FLASH
Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  |  « Donald Trump personne de l’année » pour Time Magazine  |  Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  |  Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  |  La Knesset vote pour légaliser 4 000 habitations juives construites sur des terres Arabes à l’abandon depuis des décennies  |  Lors d’une conversation téléphonique, Trump a convaincu Softbank d’investir 50 milliards $ et de créer 50 000 emplois aux Etats-Unis  |  3 électeurs de Floride font un procès en demande de recomptage de l’élection (Trump a 120 000 voix de plus que Clinton)  |  Attaque raciste de CNN qui ne digère pas l’élection de Trump, cette fois contre Ben Carson  |  En réponse à Trump, Boeing indique qu’il a un contrat de 170 millions $ pour « aider à déterminer » les besoins d’Air Force One  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 7 juillet 2008

Anomalie, fidèle lecteur et contributeur du blog drzz bien que critique à son encontre, a reproduit sur son blog mon opinion sur le film 300. Il écrit : 

cette critique illustre parfaitement tous les thèmes portés par cette mouvance politique.
300 serait ainsi un film métaphore de la révolution néoconservatrice, dépeignant la lutte entre la barbarie et la civilisation, l’obscurantisme et la liberté. Un film qui glorifie des hommes libres, éclairés, s’élevant contre l’aveuglement de leur peuple et les recommandations du Conseil de la cité afin de mener le nécessaire combat contre le relativisme culturel et les concessions aux barbares. Le multilatéralisme, l’option de la négociation, sont rejetés au profit d’une éthique de combat affranchie du droit mais guidée par une haute idée de la Liberté.

Il aborde ici la question de la culture des néoconservateurs, un thème intéressant qui mérite que l’on se penche plus avant. Je ne parle pas ici des sources intellectuelles les plus pointues (notamment Levi-Strauss ou Locke) mais, plus simplement, des  références culturelles de masse. 300 est un bon exemple de film qui plaît aux néoconservateurs et aux conservateurs parce qu’il exalte le sacrifice au nom des idées. Un néoconservateur croit aux idées. Il a pu juger, par l’histoire, combien la folie meurtrière de Hitler ou le courage exceptionnel des Pères Fondateurs américains ont marqué leur temps. Il sait, et là encore l’histoire le prouve, qu’au nom des idées l’homme est capable de se surpasser.


L’homme néoconservateur
 prend pour modèle le paysan. Le fermier. Le cow-boy pour les anglophones. Le pionnier sioniste pour les Israéliens. C’est d’abord un homme simple et humble. Intellectuels et manuels se retrouvent à pied d’égalité. Il n’y a pas de différence fondamentale dans l’esprit du néoconservateur entre un universitaire et un ouvrier tout simplement parce que l’un et l’autre participent à un projet qui les dépasse. Pourquoi un homme comme Norman Podhoretz, habitué aux cocktails avec Henry Kissinger, accorde-t-il un entretien au blog drzz ? Tout simplement parce qu’il estime que sa contribution à cette idée, aussi mince soit-elle, mérite une demi-heure de son agenda surchargé. Lorsque George W. Bush bute sur un mot, et se moque de lui-même avec aisance, les néoconservateurs voient un être humain avec ses forces et ses faiblesses. Ils lui font confiance. Les Français voyaient en Sarkozy et son « racaille » la même franchise.

Références culturelles ?
Le Western. Le Grognard napoléonien. La Résistante FFI.
Citations préférées : « J’aime les paysans, ils ne sont pas assez savants pour raisonner de travers. » (Montesquieu)
Personnalités préférées : Ronald Reagan. Clara Barton. George W. Bush. Raymond Aron. Jean-François Revel.


La notion religieuse
est fondamentale chez le néoconservateur. La présence de Dieu implique deux choses : d’abord l’humilité. Même le Président des Etats-Unis n’est qu’un nain et il le sait. Ensuite la rectitude morale. Les idées et les moeurs changent, mais le néoconservateur se réfère à un idéal immuable, et de ce fait il ne sombre pas dans le relativisme qui accouche inévitablement du totalitarisme et des charniers. L’homme de droite voit la gauche défendre des horreurs sans le moindre scrupule. « Les idées fausses finissent toujours dans le sang, mais c’est le sang des autres. C’est pour cela que nos philosophes sont si à l’aise pour dire n’importe quoi » disait Camus. Le néoconservateur, lui, conserve une ligne directrice noble et éprouvée. D’où les notions de Bien, de Fidélité, de Liberté, de Vérité. Raison pour laquelle aucun Président républicain n’a jamais trompé sa femme pendant ses mandats alors que les présidences démocrates ont viré à l’orgie. 

Références culturelles ? Le chevalier. Le shérif avec la Bible dans une main et la corde dans l’autre.
Citations préférées : « Ne savez-vous pas de vous-même ce qui est juste ? » (Jésus) 
Personnalités préférées : Abraham Lincoln. Martin Luther King. Jésus-Christ. Le Roi David.


Le néoconservateur
doit se défendre. Personne n’aime la guerre mais ceux qui ne veulent pas la faire finissent par se faire massacrer par ceux qui les attaquent. L’homme de droite veut se défendre. Pas seulement militairement. La notion de Fierté  et de Dignité sont fondamentales. Raison pour laquelle le néoconservateur n’hésite pas à utiliser la force. Il sait que trop bien – et c’est sa référence paysanne qui parle ici – que celui qui baisse sa garde peut à tout moment être anéanti par l’adversité. Il sait aussi que la faiblesse et la lâcheté conduisent au désastre et au déshonneur. Il préfèrera mourir plutôt que se rendre.

Références culturelles ? La Dernière Résistance (Thermopyles, Camerone, Bastogne, Alamo, Little Big Horn,  Isandlwana)
Citations préférées : « Du sang et des larmes » (Churchill) 
Personnalités préférées :  George Patton. Jean Moulin. Winston Churchill. Douglas MacArthur. Ayaan Hirsi Ali. Wyatt Earp.


La notion de race
est absente chez le néoconservateur, tout simplement parce qu’il se réfère à un idéal universel qui, croit-il, est partagé de tous. Seules comptent les convictions. Un néoconservateur pourra lancer un blog sur la Toile dans un continent totalement fermé aux nouvelles idées non pas pour faire esprit de contradiction, mais pour apporter une pierre supplémentaire à une entreprise plus large que la seule France ou la seule Europe. 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz