FLASH
[27/03/2017] Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 2 août 2008


Stephen Hatfill (photo)
, scientifique américain basé à Fort Detrick, a été accusé à tort d’être l’investigateur des lettres d’anthrax. Filé et harcelé pendant six ans par le FBI, il a reçu dernièrement plus de 6 millions $ de dédommagement.

A la même période, le FBI avait fouillé les laboratoires de Fort Detrick sans trouver le moindre lien avec les lettres d’anthrax :

The Federal Bureau of Investigation, suspecting that components from the Delta trainer might have been used to make the anthrax mailed in late 2001, examined the unit, officials and experts said. But investigators found no spores or other evidence linking it to the crime, they said.

Le reporter d’ABC Brian Ross a été interrogé par le FBI concernant sa rencontre avec le professeur Hatfill, en janvier 2002. Ce dernier l’avait contacté en secret pour lui confier des informations « intéressantes » :

« J’ai rencontré le professeur Hatfill dans un bar où il m’avait donné rendez-vous. Il a bu une bière et m’a dit que [les lettres d’anthrax] étaient un coup de Saddam Hussein et de l’Irak, et qu’il pouvait le prouver. (…)

Il disait que le FBI perdait son temps à chercher parmi les experts américains. A l’époque, en novembre, le FBI avait déterminé le profil du terroriste des lettres d’anthrax comme celui d’un scientifique américain psychopathe. Hatfill pensait que c’était une perte complète de temps, et il voyait des motivations politiques derrière ce choix. Il me disait que la menace, c’était l’Irak, et qu’il fallait se préparer à la confronter. »

Laurie Mylroie : l’histoire secrète de la guerre en Irak / Anthrax : mieux vaut payer que dire la vérité  / Anthrax : l’enquête la plus pathétique des US continue /      Les lettres d’anthrax : le FBI se ridiculise

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz