FLASH
Rotterdam : Le terroriste musulman appréhendé préparait une exécution – saloperie d’islam  |  CNN annonce que 50 000 combattants de l’Etat islamique ont été tués selon l’armée américaine  |  Allemagne : 2 mineurs musulmans suspectés de préparer un attentat ont été arrêtés à #Aschaffenburg  |  Rotterdam : 4 boîtes d’explosifs, 1 drapeau d’ISIS découverts durant l’arrestation de terroristes musulmans  |  Syrie : la coalition occidentale a bombardé et détruit 168 camions-citerne près de Palmyre  |  Nigeria : double attentat « suicide » à #Madagali : 30 morts 57 blessés – saloperie d’islam  |  Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  |  Egypte : 8 morts dont 4 policiers lors d’une explosion jihadiste au Caire  |  Nouvel effet Trump : Foxconn Taiwan, qui fabrique les iPhone et d’autres smartphones, déclare au WSJ qu’il envisage de se développer aux USA  |  Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 19 juillet 2008

  
  

La baie de Naharyia vue depuis Rosh Hanikra.
  
  
Ma ville – Naharyia – est en deuil. Pourtant nous avons fait humainement tout ce qui etait possible de faire pour Ehud Goldvasser dont la femme a été professeur de ma fille. Ma ville Naharyia est martyre – petite ville toujours oubliée par les vacanciers – par les grands de ce monde mais toujours dans le classement de tête des tirs de roquettes, ovus, missiles du Hezbollah. Ma ville Naharyia est sous le choc. Samir Kuntar a été libéré.  Et nous les habitants de la ville nous ne l’aurions pas liberé car comment libérer un homme dont l’acte grandiose de terrorisme a été d’éclater à coups de crosse le crâne d’une petite fille de quatre ans sur les plages de Naharyia. Ma ville est punie – toujours oublée – sauf pour les enterrements, les guerres, les meurtres grandioses. Ma ville souffre de chômage, de violences, de précarité, d’exclusion sociale, car comment avoir l’énergie de se relever sans une main tendue. Des personnes, jeunes, moins jeunes qui me disent à quoi cela sert d’aller voter puisque personne ne s’occupe de nous.
  
  

Cet homme a assassiné à coups de crosse une fillette de 4 ans…
  
  
Je suis partie la veille de l’arrivée de Ehud Olmert à qui je ne peux pas donner le nom de Monsieur car je n’aurais pu y trouver ma dignité et car je lui aurais lancé des pierres. Des pierres pour échanger des corps sans vie contre des hommes bien portant sortant de prison. Des pierres parce qu’Olmert n’a pas donné l’ordre aux avions de chasse de survoler le Liban, la Syrie pendant que nous pleurions nos enfants. Ni le Japon, ni l’Allemagne n’ont refait une seule guerre. Le tribu humain fut lourd mais ils ont fait la Paix. Les terroristes de la Bande à Baader se sont « suicidés » en cellule et personne n’a voté une motion de censure contre l’Allemagne. J’en veux aux gouvernements successifs de l’Etat d’Israël de banaliser le mot attentat terroriste alors que Samir Kuntar ou le chauffeur de la peleteuse ne sont que des assassins psychopates qui meriteraient l’hôpital psychiatrique avec un bon traitement. Un jury en France les aurait condamnés à une peine incompressible de sûreté ou à l’internement mais jamais Samir Kuntar n’aurait obtenu le titre de terroriste.
  
Corine Rouffi
   
adaptation & illustration MG
   
  

Publié par Dreuz Info le 19 juillet 2008

  
  

La baie de Naharyia vue depuis Rosh Hanikra.
  
  
Ma ville – Naharyia – est en deuil. Pourtant nous avons fait humainement tout ce qui etait possible de faire pour Ehud Goldvasser dont la femme a été professeur de ma fille. Ma ville Naharyia est martyre – petite ville toujours oubliée par les vacanciers – par les grands de ce monde mais toujours dans le classement de tête des tirs de roquettes, ovus, missiles du Hezbollah. Ma ville Naharyia est sous le choc. Samir Kuntar a été libéré.  Et nous les habitants de la ville nous ne l’aurions pas liberé car comment libérer un homme dont l’acte grandiose de terrorisme a été d’éclater à coups de crosse le crâne d’une petite fille de quatre ans sur les plages de Naharyia. Ma ville est punie – toujours oublée – sauf pour les enterrements, les guerres, les meurtres grandioses. Ma ville souffre de chômage, de violences, de précarité, d’exclusion sociale, car comment avoir l’énergie de se relever sans une main tendue. Des personnes, jeunes, moins jeunes qui me disent à quoi cela sert d’aller voter puisque personne ne s’occupe de nous.
  
  

Cet homme a assassiné à coups de crosse une fillette de 4 ans…
  
  
Je suis partie la veille de l’arrivée de Ehud Olmert à qui je ne peux pas donner le nom de Monsieur car je n’aurais pu y trouver ma dignité et car je lui aurais lancé des pierres. Des pierres pour échanger des corps sans vie contre des hommes bien portant sortant de prison. Des pierres parce qu’Olmert n’a pas donné l’ordre aux avions de chasse de survoler le Liban, la Syrie pendant que nous pleurions nos enfants. Ni le Japon, ni l’Allemagne n’ont refait une seule guerre. Le tribu humain fut lourd mais ils ont fait la Paix. Les terroristes de la Bande à Baader se sont « suicidés » en cellule et personne n’a voté une motion de censure contre l’Allemagne. J’en veux aux gouvernements successifs de l’Etat d’Israël de banaliser le mot attentat terroriste alors que Samir Kuntar ou le chauffeur de la peleteuse ne sont que des assassins psychopates qui meriteraient l’hôpital psychiatrique avec un bon traitement. Un jury en France les aurait condamnés à une peine incompressible de sûreté ou à l’internement mais jamais Samir Kuntar n’aurait obtenu le titre de terroriste.
  
Corine Rouffi
   
adaptation & illustration MG
   
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz