FLASH
[24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 24 juin 2008

Il est commun de penser qu’elle profite aux industries, aux grandes entreprises, qui peuvent ainsi employer un personnel bon marché. Mais est-ce bien exact? Le livre ci-contre de Heike Knortz, Diplomatische Tauschgeschäfte: Gastarbeiter in der west-deutschen Diplomatie und Beschäftigungs-politik 1953-1973, paru à la fin mars 2008 aux éditions Böhlau, remet ce stéréotype en question sur la base de la situation allemande, dont elle a étudié les actes de politique étrangère des années 1953 à 1973. Elle a ainsi découvert que l’afflux de travailleurs non ou peu qualifiés d’Italie, de Grèce, d’Espagne, du Portugal, de Turquie, de Yougoslavie, du Maroc et de Tunisie a toujours été motivé par des demandes des pays fournisseurs de main-d’oeuvre, et non par les entreprises allemandes.

Les raisons évoquées par ces nations (voir aussi la FAZ de ce matin, ici via fact-fiction.net) allaient des préoccupations économiques — réduire leur taux de chômage, encaisser des devises fortes, conserver les travailleurs plus qualifiés — aux souhaits purement politiques — détendre des situations conflictuelles, favoriser la stabilité de partenaires de l’Europe.

Et, s’il est vrai qu’à l’époque ces ambitions pouvaient coïncider avec les intérêts à court terme de l’industrie allemande, les décisions politiques de favoriser ces flux migratoires de manière systématique et permanente, ont, à moyen et long terme, obligé les industries allemandes à continuer de miser sur de la main-d’oeuvre bon marché, au lieu de rationnaliser et d’automatiser davantage les secteurs en question, et surtout de favoriser une immigration de travailleurs plus qualifiés. Dans l’ensemble, Heike Knortz estime que ces flux migratoires organisés pour des raisons politiques et à la demande des États fournisseurs de main-d’oeuvre, ont donc obéré l’économie allemande.

Il serait intéressant d’examiner la situation des autres pays d’Europe à cet égard.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz