FLASH
Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments  |  Trump déclare qu’il va demander avis à Obama en raison de son expérience, pour ses futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  |  « Donald Trump personne de l’année » pour Time Magazine  |  Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  |  Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 4 juillet 2008

Lors d’une conférence à Bruxelles, l’ancien chef du Mossad Danny Yatom a expliqué que le gouvernement israélien ne croit plus aux sanctions comme arme pour empêcher l’Iran d’acquérir l’arme nucléaire.

La question cruciale n’est donc plus « si » Israël va attaquer, mais « quand ». Un rapport rendu à la Knesset précise que tous les partis israéliens s’accordent sur la nécessité des frappes, mais divergent sur la date.

Nouveau signal d’alarme lancé cette semaine par un autre ex-directeur du Mossad, Shavtaï Shavit : « Israël a un an pour frapper l’Iran ».

Cette annonce suivait celle d’un exercice de grande envergure menée par l’aviation israélienne à quelques 1’500 kilomètres à l’ouest des côtes israéliennes, la même distance qui sépare, à l’est, ses bases des centrales nucléaires des mollahs. Plus de 100 chasseurs F-15 et F-16 auraient pris part à ce qui est, sans l’ombre d’un doute, la répétition du prochain raid contre l’Iran.

Des voix anticipent une prochaine opération israélienne. Pour certains, Israël compterait intervenir avant la fin du mandat de Bush afin de s’assurer de la bienveillance américaine. On sait à Jérusalem qu’un McCain fraîchement élu ne voudrait pas engager une opération militaire dans les premiers mois de son mandat, sans parler des complications si Obama-le-défaitiste accède à la Maison-Blanche…

Verra-t-on Israël intervenir à l’automne ? Le Pentagone parle de « fortes probabilités ». Comme toutes les dictatures arabes avant de recevoir la fessée, l’Iran joue publiquement au guignol.  Le blogueur irakien Omar note, avec raison, que l’Iran ne menace pas Israël, mais les Etats-Unis. On croit à Téhéran qu’en parlant de boucher le détroit d’Ormuz, sur la route du pétrole, l’Iran poussera les Etats-Unis à dissuader son petit frère hébreu de passer à l’action. Comme quoi l’Iran a peur d’une attaque imminente. C’est bon signe.

La chasse va enfin décoller. Et Ahmadinejad, fidèle disciple d’Adolf Hitler, va recevoir la réponse juive à ses élucubrations génocidaires. Ahshav !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz