FLASH
[28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 6 août 2008

Frappes contre l’Iran :  entre le 4 novembre 2008 et le 1er janvier 2009 ?

Nous nous sommes engagés à reprendre toute information importante sur d’éventuelles frappes contre le nucléaire iranien. Je ne suis pas un fan de Serge Ronen, journaliste français de gauche basé en Israël et lecteur admirateur du quotidien Le Monde. Cela dit, les informations qu’il publie dans ouest-france.fr de dimanche 3 août 2008 et que je reproduis ci-dessous ne sont pas dénuées d’intérêt.

Miguel Garroté

ouest-france.fr dimanche 3 août 2008 Serge Ronen – Les sites nucléaires iraniens dans le collimateur d’Israël. La première batterie de missiles anti-missiles Arrow installée à la base aérienne de Palmachim, en 2002. Un « parapluie antimissile » est en train d’être installé au-dessus de l’État juif. Comme si le gouvernement de Tel-Aviv anticipait déjà une riposte de Téhéran à une attaque aérienne… « Israël sera désormais branché au système d’alerte antimissile américain », a révélé le 30 juillet à Washington Ehoud Barak, ministre israélien de la Défense. Il venait de rencontrer les responsables du Pentagone. Puis il a ajouté : « Les Américains ont aussi promis de déployer sur le sol israélien des radars ultra-performants. » Le coeur de ce système de détection – X-band Radar – permettra à l’État juif d’être informé en temps réel d’un tir de missile iranien vers Tel-Aviv et lui fera gagner de précieuses minutes pour actionner des batteries de missiles antimissiles Arrow. De toute évidence, un « parapluie antimissile » est en train d’être installé au-dessus du territoire israélien. Comme si l’on se préparait à une riposte de Téhéran en cas de bombardement de ses installations nucléaires… Des exercices aériens de grande ampleur :  Car ces préparatifs défensifs pourraient préluder aussi à une action militaire. Le 23 juin, le New York Times révèle un exercice aérien israélien d’une ampleur inégalée au début du mois dans le ciel de Grèce – pays membre de l’Otan. Les responsables du Pentagone confirment à demi-mot, Israël ne dément pas. Selon le quotidien américain, une centaine d’appareils F16 et F15 frappés de l’étoile de David se sont livrés à un exercice d’attaque au sol en Crète. Le but recherché : tester les capacités opérationnelles à longue distance de l’armée de l’air israélienne (la Crète est située à 1 450 km de Tel-Aviv, une distance quasi identique à celle de l’usine d’enrichissement d’uranium de Natanz en Iran) et neutraliser le système de défense antiaérien russe Tor-M1 déployé sur l’île. Ce système avait été livré autrefois à l’armée cypriote, puis réinstallé en Crète. Moscou s’apprêterait à fournir aux Iraniens avant la fin de l’année un dispositif antiaérien encore plus redoutable, le SA-20. Raison de plus, selon Mike McConnell, chef des services de renseignements américains, pour pousser Israël « à attaquer ». S’il devait y avoir attaque israélienne, quand se produirait-elle ? D’après John Bolton, ex-représentant américain aux Nations Unies : « Le moment le plus propice se situe entre la date de l’élection présidentielle américaine (4 novembre) et le départ de la Maison-Blanche de George W. Bush (1er janvier 2009) ». Ces derniers temps, les dirigeants israéliens se sentent le besoin de préparer psychologiquement leur opinion publique à une nouvelle guerre au Moyen-Orient. Ils répètent sans se lasser : l’État juif ne permettra pas au régime de Téhéran de se doter de l’arme atomique. « Il y va, assurent-ils, de la survie d’Israël. » Vendredi, le ministre chargé des « enjeux stratégiques », Shaoul Mofaz, a déclaré : « Israël ne permettra pas qu’un second Holocauste puisse avoir lieu. » Il a rappelé que le président iranien Mahmoud Ahmadinejad nie l’Holocaute et veut rayer Israël de la carte du monde. « En 1934, nous n’avions pas pris au sérieux les paroles d’Hitler, mais l’Histoire nous a donné une leçon cruelle que nous ne sommes pas prêts d’oublier », disent les dirigeants israéliens.

  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz