FLASH
[18/02/2017] Marine Le Pen toujours en tête à 26%. Fillon et Macron à 18,5%  |  [16/02/2017] Bobigny : début d’émeute, un hélicoptère survole la ville  |  Attentat revendiqué par ISIS au Pakistan : 60 morts 140 blessés  |  La loi de privation de la liberté d’expression définitivement adoptée contre les sites anti entrave à l’IVG  |  Le parquet financier annonce qu’il va poursuivre son enquête: il n’a pas de quoi poursuivre il s’acharne  |  [15/02/2017] Pakistan : attentat suicide : 5 morts 3 blessés, l’islam toujours l’islam  |  [14/02/2017] Emeutes : 245 arrestations depuis le début de l’affaire Théo – 245 arrestations pour rien, ils seront relâchés avec les félicitations des juges  |  Israël a rappelé discrètement son ambassadeur en Egypte en raison de risques sécuritaires  |  Le frère du dictateur coréen Kim Jong Un a été assassiné par deux femmes (aiguilles empoisonnées) en Malaisie  |  [13/02/2017] Le Figaro : 50 attaques dans 30 communes la nuit dernière (confidentiel intérieur pas si confidentiel)  |  Houston Texas : avalanche d’appels à la police (911) suite à odeurs suspectes  |  La Corée du nord a lancé un nouvelle missile balistique  |  France, guérilla urbaine qui ne dit pas son nom: policiers pris dans un guet-apens hier soir à Mantes-la-jolie  |  Attentat déjoué : c’est à la Tour Eiffel ou près de militaires que le couple de Français musulman voulait se faire exploser  |  Egypte : double attentat de l’Etat islamique près du passage de Rafah avec Gaza  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 6 juin 2008

Discours de Ronald Reagan en 1984 sur la pointe du Hoc

 

Nous sommes ici pour marquer ce jour dans l’histoire où les Alliés se sont joints aux peuples pour rendre ce continent à la liberté. Pendant quatre longues années, une grande partie de l’Europe a vécu sous une ombre terrible. Des nations libres étaient tombées, les Juifs élevaient une grande plainte dans les camps – des millions réclamaient la libération. L’Europe avait été réduite en esclavage, et le monde priait pour sa rescousse. Ici, en Normandie le sauvetage a commencé. Ici, les Alliés se sont levés et ont lutté contre la tyrannie dans une gigantesque entreprise sans précédent dans l’histoire de l’humanité.

Nous nous tenons ici sur un endroit à l’écart, balayé par le vent, sur la côte nord de la France. L’air est doux, mais il y a quarante ans à ce moment-là, l’air était dense avec la fumée et les cris des hommes, et l’air était rempli par le craquement des coups de feu des fusils et par le grondement du canon. À l’aube, le matin du 6 Juin 1944, 225 Rangers sautèrent des engins de débarquement britanniques et coururent au bas de ces falaises. Leur mission  était une des plus difficiles et des plus audacieuses de l’invasion: grimper ces falaises désolées et abruptes  et prendre les canons de l’ennemi. On avait informé les Alliés que certains des plus puissants de ces canons étaient ici, et qu’ils seraient pointés sur les plages pour stopper l’avance alliée.


Les Rangers levèrent les yeux et virent les soldats ennemis
– au bord des falaises tirant sur eux avec des mitrailleuses et lançant des grenades
. Et les Rangers américains ont commencé à monter. Ils ont lancé des échelles de corde sur la paroi de ces falaises et ont commencé à se hisser. Quand un Ranger tombait, un autre prenait sa place. Quand une corde était coupée, un Ranger en agrippait une autre et reprenait son ascension. Ils ont gravi, répliqué par des tirs, maintenu leur progression. Bientôt, un par un, les Rangers se sont hissés au sommet, et en saisissant la terre ferme au sommet de ces falaises, ils ont commencé à reprendre possession du continent européen. Deux cent vingt-cinq vinrent ici. Après deux jours de combats, seuls 90 pouvaient encore porter les armes.


Derrière moi un monument qui symbolise les poignards Ranger
enfoncés au sommet de ces falaises
. Et face à moi les hommes qui les y ont placés.


Ce sont les garçons de la Pointe-du-Hoc
. Ce sont les hommes qui ont pris les falaises
. Ce sont les champions qui ont aidé à libérer un continent. Ce sont les héros qui ont contribué à mettre un terme à une guerre.


Messieurs, je vous regarde et je pense aux mots du poème
de Stephen Spender
. » Vous êtes les hommes qui ont dans vos « vies combattu pour la vie … et laissé dans l’air vif la signature de votre honneur…. »


Quarante étés se sont écoulés depuis la bataille
que vous avez menée ici
. Vous étiez jeune le jour où vous avez pris ces falaises, certains parmi vous étaient à peine plus que des garçons, avec les plus vive joies de la vie devant vous. Pourtant, vous avez tout risqué ici. Pourquoi? Pourquoi avez-vous fait cela? Qu’est-ce qui vous a poussé à mettre de côté l’instinct d’auto-préservation et à risquer vos existences pour prendre ces falaises? Qu’est-ce qui a inspiré tous les hommes des armées qui se sont réunies ici? Nous vous regardons, et quelque part nous savons la réponse. C’était la foi et la conviction, c’était la fidélité et l’amour.


Les hommes de Normandie avaient foi
que ce qu’ils faisaient était droit, foi qu’ils combattaient pour l’humanité tout entière, foi qu’un Dieu juste leur accordait miséricorde sur cette tête de pont ou sur l’autre
. C’était la connaissance intime – et prions Dieu que nous ne l’ayons pas perdu – qu’il existe une profonde différence morale entre l’utilisation de la force pour la libération et l’utilisation de la force pour la conquête. Vous étiez ici pour libérer, pas conquérir, et ainsi vous et tous les autres ne doutiez pas de votre cause. Et vous aviez raison de ne pas douter.


Vous saviez tous que certaines choses méritent qu’on meure pour elles
. Cela vaut la peine de  mourir pour son pays, et cela vaut la peine de mourir pour la démocratie, parce que c’est la forme de gouvernement la plus profondément honorable jamais conçue par l’homme. Tous vous aimiez la liberté
.
Chacun d’entre vous voulait lutter contre la tyrannie, et vous saviez que les gens de votre pays étaient derrière vous.

texte et discours audio intégral:
http://www.realclearpolitics.com/articles/2007/06/the_boys_of_pointe_du_hoc.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz