FLASH
[24/03/2017] Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  |  « Si l’Islam est une religion de paix, pourquoi dois-je me déplacer partout avec des gardes armés ? » Ayaan Hirsi Ali  |  Sur la page Facebook d’Al Jazeera les arabes ont « réagi avec joie à l’attentat de Londres »  |  Sinaï égyptien : 15 terroristes tués, 7 arrêtés. 500 kg de TNT et des bombes artisanales saisis  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 4 juin 2008

  
  

  
  
Une nouvelle loi sanctionne les Vénézuéliens qui refusent de devenir informateurs des nouveaux services secrets de Monsieur Chavez. Monsieur Chávez a promulgué la loi par décret présidentiel. Les Vénézuéliens qui refusent de devenir des indics sont passibles de quatre ans de prison. Les forces de sécurité peuvent en outre opérer des écoutes téléphoniques et autres surveillances électroniques sans mandat d’un juge.
  
  

  
  

Les forces de sécurité peuvent également retenir des preuves sollicitées par les avocats de la défense en vertu de la soi-disant sécurité nationale. Toutes ces mesures sont condamnées par les organisations des droits de l’homme, notamment par Carlos Correa, responsable de Provea, un groupe de défense des droits de l’homme au Vénézuéla. En vertu de la nouvelle loi, deux services de renseignements – la DISIP (police secrète) et la Direction Militaire du Renseignement – sont désormais remplacés par quatre nouvelles agences, deux sous contrôle du ministère de la Justice et deux sous contrôle de l’armée.
  
Miguel Garroté
  
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz