FLASH
[27/03/2017] L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 30 mai 2008

1bapfleg003.jpgLe révérend Michael Pfleger, grand admirateur de Louis Farrakhan (l’équivalent américain de Le Pen) et orateur à la Trinity Church, a délivré, hier, un discours délirant sur Hillary Clinton durant lequel il a vomit sa bile sur « les Blancs ».

Pfleger est un autre extrémiste de la galaxie « Trinity », le lieu de culte qui a pu compter, parmi ses plus fidèles ouailles depuis 20 ans (et jusqu’en mars 2008), Barack Obama.

Le révérend Michael Pfleger comptait parmi les « soutiens spirituels » du candidat démocrate à la présidentielle et était affiché sur son site web jusqu’à ce que ce scandale éclate. Barack Obama avait parlé de lui comme d’un « guide moral ».

Jugez plutôt du personnage :  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz