FLASH
[29/03/2017] Washington : la femme qui a foncé sur la police a été mise en prison – il ne s’agit pas d’un attentat  |  Le « ministre de la Santé » de l’Etat islamique a été tué à Mossoul  |  Si c’est vrai bravo madame ! lors de la perquisition au FN, MLP a coincé son smartphone dans son décolleté pour filmer  |  [28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 26 mai 2008

  

Quel Nargis balayera Than Shwe ?
  
Birmanie – Le jeudi 8 mai dans un article intitulé « Birmanie :  un génocide par omission ? » je redoutais que les rescapés de Nargis ne soient livrés à un génocide par omission c’est à dire à une non assistance à personnes en danger de mort imminente de la part du général birman Than Shwe. Aujourd’hui lundi 26 mai soit 18 jours plus tard les événements me donnent hélas raison. Hier dimanche 25 mai à l’occasion d’une conférence internationale dans la capitale birmane, Rangoon, les pays occidentaux ont marchandé l’octroi de quelques milliards de dollars à Than Shwe en échange d’une libre circulation des humanitaires étrangers en Birmanie. Ce qui concrètement signifie que depuis trois semaines les humanitaires n’ont pas pu circuler librement en Birmanie. Et ce qui toujours aussi concrètement signifie que Nargis et Than Shwe ont causé plus de 130.000 morts et 2,4 millions de sinistrés privés de toit, de véritable nourriture et d’eau potable. Sans la criminelle indifférence de Than Shwe, nombre de ces morts et de ces sinistrés auraient pu être épargnés. Il faudra maintenant six mois pour nourrir et pour soigner ces Birmans qui viennent de tout perdre. Si les infrastructures doivent certes être reconstruites la Birmanie reste cependant à cause de Than Shwe dans la phase d’urgence de l’immédiate après catastrophe. Et l’urgence, c’est l’accès immédiat des humanitaires étrangers au delta birman de l’Irrawaddy.
  

 

  

« l’opposition » :  une milice de l’Iran sur l’est mediterranéen.
  

Liban – Le Parlement libanais a élu le général Michel Sleimane à la présidence dimanche 25 mai suite aux accords signés le 21 mai à  Doha au Qatar. Le vote avait été reporté 19 fois depuis novembre 2007. Le général Michel Sleimane est le onzième président du Liban depuis l’indépendance de ce pays en 1943. Il est le premier président élu suite au retrait syrien en avril 2005. Nos médias citent dans ce contexte deux camps extrêmement divisés : « la majorité antisyrienne, soutenue par les Occidentaux et l’Arabie saoudite, et l’opposition menée par le Hezbollah chiite, alliée de l’Iran et de la Syrie ». Cette formule consacrée est spécieuse. La majorité est avant tout pour l’indépendance et la souveraineté du Liban. Elle n’est pas simplement « antisyrienne » et « soutenue par les Occidentaux et l’Arabie saoudite ». Quant à l’opposition, elle n’est pas « menée par le Hezbollah chiite, alliée de l’Iran et de la Syrie ». L’opposition n’est « opposition » que dans la mesure où elle est tenue en otage par le groupe terroriste Hezbollah, bras armé de l’Iran sur l’est méditerranéen. A peine élu le général Sleimane a prôné « l’établissement de relations diplomatiques avec la Syrie » et la mise en place d’une « stratégie de défense contre les violations par Israël du territoire libanais ». Intéressant. Car jusqu’à preuve du contraire c’est l’Iran qui viole le territoire libanais par Hezbollah interposé. Dans le même style, le général Sleimane a déclaré que « les armes présentes au Liban ne devaient être pointées que sur les ennemis du pays » (ndlr : Israël). De plus en plus intéressant. Car la seule issue à la crise libanaise c’est le désarmement du Hezbollah et non pas le fait de pointer les armes du Hezbollah sur Israël.
  
  

La vraie paix n’est pas pour demain…
  

Israël – Michel Gurfinkiel écrit dimanche 25 mai que « Philippe Karsenty n’a pas diffamé France 2 : ainsi en ont décidé, en appel, les juges de Paris. Le véritable débat sur l’affaire al-Dura peut enfin commencer (…) Rappelons les faits. A l’automne 2000, la chaîne de télévision France 2 diffuse un reportage selon lequel un enfant palestinien, Mohamed Al-Dura, aurait été abattu de sang-froid par des soldats israéliens, alors qu’il se trouvait dans les bras de son père. Ces images sont reprises dans le monde entier (…) Il a fallu, dans l’affaire al-Dura, Philippe Karsenty, que France 2 a attaqué en diffamation comme bien d’autres, presque par routine (…) Karsenty – aujourd’hui maire adjoint de Neuilly – a mené, pour l’honneur du peuple d’Israël et du peuple juif, mais aussi l’honneur de la France, une bataille de chaque instant (…) le tribunal de la République, d’abord mal disposé à son égard, puis ébranlé par ses arguments, exige de France 2, qui s’y refusait dédaigneusement jusque là, de produire les rushes, les brouillons, du reportage al-Dura (…) Que l’Etat, dont France 2 dépend jusqu’à nouvel ordre, se fasse enfin entendre. Et surtout, qu’on ouvre enfin les dossiers et qu’on fasse la lumière sur Mohamed al-Dura » conclut Michel Gurfinkiel. J’ajoute quant à moi que France 2 s’est pourvue en cassation…

  

Et pendant ce temps, Israël et les Palestiniens continuent de vivre des événements inquiétants dont nos médias ne parlent pas. Ainsi le chef du Shin Bet, Yuval Diskin, confirme dimanche 25 mai que le Hamas dispose désormais de missiles iraniens capables de frapper au-delà d’Ashkelon, jusqu’à Ashdod et Kiryat Gat. Des informations de même nature sont parues hier dans le journal arabe a-Sharq al-Awset. De leur côté, Itamar Marcus et Barbara Crook du Palestinian Media Watch confirment hier que le Fatah en Judée Samarie et le Hamas dans la bande de Gaza continuent d’utiliser des symboles identiques, notamment via leurs chaînes de télévisions, pour inculquer la haine d’Israël aux enfants palestiniens. Le Palestinian Centre for Human Rights, un organisme palestinien de défense des Droits de l’Homme, informe quant à lui que le Club de Jeunesse fondé en 1960 dans la ville de Khan Yunis (bande de Gaza) a été pris d’assaut par des miliciens armés des Brigades Izzedeen El-Qassam. Le ministère de la jeunesse et des sports contrôlé par le Hamas prétend ne pas être au courant. Le PCHR – dont nos médias ne signalent jamais le travail qu’il effectue sur le terrain – a ses bureaux à El Remal dans la bande de Gaza (e-mail : pchr@pchrgaza.org, web http://www.pchrgaza.org ).
  
  

Le vieux farciste est mort.
  

Colombie – Samedi 24 mai peu avant minuit j’annonçais sur leblogdrzz : « Manuel Marulanda – alias Tirofijo – Chef historique des Farc serait mort depuis le 26 mars 2008. C’est ce que vient d’affirmer le ministre colombien de la défense à une journaliste de l’hebdo colombien Semana ». L’AFP confirme la nouvelle lundi 26 mai vers 9 h du matin… Et Kouchner voit dans la mort de Marulanda une possibilité accrue de voir Madame Betancourt libérée… Me trompe-je où parle-t-on trop et trop vite en France chérie ?

  

Miguel Garroté
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz