FLASH
[26/03/2017] L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  |  France, scène de la vie ordinaire : une femme voilée armée d’un couteau a tenté d’entrer dans une église de Dijon  |  Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 7 juillet 2008

Samedi 5 juillet 2008, les Etats-Unis ont évacué 550 tonnes de yellowcake, soit de l’uranium enrichi qui était la propriété du régime de Saddam Hussein. Une preuve, pour tous ceux qui connaissent le dossier, que l’Irak cherchait à réactiver son programme nucléaire en 2003.

Oui, oui, malgré ce que vous disent les médias européens, les 550 tonnes de yellowcake n’étaient pas destinés à alimenter le PC portable de tonton Saddam…  

La question de l’uranium a fait resurgir  la controverse à propos de l’uranium africain que Saddam aurait voulu s’approprier, et qui a été cité par les gouvernements américains et anglais pour justifier l’intervention militaire.

Selon vos médias, il s’agit d’une fabrication, évidemment. Ils se fondent sur l’affaire Joe Wilson. Présenté comme un « ancien ambassadeur en Irak envoyé au Niger par la CIA », Wilson était en réalité un gratte-papiers de bas étage (ambassadeur… au Gabon !) envoyé sur recommandation de… sa femme au Niger. Ladite femme se nommait Valerie Plame et travaillait comme agente de la CIA. Elle a été dénoncée à la presse par Richard Armitage, n-2 du Départment d’Etat, sans pour autant que cela fasse scandale.  Parce que 1) Armitage était aimé des médias, qui ont vite tenté de s’en prendre à Bush à sa place 2) dénoncer Valerie Plame n’était pas un crime fédéral puisqu’elle n’était pas protégée par le secret national (Executive Order 12958) comme une agente de terrain. D’ailleurs le délateur, Armitage, n’est pas sous le coup d’une inculpation.

En matière de désinformation, « l’affaire Wilson-Plame » décroche la palme.Il n’y a pas d’affaire. Vous ne le saviez pas ? Je sais, les rectifications ne sont jamais passé l’Atlantique…

Revenons à l’uranium et au Niger. Blair et Bush ont-ils menti à propos de Saddam voulant obtenir de l’uranium en Afrique ? La source était anglaise (MI6), alors nous consultons le rapport de Lord Butler, établi en 2004 pour déterminer la validité du renseignement britannique d’avant-guerre. Il s’agit d’un document officiel. Nos médias nous disent se fonder, eux aussi, sur des documents officiels.

Or nous lisons
 
Iraq’s known holdings of processed uranium are under IAEA supervision. But there is intelligence that Iraq has sought the supply of significant quantities of uranium from Africa. Iraq has no active civil nuclear power programme or nuclear power plants and therefore has no legitimate reason to acquire uranium.

497. In preparing the dossier, the UK consulted the US. The CIA advised caution about any suggestion that Iraq had succeeded in acquiring uranium from Africa, but agreed that there was evidence that it had been sought.

498. The range of evidence described above underlay the relevant passage in the Prime Minister’s statement in the House of Commons on 24 September 2002 that:

In addition, we know that Saddam has been trying to buy significant quantities of uranium from Africa, although we do not know whether he has been successful.

499. We conclude that, on the basis of the intelligence assessments at the time, covering both Niger and the Democratic Republic of Congo, the statements on Iraqi attempts to buy uranium from Africa in the Government’s dossier, and by the Prime Minister in the House of Commons, were well-founded. By extension, we conclude also that the statement in President Bush’s State of the Union Address of 28 January 2003 that:

The British Government has learned that Saddam Hussein recently sought significant quantities of uranium from Africa.

was well-founded.

En français : les affirmations de Blair et Bush étaient bien fondées. Pas de mensonges de leur part, mais une somme monstrueuse de désinformation de la part de vos médias.

Fin du dossier.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz