FLASH
[30/03/2017] Israël prie ses ressortissants de quitter immédiatement les stations égyptiennes de la mer rouge en raison d’une possible attaque d’ISIS  |  Un blocus ça ? 20 541 tonnes de biens de consommations transportés par 626 camions sont entrés à Gaza depuis Israël hier  |  Venise : arrestations in extremis de terroristes qui se préparaient à bombarder le pont du Rialto  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande antisioniste : hier 210 personnes ont franchi la frontière entre Israël et Gaza  |  Pour cause de discrimination, Israël boycott désinvesti et sanctionne l’ONU de 2 millions de dollars  |  L’Etat envisage d’acheter 62 hôtels F1 au groupe Accor afin de créer des centres pour migrants  |  France, Rouen : alerte à la bombe dans une église, police sur place  |  [29/03/2017] Washington : la femme qui a foncé sur la police a été mise en prison – il ne s’agit pas d’un attentat  |  Le « ministre de la Santé » de l’Etat islamique a été tué à Mossoul  |  Si c’est vrai bravo madame ! lors de la perquisition au FN, MLP a coincé son smartphone dans son décolleté pour filmer  |  [28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 9 juillet 2008
  
  

  
  
Les Forces navales des Gardiens de la Révolution iranienne
– les Pasdaran – tirent allègrement des missiles de longue portée lors de manœuvres dans le golfe Persique. Dans la foulée le Général Hossein Salami – Commandant des Pasdaran – déclare même joyeusement que ces manœuvres sont destinées à « améliorer  les capacités de combat des unités balistiques et navales » des Pasdaran et qu’elles répondent à des menaces américaines et israéliennes. « Cet exercice démontre notre détermination et notre force à des ennemis qui ont menacé l’Iran au cours des dernières semaines », déclare sans rire le Général Hossein Salami. Parmi les missiles tirés figure le Shahab-3 d’une portée de 2.000 kilomètres. L’Iran développe actuellement un projet de fabrication d’ogives et de conversion du missile Shahab-3 en vecteur d’arme nucléaire. D’où le projet d’installation d’un bouclier antimissile en Europe centrale.

Déjà la semaine dernière l’Iran avait proféré des menaces contre la sécurité des navires pétroliers dans le Golfe Persique. Cette semaine,  l’Iran franchit une étape supplémentaire dans la provocation avec ses manœuvres navales. Le mollah Ali Shirazi – représentant du Guide suprême iranien – précise carrément – dans le cadre de ses manoeuvres – que l’Iran a la possibilité de mettre le feu à Tel-Aviv et à la flotte militaire américaine présente dans le Golfe.

Afin de souffler le chaud et le froid le président iranien Mahmoud Ahmadinejad – en Malaisie pour le sommet des huit pays musulmans émergeants – assure lors d’une conférence de presse qu’il ne voit pas la moindre possibilité de guerre entre son pays et les Etats-Unis ou Israël dans le futur.

Rappelons tout de même que le régime des mollahs iraniens n’a pas seulement pour objectif stratégique de détruire Israël. Ce régime a aussi pour objectif tactique d’augmenter son rôle dans le maintient du conflit israélo-arabe. Le soutient croissant – si j’ose écrire ainsi – de l’Iran au Hezbollah et au Hamas  lui permet d’embraser toujours plus la région et pour cela l’Iran a besoin d’un Israël en conflit permanent avec tous ses voisins ou presque.

Comme pour réagir à l’hégémonie iranienne grandissante au Proche et au Moyen Orient,  voici que maintenant l’Arabie saoudite ne s’oppose plus à l’option d’une frappe aérienne israélienne contre les installations nucléaires iraniennes. Cette information a été transmise à des officiels israéliens par des représentants de l’Arabie saoudite lors d’une récente rencontre, révèle l’agence Guysen News. A l’heure où divers milieux occidentaux parlent d’éviter une frappe aérienne israélienne contre les installations nucléaires iraniennes divers milieux arabes parlent au contraire de ne pas s’opposer à une telle frappe. Dans les Golfe certains émirs non seulement n’ont pas peur d’Israël. Mais en plus ils ont franchement peur de l’Iran. Nous sommes en Orient. Et visiblement l’Occident n’y comprend pas grand chose. Comme d’habitude.

Miguel Garroté

  

   
   
  
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz