FLASH
Si Trump tient ses promesses, les démocrates risquent fortement de perdre 25 sur 33 sièges au Sénat en 2018 – un tsunami après la défaite présidentielle  |  Lors d’un meeting de Trump, le patron de Dow Chemicals annonce la création d’un centre de R&D dans le Michigan +700 emplois  |  Rotterdam : Le terroriste musulman appréhendé préparait une exécution – saloperie d’islam  |  CNN annonce que 50 000 combattants de l’Etat islamique ont été tués selon l’armée américaine  |  Allemagne : 2 mineurs musulmans suspectés de préparer un attentat ont été arrêtés à #Aschaffenburg  |  Rotterdam : 4 boîtes d’explosifs, 1 drapeau d’ISIS découverts durant l’arrestation de terroristes musulmans  |  Syrie : la coalition occidentale a bombardé et détruit 168 camions-citerne près de Palmyre  |  Nigeria : double attentat « suicide » à #Madagali : 30 morts 57 blessés – saloperie d’islam  |  Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  |  Egypte : 8 morts dont 4 policiers lors d’une explosion jihadiste au Caire  |  Nouvel effet Trump : Foxconn Taiwan, qui fabrique les iPhone et d’autres smartphones, déclare au WSJ qu’il envisage de se développer aux USA  |  Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 2 juillet 2008

  

Nucléaire iranien :  frappes d’ici fin 2008 ?

  

Pas un jour ou presque sans que quelqu’un vienne nous annoncer une frappe israélienne contre le nucléaire iranien d’ici fin 2008. Aujourd’hui mercredi 2 juillet les médias citent abondamment de nouvelles sources du Pentagone – le ministère américain de la Défense. Sources selon lesquelles il y a une forte probabilité qu’Israël lance une attaque essentiellement aérienne contre le nucléaire iranien d’ici fin 2008.

  

Un haut responsable du Pentagone a déclaré à la chaîne de télévision américaine ABC News que les services de sécurité américains seraient préoccupés par les conséquences qu’une opération israélienne contre l’Iran pourrait avoir à l’échelle mondiale tant sur le plan économique que militaire. Le même haut responsable du Pentagone a cependant évoqué deux lignes rouges qu’Israël ne peut pas laisser l’Iran franchir.

  
  
  

   
   
  

La première ligne rouge concerne la poursuite de l’enrichissement d’uranium du réacteur iranien de Natanz ou la livraison à ce réacteur d’une quantité d’uranium enrichi suffisante pour mettre bientôt au point une première bombe atomique.

 

La deuxième ligne rouge concerne l’acquisition par l’Iran du système aérien de défense russe S-300 (SA-20 selon l’appellation américaine)  système dont l’installation compromettrait l’efficacité et la précision chirurgicale d’une frappe de l’armée de l’air israélienne. L’acquisition de missiles russes sol-air S-300 à grand rayon d’action peut effectivement pousser Israël à frapper avant que ces missiles soient mis en service.

 

Le message de ce haut responsable du Pentagone qui souligne l’inquiétude américaine tout en expliquant la motivation israélienne est un message à décoder. En clair, les USA sont conscients des inconvénients qu’occasionnerait une frappe israélienne. Mais ils comprennent que des livraisons d’uranium enrichi et de missiles S-300 à l’Iran puissent provoquer une frappe préventive de la part d’Israël. Le message s’adresse d’une part aux fournisseurs nucléaires et militaires et leurs intermédiaires et d’autre part au monde entier.

   
  
  

  
  
    

Selon d’autres sources du Pentagone reprises dans les médias Israël a l’intention d’agir avant le départ de George W. Bush de la Maison Blanche. Pourquoi ? Parce que son successeur pourrait se montrer moins favorable à une intervention de ce type et s’en tenir à une approche diplomatique qui permettrait au président Mahmoud Ahmadinejad de continuer à gagner du temps. C’est encore un message à décoder. Il s’adresse aux partisans de la voie diplomatique qui échoue depuis des années : si divers pays prenaient rapidement des initiatives plus vigoureuses en matière de sanctions l’on pourrait peut-être éviter l’option militaire.

 

Le Général iranien Mohammad Ali Jafari – Chef des Gardiens de la Révolution – a quant à lui encore réitéré ses menaces déclarant que « l’entité sioniste » se trouve à portée des missiles iraniens et que le régime israélien n’est déjà plus en mesure d’affronter « la force et l’habileté des combattants d’Allah ». Au-delà de l’aspect clownesque hallucinogène les menaces de Jafari sont à prendre très au sérieux. Le mec délire mais il y croit et il est capable de tout, comme d’ailleurs son Guide suprême apocalyptique et son président génocidaire. Le retour imminent d’un imam présumé exige la fin d’Israël. Point final.

 

Pris au dépourvu par les fuites du Pentagone le porte-parole de la Maison Blanche Tom Casey a déclaré : « Je ne dispose d’aucune information confirmant ces dires. (…) Le nombre de sources anonymes prétendant être au fait des intentions des hommes politiques d’autres pays – israéliens ou autres – laisse rêveur. (…) Il va falloir que je trouve ce type apparemment expert des forces armées israéliennes, de l’Iran et des questions nucléaires ».

   
  
  

Les sousmarins israéliens pourraient être mis à contribution.
  
   
    

Il est permis de douter que le porte-parole Tom Casey – qui en l’espèce se réfugie derrière le sarcasme – soit tenu au courant des affaires importantes. Les porte-paroles de la Maison Blanche ont une fâcheuse tendance à placer leur intérêt personnel – et leurs livres pleins de soi-disant révélations – au dessus de l’intérêt supérieur des USA. Le dernier citoyen américain à informer de la date d’une quelconque frappe préventive c’est Tom Casey.

 

Côté Moscou, les autorités russes ont à plusieurs reprises allégué qu’elles n’envisageaient pas de livrer à Téhéran des S-300, capables de neutraliser des missiles balistiques, des hélicoptères, des avions de combat et capables également d’atteindre des cibles terrestres et maritimes. Les allégations russes sur cette question sont à prendre avec des pincettes. La Russie autocratique a tout intérêt à augmenter le coût pour les USA et pour Israël d’une opération contre l’Iran.

 

Mais la Russie autocratique ne souhaite pas pour autant que l’Iran des mollahs intégristes devienne une puissance régionale trop importante. Vendre du matériel exorbitant à l’Iran et laisser les USA et/ou Israël mettre en pièces se même matériel permettrait à la Russie d’empocher une somme coquette pour ses S-300 tout en se débarrassant d’un régime théocratique qui commence à inquiéter tout le monde y compris le monde slave orthodoxe.

  

Miguel Garroté

  

  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz