FLASH
Trump : « Boeing construit un nouvel Air Force 1 à 4 milliards $ pour les futurs présidents. C’est bien trop ! il faut annuler la commande !  |  L’ex directeur du Pentagon Leon Panetta soutient la nomination par Trump de « Mattis le chien fou » et recommande aux démocrates de valider sa candidature  |  Devant les membres de son parti, Merkel demande l’interdiction de la burqa et est ovationnée en réponse  |  Bruno Le Roux nommé 1er ministre. Si dans une entreprise on nommait PDG un petit cadre, ce serait la faillite – pareil pour la France  |  Des coups de feu ont été tirés sur un poste de police d’Albertslund au Danemark – 1 policier blessé – motif encore inconnu  |  Bernard Cazeneuve vient d’être nommé premier ministre. Mais sil sont bons à tout c’est qu’ils sont bon à rien disait ma grand-mère  |  Trump a démontré qu’il est le 1er président qui n’a pas besoin des médias, il va les court-circuiter pour parler aux Américains  |  Moscou et Pékin mettent leur veto à une résolution de l’Onu pour une trêve à Alep  |  Hillary Clinton atteint maintenant 2.6 millions de votes de plus que Trump – et ça n’a toujours aucune valeur  |  83% des Israéliens considèrent que Donald Trump est un pro-israélien. Les juifs gauchistes reçoivent une énorme dégelée  |  Le président italien refuse la démission du Premier ministre Renzi  |  Manuel Valls a informé le président Hollande qu’il se présente à la primaire socialiste – comme si c’était un scoop: Oh! on est tous étonnés!  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes et honorables, je n’aurais pas besoin de tweeter. Tristement, je ne sais pas si ça changera »  |  Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 31 mars 2008

Par Bill Roggio, traduction Marc Brzustowski


Au 5è jour de combat à Bagdad, Bassorah et dans l’ensemble des régions du Sud de l’Irak, l’Armée du Mahdi a subi des pertes majeures, durant les 36 dernières heures.  Le Jaysh Al Mahdi ne s’en sort qu’avec des dégâts importants et aurait au moins perdu environ 2% de son potentiel para-militaire, si l’on devait s’en tenir, dans le meilleur des cas, aux chiffres fournis du côté de la milice elle-même.

 Un simple coup d’oeil dans les sources disponibles tirées de la presse, à partir des données des Armées américaine et irakienne démontre qu’au moins 145 combattants ont été tués, 81 blessés et 98 capturés, sans compter que 30 miliciens se sont rendus au cours des seules 36 dernières heures.

Depuis que les combats ont commencé mardi dernier, 358 combattants de l’Armée du Mahdi sont morts, 531 ont été blessés, 343 ont été arrêtés et 30, donc, se sont rendus d’eux-mêmes. Les forces de sécurité américaines et irakiennes ont  abattu 125 terroristes à Bagdad uniquement, alors que les Irakiens éliminaient 140 combattants de la milice à Bassorah.

L’importance exacte de l’Armée du Mahdi reste une source constante de débats : les évaluations réalisées par les médias situant le plus fréquemment le nombre de ses combattants entre 40 et 60 000 éléments. Si l’on s’en tient à l’estimation tournant autour de 1000 combattants tués, blessés, capturés ou s’étant rendus, l’Armée du Mahdi atteint un taux de destruction de ses propres forces qui se situent entre 1, 5 et 2, 5%, au cours des 5 derniers jours.


Le Front politique

La majorité des partis politiques engagés dans l’actuelle coalition reste unie dans le soutien apporté à l’offensive contre l’Armée du Mahdi et les cellules des groupes spéciaux équipés et entraînés par l’Iran. Aussi bien le Président Jalal Talabani que Massoud Barzani, le président du Gouvernement Régional du Kurdistan ont réaffirmé vendredi leur soutien à l’opération, alors que le Premier Ministre Nouri Al Maliki faisait entendre une rhétorique de plus en plus sévère dans ses condamnations des groupes terroristes shiites.

Maliki a qualifié les terroristes shiites comme étant « pires qu’Al Qaeda » et a fait le serment de demeurer à Bassorah jusqu’à ce que l’opération soit complète. Maliki a déclaré sur la chaîne de la télévision irakienne : « Notre détermination est très forte… Ceux qui défient la loi seront punis, et ceux qui ont osé brandir leurs armes à la face de l’Etat seront également punis »

Moqtada Sadr, le chef de l’armée du Mahdi soutenu par les Mollahs et actuellement réfugié en Iran, a appelé sa milice à conserver ses armes en dépit des ordres transmis par Maliki, mais en même temps a lancé des appels à la négociation autant qu’à la désobéissance civile. Hassan Zargan, un lieutenant de Sadr a dit : « Moqtada Sadr demande à ses fidèles de ne pas restituer leurs armes au Gouvernement. Ces armes ne devront être rendues qu’à un Gouvernement qui soit capable d’expulser les Occupants (américains)! ».

Surtout, les Sadristes se sont vantés qu’un nombre important de policiers et soldats irakiens auraient fait défection. Ainisi le Cheik Salam al Afraiji, le chef du mouvement Sadriste dans l’est de Bagdad a déclaré :  « Des groupes entiers de soldats de l’armée irakienne ont déposé les armes et se sont rendus à nous »

Mais le porte-parole du Commandement des opérations à Bagdad a démenti que des membres des forces de sécurité se soient rendus massivement. Le Général-Major Qassim Atta a affirmé, lors d’une conférence, dimanche, à Bagdad :  » le nombre total de défections que nous avons enregistré est de seulement 15 soldats qui auraient déserté ». Atta a ajouté qu’environ 50 000 membres des forces de sécurité opéraient actuellement à Bagdad et qu’il n’était pas étonnant de devoir s’attendre à un faible taux de désertion. Il a précisé que Maliki avait ordonné à l’Armée de poursuivre en justice ces soldats en vertu de la loi concernant les sanctions militaires ».



Les combats dans Bagdad restent intenses

Les combats de la plus haute intensité se déroulent dans les faubourgs shiites de Bagdad sous domination de l’Armée du Mahdi. Le gouvernement a procédé à l’extension illimitée du couvre-feu à Bagdad, tant que la situation ne se serait pas améliorée.

Les communiqués des Forces Multinationales témoignent de l’intensité des heurts durant les dernières 24 h. L’armée américaine a produit 6 communiqués séparés concernant les combats à Bagdad durant les 36 dernières heures, et un communiqué supplémentaire, depuis Sawayrah, juste au Sud de Bagdad.

 Au moins 70 combattants de l’Armée du Mahdi et des groupes spéciaux terroristes ont été tués dans une séries d’affrontements avec les forces Armées américaines et irakiennes. Ces combats comprennent les engagements dans et autour de Sadr-city, aussi bien que les raids contre les positions des lanceurs de roquettes et de mortier appartenant aux cellules du Mahdi dans l’est de Bagdad.


Bassorah

Les combats à Bassorah se poursuivent, alors que les forces irakiennes tentent de déloger l’Armée du Mahdi de ses bastions dans la ville. 44 combattants des milices du Mahdi ont été tués durant les affrontements à Bassorah, dans les dernières 24 h.

Le journal Mc Clatchy rapporte que 39 corps ont été convoyés vers la morgue samedi dernier. On a enregistré que 22 combattants du Mahdi avaient été tués et encore 22 blessés lors d’affrontements séparés avec les forces américaines et irakiennes. Encore au moins 22 autres combattants du Mahdi ont été tués par les forces spéciales irakiennes travaillant en coopération avec les conseillers des forces spéciales américaines.

Les chasseurs américains et britanniques sont entrés en action et ont commencé à conduire des raids aériens à l’intérieur-même de Bassorah contre les positions du Mahdi, alors que les forces britanniques procédaient à des tirs d’artillerie contre les cellules de lanceurs de pièces de mortier du Mahdi. On a fait savoir que les 3 groupes de combat britanniques présent à l’aéroport de Bassorah, qui comprennent 650 hommes chacun, étaient sur le pied de guerre, prêts à entrer dans Bassorah pour prêter main forte à l’Armée et à la police irakienne.


Nassiriyah et Diwaniyah semble être revenues sous le contrôle du Gouvernement

La ville stratégique de Nassiriyah, qui est située au croisement du noeud de routes donnant accès au Sud de l’Irak, semble être revenue sous la totale maîtrise du Gouvernement, après que des rapports non confirmés (Reuters), le 28 mars, aient indiqué que les milices du Mahdi occupaient le centre-ville. Raed al Rekabi, le porte-parole de l’armée irakienne auprès des médias a expliqué que : « les forces de sécurité contrôlaient la situation dans les districts et faubourgs de la ville, après des affrontements limités avec les franc-tireurs du Mahdi ».

Le nombre total de victimes durant les 24h, entre le 27 et le 28 à Nassiriyah a été de 30 tués, parmi eux 10 combattants du Mahdi, 4 policiers et 16 civils. 19 policiers, 26 civils et 7 combattants du Mahdi ont été blessés, alors qu’un autre groupe de 16 combattants du Mahdi était capturé.

Bien qu’il n’y ait eu que peu d’informations de la part de la presse en provenance de Diwaniyah, plusieurs centaines de résidents de la ville ont pu sentir que la situation sécuritaire était assez bonne pour qu’une manifestation ait lieu dans le centre de la ville. Plus de 200 manifestants ont marché ensemble pour apporter leur soutien à l’opération de Maliki consistant à éradiquer l’Armée du Mahdi de Bassorah. On a également vu la police et des milices tribales patrouiller dans les rues.


Des réseaux démantelés à Babel et Karbala

Les forces de sécurité irakienne semblent avoir éradiqué deux vastes réseaux de l’Armée du Mahdi dans la ville de Karbala et dans la privince de Babel. La police irakienne a lancé une opération de grande envergure à Karbala durant la nuit de vendredi à samedi. Le Général-major Raed Shaker Jawdat commandant de ces opérations a confirmé au journal en ligne « Voices of iraq » que : « 12 combattants du Mahdi ont trouvé la mort, 50 ont été blessés, et un autre groupe e 30 individus se sont rendus », « la police a également saisi 25 lanceurs de missiles, 60 fusils d’assaut, 5 mortiers et un stock important de munitions ».

La police a également été très active dans le province de Babel, durant que les opérations à Bassorah avaient lieu. Une source anonyme a déclaré, toujours au site « Voices of Irak » que 85 combattants de la milice du Mahdi ont été capturés et qu’un nombre important de francs-tireurs ont été tués. Le commando spécial d’intervention tactique de la police d’Hillah a éliminé 14 combattants des groupes spéciaux du Mahdi et blessés 20 de ses membres, le 28 mars.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz