FLASH
Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  |  Après l’attentat islamique de l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments – la bourse réagit en baisse  |  Trump veut demander avis à Obama en raison de son expérience, pour de futures nominations  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 23 mai 2008

L’Office fédéral suisse de la police (fedpol) communique aujourd’hui qu’il a rencontré mercredi passé «plus de 30 représentantes et représentants des organisations musulmanes de Suisse». Je traduis:

Le thème central était la sécurité intérieure. Ce troisième volet du dialogue se serait déroulé dans un excellent esprit et aurait comporté des propositions très constructives (…).

Le communiqué n’indique pas quand les responsables de l’Office fédéral de la police ont rencontré les représentants du Christianisme, du Judaïsme, du Bouddhisme ou de la scientologie pour parler de sécurité intérieure. Peut-être que ces discussions-là n’ont pas été assez constructives ou que l’esprit n’était pas aussi délicieux qu’avec les Musulmans?

Une fois de plus, les Musulmans et Urs von Daeniken, le chef du Service d’analyse et de prévention, ont condamné l’amalgame souvent établi, à tort, entre la religion et la culture islamiques d’une part et l’extrémisme islamique et le terrorisme d’autre part.

C’est évident. D’ailleurs, il suffit d’écouter les terroristes et les extrémistes — ils se réclament clairement de l’exemple du prophète, du message coranique et de la charia, pas des Musulmans amateurs de dialogue avec les services de police non musulmans. Et l’Islam est bien entendu entièrement défini par les Musulmans amateurs de dialogue avec lesdits services de police, et certainement pas par l’exemple du prophète, le message clair au premier degré du Coran et l’interprétation unanime des juristes musulmans classiques.

La rencontre a permis de continuer de progresser vers l’objectif commun qui consiste à poursuivre le dialogue et à l’intensifier par des mesures concrètes.

Eh bien nous voilà renseignés.

Les souhaits des participants à la table ronde qui ne relevaient pas de la sécurité seront transmis par fedpol aux départements ou aux offices responsables.

J’espère que nos policiers ont également pensé à servir des boissons et des petits fours et à distribuer des bons cadeaux pour des massages et autres séjours en centres de bien-être.

Les rencontres devraient se poursuivre dans le même cadre, a-t-on appris. Il s’agira de continuer le dialogue, de réaliser des projets ou de discuter d’événements d’actualité.

C’est qu’il y en a, des choses à se dire, entre représentants d’organisations musulmanes et policiers.

Le coup d’envoi de ces échanges réguliers autour d’une table ronde a été donné en mars 2007. Le ministre de la justice de l’époque, Christoph Blocher, avait alors rencontré des représentantes et des représentants des organisations musulmanes. Une autre rencontre entre des représentants des Musulmans et des délégués de la Confédération s’est déroulée le 26 novembre 2007.

Ces échanges sont si rassurants. Ainsi, nous avons la garantie qu’aucune organisation musulmane importante ne va aller répandre les graines de l’extrémisme et du terrorisme dans notre pays et que les Musulmans suisses influents favoriseront simplement et pieusement la lecture et la récitation du Coran, la connaissance de la vie du prophète de l’Islam ainsi que, sans doute, l’étude de la pensée de ses grands philosophes modérés. Et tout ira pour le mieux.

Car, c’est bien connu, plus il y a de Musulmans pieux et pratiquants dans une communauté non musulmane, mieux les choses se passent, moins les jeunes sont extrémistes, moins les islamistes légaux peuvent se mouvoir à l’aise et trouver des soutiens pour faire appliquer la charia et plus les Musulmans en général se montrent compréhensifs pour les bases du système démocratique et antagonistes à la notion de suprématisme musulman. Tout cela est si évident.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz