donné l’assaut. 

A l’arme automatique et à la grenade, les policiers français sont finalement parvenus à maîtriser l’appareil, au prix de plusieurs de leurs membres grièvement blessés.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz