FLASH
[23/06/2017] « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  |  Surprise ! Le terroriste qui a tenté de se faire exploser à Bruxelles est un ressortissant marocain  |  Arabie saoudite : Mohammed bin Naif prête allégeance à Mohammed bin Salman, le nouveau prince élu par 31 des 34 membres du Conseil  |  L’Egypte livre du fuel à Gaza pour alléger la crise d’électricité déclenchée par Abbas  |  Belgique : Anvers – hélicoptères de la police, éviter la zone  |  Emplois fictifs: François Bayrou Sylvie Goulard Marielle de Sarnez quittent le gouvernement  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 29 juillet 2008

(AFP) Créé le 26 juillet
1908 avec une dizaine d’enquêteurs, l’agence, forte de ses succès, est devenue en un siècle une une véritable institution, inspirant Hollywood et de nombreuses séries télévisées.

Créé le 26 juillet 1908, avec une petite dizaine d’enquêteurs seulement, le FBI – pour Federal Bureau of Investigation – a été élevé, en un siècle, au rang de légende mondiale. Qui n’a jamais entendu parler de J. Edgar Hoover – l’homme qui fut responsable du FBI pendant presque 50 ans, notamment au moment de la Seconde Guerre mondiale et de la période tumultueuse du mouvement pour les droits civiques – et de Elliot Ness, l’agent qui a mis à terre le célèbre gangster Al Capone ?

Charles Bonaparte : un fondateur oublié

Mais qui sait que le FBI a été fondé par un certain Charles Bonaparte, membre d’une des branches de l’illustre famille de Napoléon Bonaparte, qui s’était installée à Baltimore dans le Maryland ?

Il occupait alors le poste de ministre américain de la Justice, et avait besoin de détectives pour enquêter sur des crimes fédéraux. C’est ainsi que l’organisation mythique est née, ne comptant qu’une petite dizaine d’enquêteurs.

« Dans ses premiers jours, le bureau avait en charge une vingtaine de types d’affaires – allant des enquêtes criminelles fédérales aux responsabilités liées à la sécurité nationale », explique l’historien du FBI, John Fox.

« Avec le temps, à mesure que le Congrès décidait qu’une chose ou une autre allait être une violation de la loi criminelle fédérale, notre juridiction s’est agrandie. Et elle a également gagné du terrain avec les crises de sécurité nationale comme les deux guerres mondiales », a ajouté l’historien.

Naissance d’une légende

C’est dans les années 1930 que la légende du Federal Bureau of Investigation a commencé à se former. En ces temps difficiles de Grande dépression, les Etats-Unis ont été balayés par une vague de crimes.

« Le bureau est devenu célèbre pour avoir fait tomber Dillinger, Machine Gun Kelly et les types de son genre », a précisé John Fox.

C’est à cette époque que les agents du FBI sont devenus les « G-Men » (pour Government Men, littéralement les hommes du gouvernement), un surnom encore utilisé aujourd’hui.

Si l’organisation devenait célèbre, elle ne s’est véritablement développée qu’à partir de la Seconde Guerre mondiale. Ses effectifs sont alors passés de quelques centaines d’agents à presque 13.000. L’organisation compte aujourd’hui quelques 30.000 policiers.

Une star de cinéma

On ne compte plus les films et séries télévisées que la tant mystérieuse qu’efficace police fédérale américaine a inspirés.

Ainsi, le film Mississippi Burning (1989) s’est directement inspiré du rôle joué par le FBI dans l’arrestation de membres du Ku Klux Klan, qui avaient tué trois militants de la lutte pour les droits civiques.

La police fédérale a également inspiré Hollywood, donnant naissance à des films tels que « Hors la loi » en 1935 avec James Cagney ou « Le Silence des agneaux » en 1991 avec Anthony Hopkins.

Wanted

Le « bureau » d’investigation doit aussi sa réputation à sa longévité, sa capacité à évoluer au fil du temps, et aux affaires qu’il a élucidées avec succès.

La liste des 10 suspects les plus recherchés, mise en place dans les années 1950, compte aussi parmi ses succès. Plus de 400 visages ont défilé sur cette liste, et 95% des fugitifs ont été arrêtés, a précisé John Fox, historien du FBI.

L’homme le plus recherché en ce moment est le chef d’Al-Qaïda, Oussama ben Laden, qui figurait sur la liste dès les attentats à la bombe de 1998 contre les ambassades des Etats-Unis au Kenya et en Tanzanie.

Dans la nature depuis dix ans, sa présence sur cette liste rappelle, comme l’a souligné un rapport du département de la Justice en 2005, l’incapacité du FBI à détecter le projet des attentats du 11-Septembre et à empêcher son exécution. Son plus gros échec jusque-là.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz