FLASH
Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  |  La Knesset vote pour légaliser 4 000 habitations juives construites sur des terres Arabes à l’abandon depuis des décennies  |  Lors d’une conversation téléphonique, Trump a convaincu Softbank d’investir 50 milliards $ et de créer 50 000 emplois aux Etats-Unis  |  3 électeurs de Floride font un procès en demande de recomptage de l’élection (Trump a 120 000 voix de plus que Clinton)  |  Attaque raciste de CNN qui ne digère pas l’élection de Trump, cette fois contre Ben Carson  |  En réponse à Trump, Boeing indique qu’il a un contrat de 170 millions $ pour « aider à déterminer » les besoins d’Air Force One  |  Belgique : arrestation de 8 jihadistes à Anvers, Bruges, Saint-Nicolas et Schaerbeek qui recrutaient et finançaient ISIS  |  Avec 89.5% des voix, Angela Merkel a été réélue à la tête du CDU  |  Trump : « Boeing construit un nouvel Air Force 1 à 4 milliards $ pour les futurs présidents. C’est bien trop ! il faut annuler la commande !  |  L’ex directeur du Pentagon Leon Panetta soutient la nomination par Trump de « Mattis le chien fou » et recommande aux démocrates de valider sa candidature  |  Devant les membres de son parti, Merkel demande l’interdiction de la burqa et est ovationnée en réponse  |  Bruno Le Roux nommé 1er ministre. Si dans une entreprise on nommait PDG un petit cadre, ce serait la faillite – pareil pour la France  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 20 mai 2008

Comme la France est la patrie de la grève, on est obligés… de s’organiser en prévision des jours de grève. Comprenez : il Y AURA des jours de grève quoi qu’il arrive, car c’est une institution chez nous. Concernant l’école, il s’agit d’accueillir les enfants dans les établissements les jours de grève. Face à cela, les syndicats ont, comme toujours, eu une réaction déplorable : le service minimum est « de la provocation » selon eux. Ces gens là ne cherchent qu’à mettre la pagaille dans le pays, ils sont syndicalisés dans cet unique but, peu importe s’ils ont des raisons valables ou non de faire grève, ils croient avoir suffisament de poids pour faire la loi. Où sont passés les 53% qui ont voté pour Nicolas Sarkozy, et plus particulièrement pour réformer le pays ? La leçon à comprendre est très claire : les syndicats sont une plaie qui paralyse le pays, que le gouvernement soit de gauche ou de droite. Cela fait plus de 30 ans que ça dure, on connaît la chanson, à force ; c’est à cause des syndicats que la France court toujours à la catastrophe.

En considérant que le service minimum à l’école est « une provocation », les syndicalistes montrent leur vrai visage : des gens bornés sans aucune bonne foi qui ne sont intéressés que par le chaos, car vivre dans un pays qui FONCTIONNE, cela ne les intéresse pas : ils font tout pour mettre le pays à l’arrêt.

La preuve qu’ils s’en fichent que leur pays fonctionne ou pas ? Niveau éducation, on fait partie des mauvais élèves,  les enfants français ont des retards importants dans la lecture et autres fondamentaux par rapport aux autres pays développés : Selon une étude Pisa* (programme international pour le suivi des acquis des élèves) de décembre 2007, le décrochage français en matière d’éducation s’aggrave d’année en année. Cette enquête révèle que les élèves français de 15 ans arrivent au 19me rang pour leurs performances en sciences et 17me pour leur compréhension de l’écrit et pour les maths, sur les 30 pays de l’OCDE, les plus développés économiquement. Parmi ces pays, la Finlande arrive en tête pour les sciences, et en 2me pour les maths et la compréhension de l’écrit. Les résultats des élèves dégringolent d’année en année selon la même enquête Pisa : en sciences, la France a rétrogradé de la 10me place (en 2003) à la 19me place aujourd’hui. En maths, elle passe de la 13me place à la 17me. En lecture, elle passe de la 14me place à la 17me (sur 30, je le rappelle…). L’OCDE évoque pour la France une augmentation d’environ 20% d’ « élèves en difficulté ». Par ailleurs, l’élite en France est en proportion nettement inférieure par rapport aux pays mieux classés dans les études Pisa (plutôt normal pour un pays peuplé de médiocres pour qui essayer de faire partie des gagnants est la honte absolue).

… mais malgré ce constat plus qu’inquiétant, les syndicats ne veulent surtout toucher à rien !!! Continuons à être nuls, maintenant ça devient notre marque de fabrique.

Le gouvernement se montre ferme sur le service minimum et n’entend pas céder aux caprices des syndicats, qui durent depuis plusieurs décennies. Il a raison, il faut ces réformes : les français n’ont pas voté Nicolas Sarkozy pour le voir avec des oreilles de Mickey à Disney en compagnie de Carla, mais bien parce qu’il a promis de réformer ce pays, qui en a un besoin urgent. Il y en a assez de la dictature des syndicats, c’est le moment où jamais de leur faire comprendre que ce ne sont pas eux qui vont décider, cette fois, mais bien les urnes. Ces urnes qui veulent enfin que le pays se réveille et cesse de s’enfoncer dans la médiocrité et le désastre.

Je ne saurais que trop vous encourager à signer la pétition en ligne, ici

* Enquête Pisa, source : La Tribune, du 4 décembre 2007.  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz