FLASH
[27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 13 avril 2008

Conjointement à ses exploits en Syrie et au Liban, les services de renseignement extérieur israéliens ont lancé une guerre secrète contre l’Iran, et particulièrement son programme nucléaire.

Le 15 janvier 2007, des scientifiques iraniens travaillant à Isaphan ont été empoisonnés au gaz. Parmi les victimes se trouvaient le professeur Ardeshir Hosseinpour, le cofondateur du Centre de Recherche nucléaire. Des kidonim (tueurs) de l’Institut seraient à l’origine de sa mort.  

Le 7 février 2007, le général  Ali Reza Askari, source du Mossad depuis 2003, a disparu dans la nature. Selon des officiels du renseignement américain, il aurait été évacué par les Israéliens alors qu’il allait être découvert par le VEVAK, le ministère de la sécurité iranien.

Parallèlement, une équipe conjointe de la CIA et du Mossad aurait tenté de saboter les lignes électriques autour de Natanz en provoquant des courts-circuits, sans réussite pour l’instant. Le journaliste du New York Times James Risen, qui a dévoilé l’affaire, risque aujourd’hui la prison.

Reste que les services secrets israéliens ont une opinion beaucoup plus tranchée de la situation que leurs supérieurs hiérarchiques. Meir Amit, ancien directeur du Mossad, a déclaré qu’Israël devait « éliminer Ahmadinejad ». De même, Hassan Nasrallah serait aujourd’hui traqué par les katsas (agents) de l’Institut et se terrerait dans Beyrouth.

Dans l’ombre des simagrées diplomatiques, Meir Dagan (photo), le directeur du Mossad, est en passe de devenir le meilleur dirigeant que le service ait connu depuis longtemps. Ehoud Olmert a prolongé son contrat jusqu’en 2009 après l’élimination de Mughniyeh, preuve que le Mossad est désormais populaire au sein du gouvernement israélien. Ce qui n’est pas sans conséquences. Considérant que le régime des mollahs « est la menace numéro un pour Israël », Dagan pourrait être celui qui décidera Ehud Olmert à faire décoller la chasse. Enfin.

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz