FLASH
[30/03/2017] France, Rouen : alerte à la bombe dans une église, police sur place  |  [29/03/2017] Washington : la femme qui a foncé sur la police a été mise en prison – il ne s’agit pas d’un attentat  |  Le « ministre de la Santé » de l’Etat islamique a été tué à Mossoul  |  Si c’est vrai bravo madame ! lors de la perquisition au FN, MLP a coincé son smartphone dans son décolleté pour filmer  |  [28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 9 mai 2008

Abu Qatada, de son vrai nom Omar Mahmoud Mohammed Othman, dit le Palestinien bien que jordanien (il est né à Bethléem, mais en 1960, soit à une époque où la ville appartenait à la Jordanie), est le modèle même du djihadiste moderne. Il est recherché pour son implication dans des actes de terrorisme par plusieurs pays (Algérie, États-Unis, Espagne, France, Allemagne, Italie, Jordanie). Ses livres et ses cassettes ont inspiré des assassins islamistes (dont Mohamed Atta, qui a dirigé les attentats du 11 septembre 2001). Il est considéré comme le principal représentant d’Al-Qaïda en Europe. Ses déclarations le classent sans l’ombre d’un doute parmi les pires prêcheurs de haine islamiste depuis une quinzaine d’années.

Il séjourne actuellement dans une prison de haute sécurité en Grande-Bretagne. L’intention du gouvernement consistait à l’extrader en Jordanie, pour y être jugé. Et la nouvelle, c’est qu’il va rentrer chez lui dans quelques jours, après le versement d’une caution. Les organisations musulmanes extrémistes se félicitent et exigent des dédommagements pour l’injustice que constituait son arrestation.

Ainsi, comme le constate le Telegraph,

Cette décision signifie que pas un seul terroriste international n’a pu être expulsé de [Grande-Bretagne]. Près de trois ans après les attentats du 7 juillet, les seuls extrémistes islamiques à avoir quitté le pays sont huit Algériens, partis de leur plein gré.  

Et:

Une fois libéré, ce Jordanien père de cinq enfants peut espérer toucher une pension de £1000 par mois. Et le contribuable devra aussi éponger une facture de plusieurs dizaines de milliers de livres pour maintenir le prêcheur sous surveillance 24h/24.

Certes, les Britanniques sont particulièrement mous envers les terroristes et les islamistes. Mais rien n’indique que les autres gouvernements européens actuels feraient mieux s’ils devaient compter avec des lobbies islamistes comparables. Et le gouvernement suisse, qui se vante volontiers d’entretenir des contacts avec des terroristes au nom d’une bizarre vision de la neutralité et s’étonne qu’on puisse lui en vouloir, est peut-être le tout dernier qui serait capable de protéger sa population de l’influence de tels individus. Et même l’opposition politique suisse a montré que face à la menace de l’islamisme, elle se contenterait de parlementer avec l’ennemi, de réglementer dans le vide et de pousser le peuple à la faute.

Si nous voulons résoudre le problème de l’islamisme par des lois et des mesures de prévention et de répression de la criminalité, il faut commencer par dévoiler clairement d’où vient le crime. Sinon, il faut se préparer à la guerre de basse intensité qui empeste l’atmosphère partout où l’Islam est un facteur sociopolitique déterminant.

ajm

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz