FLASH
[26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 1 juin 2008

Source : Point de bascule

Le multiculturalisme britannique est un échec monumental, et les générations futures pourront blâmer la trahison des élites actuelles qui collaborent honteusement à la déchéance de leur culture, un accommodement à la fois.

 

Nous avons traduit un éditorial extraordinaire du journal officiel de l’Église d’Angleterre, annonçant que la Grande-Bretagne sera islamique dans 30 ans.




Si les rapports sur les
récentes tendances en matière de pratique religieuse se révèlent exacts, alors dans une trentaine d’années, la mosquée sera en mesure d’affirmer que, religieusement parlant, le Royaume-Uni est une nation islamique et qu’elle a donc besoin que cela soit pris en compte par une participation dans tout établissement religieux. Le progrès de l’islam conservateur au Royaume-Uni a été incroyable, et s’est manifesté à une époque de baisse prolongée de fréquentation de l’église qui devrait vraisemblablement se poursuivre.

Ce progrès a été
soutenu avec enthousiasme par ce gouvernement, en particulier avec son dogme multiculturel et sa volonté de céder à pratiquement toutes les exigences des musulmans. Le plus important est peut-être la décision du gouvernement de permettre à des radicaux d’agir comme représentants de tous les musulmans. Les musulmans plus libéraux ont presque complètement échoué à faire émerger un leadership lui faisant concurrence, ce qui a conduit de nombreux Britanniques à se demander s’il existe effectivement des musulmans modérés, c’est certainement une erreur.

À tous les niveaux de la vie nationale, l’islam a gagné du financement par l’État, la protection contre toute critique, et l’insertion de conseillers et d’experts dans les départements locaux et nationaux du gouvernement.

Un conseiller du Muslim Home Office, par exemple, est responsable d’avoir conseillé la baronne d’Écosse qui a fait avorter la législation contre les crimes d’honneur en faisant valoir que les méthodes informelles seraient préférables. Dans la police nous entendons parler de filles dans des refuges sous protection policière, dont l’adresse a été divulguée à leurs parents par des officiers musulmans estimant que c’était leur devoir religieux.

Alors que les clubs privés réservés aux hommes sont illégaux, nous entendons parler de piscines municipales encourageant des horaires réservés aux seules « femmes musulmanes » et dans les hôpitaux de Dewsbury, le personnel perd du temps à tourner les lits en direction de La Mecque cinq fois par jour – un délirant scénario Monty Pythonesque, incroyable mais vrai.

Les prisons sont remplies d’imams qui tiennent à inculquer l’islam conservateur chez tout détenu réputé être culturellement « musulman » : l’administration pénitentiaire traite ces prisonniers comme un bloc culturel et le livre aux prêches des imams à volonté. Est-ce que le service pénitentiaire enverrait tous ceux qui ont « C » of « E » (Church of England) sur leurs documents à des classes préparatoires à la confirmation chez l’aumônier ? Et nous pourrions continuer.

Le fait est que l’islam s’est institutionnalisé et incarné dans les structures nationales à une vitesse étonnante, à un moment où la démographie montre des taux de natalité très élevés. Les travaux nouveaux et classiques de Charles Taylor (ndlr : il s’agit du coprésident de la Commission Bouchard-Taylor) sur l’Ère laïque montrent la montée de la mentalité laïque et ce qu’il appelle l’« excarnation » du christianisme qui s’extirpe des structures et des politiques de l’état. Le christianisme est aujourd’hui considéré comme une mauvaise nouvelle, l’attaque des élites libérales dans les années 1960 a pris racine dans l’empire de l’éducation et, dans une certaine mesure, même dans certains quartiers de l’église.

Aujourd’hui, l’histoire chrétienne s’efface de l’imaginaire public, tandis que l’islam se développe rapidement. Il est nécessaire d’avoir une réflexion nouvelle où les revendications du Christ sont expliquées de manière sensée. Les leaders de nos églises doivent trouver des façons d’expliquer cela, comme le démontre notre dossier de la semaine sur la mission et l’évangélisation.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz