FLASH
L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  |  La banque centrale d’Arabie saoudite annonce être bloquée par un virus venu d’Iran  |  L’ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin qui a masqué la vérité de l’affaire al Dura, est mort à l’âge de 62 ans d’un cancer  |  L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  |  Michael Flynn, le conseiller à la sécurité nationale de Trump accuse la Chine & la Corée du nord d’avoir fait une alliance globale avec l’islam radical  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 25 mai 2008

Une abomination. Un scandale. Un crime.

 

En sortant de la salle, aujourd’hui, à deux heures trente du matin, j’écumais de rage :  le dernier Indy n’est pas décevant, maladroit ou moyen. C’est un navet monumental.

 

Ne vous fiez pas à ce qu’on vous a dit : les critiques de cinéma veulent sauver une industrie en crise. Il n’y a pas un seul élément de vrai dans leurs remarques. Oubliez les cascades à l’ancienne, la quasi-totalité des scènes d’action est noyée dans un tsunami d’effets spéciaux. Vous n’y croirez pas une seule seconde ; même en essayant, vous ne vivrez jamais le film. Oubliez l’« esprit Indiana Jones », il ne figure pas au générique.

 

J’ose à peine vous expliquer le désastre, tant il me déconcerte encore. Shia Leboeuf est littéralement transparent comme tous les seconds rôles du film, sans exception. Le personnage de Marion n’existe pas, sinon pour décorer une scène de retrouvailles absolument consternante. Celui de Mac change de camp toutes les vingt minutes grâce à des prouesses scénaristiques inconnues jusqu’alors. Quant aux « méchants », russes ou mayas, ils restent anecdotiques.

 

A défaut de vous raconter une histoire qui n’existe pas, je vous mets en garde. Attention, danger ! Les vingt premières minutes d’Indiana Jones 4 sont extraordinaires, géniales, drôles, inventives, pétillantes ! Cascades trépidantes, dialogues décapants, plongée captivante dans les années 50… Harrison Ford est magnifique, vous croyez au chef d’œuvre. Votre cœur de fan explose de joie… d’où mon avertissement… Car dès que la chose en cristal entre dans l’histoire, tout s’effondre. L’humour disparaît, le pauvre Harrison Ford pédale dans le vide, ou plutôt dans une histoire délirante dont le bouquet final figure derechef parmi les scènes les plus ridicules de la dernière décennie. On croirait voir « Astérix aux Jeux Olympiques »… Je n’exagère pas. Imaginez le pire, vous êtes encore loin du compte.

 

Lorsque  Shia LaBeouf s’est mis à jouer à Tarzan avec des singes numériques (oui, vous avez bien lu), il était clair que le film avait touché le fond. Sans parler de dernière scène du film, déconseillée aux cardiaques… Du grand n’importe quoi.

 

Comment vous décrire l’immense tristesse que j’ai vécue dix-neuf ans après « La dernière croisade » ? Cela ne s’explique pas. Ou plutôt, un certain Spielberg et Lucas devront rendre des comptes… Ils ont essayé d’assassiner Indiana Jones, mais ils n’ont pas réussi.

 

Les vrais cinéphiles oublieront jusqu’à la simple existence de cette chose et siffleront toujours « la marche des aventuriers ». Désormais, et à jamais, le feutre et le fouet vivront à travers la seule, et unique, trilogie « Indiana Jones ».  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz