FLASH
Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  |  La Knesset vote pour légaliser 4 000 habitations juives construites sur des terres Arabes à l’abandon depuis des décennies  |  Lors d’une conversation téléphonique, Trump a convaincu Softbank d’investir 50 milliards $ et de créer 50 000 emplois aux Etats-Unis  |  3 électeurs de Floride font un procès en demande de recomptage de l’élection (Trump a 120 000 voix de plus que Clinton)  |  Attaque raciste de CNN qui ne digère pas l’élection de Trump, cette fois contre Ben Carson  |  En réponse à Trump, Boeing indique qu’il a un contrat de 170 millions $ pour « aider à déterminer » les besoins d’Air Force One  |  Belgique : arrestation de 8 jihadistes à Anvers, Bruges, Saint-Nicolas et Schaerbeek qui recrutaient et finançaient ISIS  |  Avec 89.5% des voix, Angela Merkel a été réélue à la tête du CDU  |  Trump : « Boeing construit un nouvel Air Force 1 à 4 milliards $ pour les futurs présidents. C’est bien trop ! il faut annuler la commande !  |  L’ex directeur du Pentagon Leon Panetta soutient la nomination par Trump de « Mattis le chien fou » et recommande aux démocrates de valider sa candidature  |  Devant les membres de son parti, Merkel demande l’interdiction de la burqa et est ovationnée en réponse  |  Bruno Le Roux nommé 1er ministre. Si dans une entreprise on nommait PDG un petit cadre, ce serait la faillite – pareil pour la France  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 4 août 2008

 

Le brigadier-général Mohammed Suleiman, 49 ans, était l’agent de liaison entre le Hezbollah et la Syrie et l’un des premiers conseillers militaires du président Assad. Selon des sources à Tel Aviv, le général syrien était également très impliqué dans la construction confidentielle du réacteur nucléaire d’Al Kibar, détruit le 6 septembre 2007 par l’aviation israélienne durant « l’opération Orchard « .

L’homme est mort samedi dernier alors qu’il se reposait sur la plage. Quatre balles ont été tirées par un sniper posté sur un yacht, au large de la Mer Méditerranée.   

La première hypothèse est d’attribuer cette élimination au Kidon et à Israël. Mais cela paraît invraisemblable puisque le gouvernement Olmert veut négocier avec Damas. De plus, comme l’a expliqué un officiel de Jérusalem, abattre un Hezbollahi à Damas est une chose, mais tuer un gradé syrien dans son pays conduirait inévitablement à la guerre, un scénario que personne ne souhaite du côté israélien. 

Un second scénario, proposé par le journal arabe basé à Londres Al-Hayat,  se veut plus crédible. Le 13 février 2008, Imad Mughniyeh, emblème du Hezbollah, meurt dans l’explosion de sa voiture alors qu’il se trouve dans l’un des quartiers les plus sécurisés de Damas. Personne ne revendique l’attaque, bien que des faisceaux d’indices démontrent qu’il s’agit d’une opération du Mossad. En effet, quelques heures après la mort du Hezbollahi, le directeur des services secrets extérieurs israéliens est reçu en grande pompe à Jérusalem.

Côté Hezbollah, on est fou de rage. Hassan Nasrallah, leader du Hezbollah, demande des explications. Comment Mughniyeh a-il pu être tué au coeur de Damas ? Nasrallah interroge son agent de liaison syrien au Liban : le fameux général Suleiman. Ce dernier promet de faire une enquête. Mais, très vite, ses questions agacent les officiers de la Mukhabarat. Au fil des semaines, la rumeur veut que l’état-major des services secrets syriens demande la tête de Suleiman.

Samedi 2 août 2008, alors qu’il se repose dans  la cité portuaire de Tartous, Mohammed Suleiman se fait abattre par un mystérieux sniper. Avec sa mort s’est éteinte l' »enquête Mughniyeh ». Et, peut-être, l’alliance entre la Syrie et le Hezbollah.
       

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz