FLASH
Lors d’une conversation téléphonique, Trump a convaincu Softbank d’investir 50 milliards $ et de créer 50 000 emplois aux Etats-Unis  |  3 électeurs de Floride font un procès en demande de recomptage de l’élection (Trump a 120 000 voix de plus que Clinton)  |  Attaque raciste de CNN qui ne digère pas l’élection de Trump, cette fois contre Ben Carson  |  En réponse à Trump, Boeing indique qu’il a un contrat de 170 millions $ pour « aider à déterminer » les besoins d’Air Force One  |  Belgique : arrestation de 8 jihadistes à Anvers, Bruges, Saint-Nicolas et Schaerbeek qui recrutaient et finançaient ISIS  |  Avec 89.5% des voix, Angela Merkel a été réélue à la tête du CDU  |  Trump : « Boeing construit un nouvel Air Force 1 à 4 milliards $ pour les futurs présidents. C’est bien trop ! il faut annuler la commande !  |  L’ex directeur du Pentagon Leon Panetta soutient la nomination par Trump de « Mattis le chien fou » et recommande aux démocrates de valider sa candidature  |  Devant les membres de son parti, Merkel demande l’interdiction de la burqa et est ovationnée en réponse  |  Bruno Le Roux nommé 1er ministre. Si dans une entreprise on nommait PDG un petit cadre, ce serait la faillite – pareil pour la France  |  Des coups de feu ont été tirés sur un poste de police d’Albertslund au Danemark – 1 policier blessé – motif encore inconnu  |  Bernard Cazeneuve vient d’être nommé premier ministre. Mais sil sont bons à tout c’est qu’ils sont bon à rien disait ma grand-mère  |  Trump a démontré qu’il est le 1er président qui n’a pas besoin des médias, il va les court-circuiter pour parler aux Américains  |  Moscou et Pékin mettent leur veto à une résolution de l’Onu pour une trêve à Alep  |  Hillary Clinton atteint maintenant 2.6 millions de votes de plus que Trump – et ça n’a toujours aucune valeur  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 4 juin 2008

1998 – 2008. Dix ans que la France est devenue le « pays des 35 heures » et des « Réductions du Temps de Travail » . Dix ans qu’elle traîne un boulet qui la paralyse, avec un bilan économique catastrophique.

En imposant à certains une réduction de leur temps de travail, les socialistes qui ont voté les lois Aubry pensaient créer des emplois. Autrement dit, bosser moins réduirait le chômage ! S’il y a une chose que les 35 heures ont limité, c’est le pouvoir d’achat, pas le chômage. Sinon, comment expliquer que les pays où le taux de chômage est le plus faible sont ceux où la durée du travail par habitant est la plus élevée ? La limitation du temps de travail a réduit le pouvoir d’achat des français : travailler mois, c’est nécessairement gagner moins, donc consommer moins. Le revenu par habitant est, en France, 30% moins élevé que celui aux Etats-Unis. Dans « Temps de travail, revenu et emploi » (2007), Patrick Artus, Pierre Cahuc et André Zylberberg écrivent d’ailleurs : « Si les salariés français travaillaient aussi longemps que leurs collègues nord-américains, la moitié de l’écart de revenu par habitant avec les Etats-Unis (…) pourrait être comblée ».
L’argument socialiste selon lequel les 35 heures permettraient de créer des emplois est par ailleurs plus que douteux : d’une part, il est impossible de savoir le nombre d’emplois qui n’ont pas pu être créés, voire qui ont été supprimés, à cause de ce système. D’autre part, les entreprises de moins de 20 salariés, qui ne sont pas concernées par les lois Aubry, ont créé beaucoup plus d’emplois que celles soumises au régime des 35h. 

Les réductions du temps de travail ont provoqué de grandes inégalités : les cadres bénéficiant de RTT peuvent occuper cette libération de leur temps par des voyages, des week-ends, etc. Ils peuvent mettre à profit ce temps libre, car ils en ont les moyens. Mais parallèlement, les catégories les plus modestes subissent, du fait des RTT, une profonde injustice : ils sont impuissants face à un temps libre qu’ils ne peuvent pas exploiter par manque d’argent, et  sont appauvris par les lois Aubry qui leur interdisent de gagner plus d’argent !
93% des investisseurs américains jugent que la limitation de la durée du travail est un handicap du système français ; 84% portent le même jugement sur la rigidité du temps de travail (baromètre AmCham-Bain 2006). On imagine donc facilement le handicap que le lois Aubry ont créé pour notre économie.

Il ne faut pas oublier non plus que la réduction du temps de travail a un coût exorbitant. les 35 heures auraient coûté entre 150 et 250 millions d’euros à la SNCF et 70 millions d’euros à la RATP.
Les lois Aubry ont mis en péril la compétitivité de la France. Comme chaque année, la France ne brille pas dans le classement mondial publié début mai par l’institut IMD : elle n’occupe que le 28me rang sur 55 pays pour la compétitivité de son économie. En cause : sa fiscalité, ses charges sociales, sa faible croissance économique et… sa législation du travail, dont les 35 heures constituent l’un des aspects les plus contraignants.

Le travail en France, depuis les lois Aubry, est complètement dévalorisé. A l’exception des Pays-Bas et de la Norvège, la France est, de tous les pays de l’OCDE, celui où l’on travaille le moins.
Quand on veut travailler et faire des affaires avec des français, il faut regarder son calendrier avant : il ne faut pas que ça soit un vendredi (jour où les français prennent leurs RTT pour avoir un week end de trois jours!), ni un mercredi car c’est le jour des enfants. Il ne faut pas non plus que ce soient les vacances, qui tombent toutes les 5 semaines chez nous. Enfin, il faut s’assurer qu’il n’y ait pas de grèves au milieu de tout ça ! … Mais avec un peu de chance, on peut arriver à trouver quelques français qui bossent ;  pour augmenter vos chances de pouvoir travailler sérieusement avec des français, un conseil : tournez-vous plutôt vers le privé.

De son côté, Hervé Mariton déclare, au sujet des 35 heures : « On a tellement dit que les 35 heures étaient une erreur, voire une catastrophe, qu’on ne peut s’arrêter devant ce symbole. Il faut savoir abattre les symboles. Sinon, on abime toutes nos démonstrations sur la reconquête de la valeur travail. Si nous avons fait une erreur depuis 2002, c’est justement de ne pas avoir abrogé les 35 heures. Evitons de persister dans l’erreur. D’autant que nous avons un mandat clair du peuple français pour le faire. alors certes, nous avons fait des correctifs intelligents avec les exonérations de charges sur les heures supplémentaires, mais on ne va pas rester prisonniers de nos compromis. S’il s’agit de prouver la rupture, il y a là une belle occasion à ne pas rater » (1)

Je sais que nous ne sommes plus au temps de Jeanne d’Arc, mais s’il y en bien une dans ce pays qui mériterait le bûcher, c’est Martine Aubry, pour cette erreur économique magistrale qui a mis la France à terre.

(1) Source : le Figaro magazine du 24 mai 2008

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz