FLASH
83% des Israéliens considèrent que Donald Trump est un pro-israélien. Les juifs gauchistes reçoivent une énorme dégelée  |  Le président italien refuse la démission du Premier ministre Renzi  |  Manuel Valls a informé le président Hollande qu’il se présente à la primaire socialiste – comme si c’était un scoop: Oh! on est tous étonnés!  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes et honorables, je n’aurais pas besoin de tweeter. Tristement, je ne sais pas si ça changera »  |  Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  |  Ecosse. Fumer avec un enfant dans la voiture, c’est 119 € d’amende  |  Raciste ? Trump a nommé un noir, Ben Carson, comme Secrétaire au logement et au développement urbain  |  Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  |  Référendum italien : 56% pour le non, 44% oui. Renzi démissionne – Ce n’est cependant pas ITALXIT  |  Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 28 août 2008

La réalité dépasse la fiction.


  

 

Madame,  Monsieur,  bonsoir.  Depuis le début de la campagne présidentielle américaine,  les journaleux gauchos prophétisent un possible assassinat du candidat démocrate Obambi.  Cela fait partie de leur stratégie d’intimidation envers ceux qui soutiennent le candidat républicain McCain.  Et comme par hasard,  le possible assassinat d’Obambi devient plus que possible au moment crucial des événements de Denver.  Seulement voilà,  les autorités judiciaires américaines indiquent mardi 26 août 2008 qu’il n’y a pas de preuves suffisantes attestant que les trois hommes arrêtés à Denver,  dans le Colorado,  préparaient un assassinat d’Obambi.

La rumeur lancée dimanche 24 août voulait que la police arrêtât un automobiliste « soupçonné » de conduire en « état d’ivresse ».  La police aurait alors découvert « deux fusils ainsi qu’une lunette de visée,  un gilet pare-balles,  un talkie-walkie,  des munitions et des méthamphétamines ».  Cette piste aurait conduit à deux autres arrestations dont celle « d’un repris de justice connu pour ses sympathies pronazies ».  Et hop,  le tour est joué.

La manœuvre – qui en fait a échoué – est un grand classique du genre.  Avec le spectre de Kennedy assassiné en guise de décor,  la farce met en scène un « repris de justice connu pour ses sympathies pronazies ».  En clair,  c’est l’Amérique profonde,  celle du Ku Klux Klan,  qui ourdit la mise à mort du candidat de couleur et de gauche Obambi.  Parce que ce candidat veut le changement.  Et que – forcément – l’Amérique profonde ne peut qu’être réactionnaire,  raciste  et  donc allergique au changement.


  

 

Cet été,  la Mairie delanoïque de Paris verse des subventions à l’Association pour la Reconnaissance des Droits de personnes Homosexuelles et Transsexuelles à l’Immigration et au Séjour (2.000 euros).  A l’Assemblée Citoyenne des Originaires de Turquie (6.000 euros).   A la Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des Deux Rives (10.000 euros).  La Mairie de Paris justifie ces subventions en déclarant :  « Paris compte plus de 20% de Parisiens étrangers et immigrés.  Ces derniers,  nés étrangers à l’étranger,  vivent en France et ont,  pour plus d’un tiers,  acquis la nationalité française.  Il faut savoir que la région parisienne accueille à elle seule 40% des étrangers de France ».  La France a également – ça c’est moi qui l’ajoute – un endettement public pour 2007 supérieur à 1.200 milliards d’euros.  Le président de la Court des Comptes précise – à ce propos – que l’endettement public signifie – concrètement – que chaque Français ayant une activité rémunérée devra verser 48.000 euros pour effacer la dette susmentionnée.

Les réflexions d’Eric Zemmour prononcées sur itélé ont une tonalité autre que celle de la Mairie de Paris.  Voyez plutôt :  «  Sarkozy révèle au grand jour le secret le mieux gardé de la république française depuis 30 ans,  c’est-à-dire l’alliance objective entre :  les patrons qui veulent de la main d’œuvre moins chère,  et surtout,  grâce à l’immigration,  peser sur les salaires des ouvriers locaux,  qu’ils soient français ou étrangers en situation régulière ;  et les gauchistes et les droits de l’hommistes bien pensants qui sont les idiots utiles du capitalisme,  et qui poussent à la régularisation massive et à l’abandon des frontières.  Ces deux-là sont alliés depuis 30 ans.  C’est eux qui dirigent la politique française depuis 30 ans en matière d’immigration ».


  

 

Ingrid Betancourt est brouillée avec son amie écologiste Clara Rojas,  qui fut sa directrice de campagne puis sa compagne de captivité.  Il faut ici préciser qu’en captivité,  Clara Rojas a eu des rapports intimes avec un narcoterroriste farciste,  rapports intimes dont est né un garçon,  Emmanuel.  Emmanuel qui a failli ne pas vivre au-delà d’un jour.  Aussitôt après l’accouchement,  sa maman,  Clara Rojas,  a essayé de noyer Emmanuel dans une rivière.  Le nouveau-né a survécu grâce à l’intervention d’Ingrid Betancourt qui a empêché l’infanticide.  Priée par Larry King,  dans une émission sur CNN,  de confirmer ou infirmer ces faits,  Ingrid Betancourt a répondu :  « Il faut laisser dans la jungle bien des choses arrivées dans la jungle ».


  

 

La confrontation entre la Russie et les Occidentaux se concrétise en mer Noire,  où la Russie,  avec culot,  accuse la très passive OTAN de « concentrer » des forces navales,  sous couvert d’exercices et d’aide humanitaire à la Géorgie.  Hier mercredi 27 août 2008,  un bateau des gardes-côtes américains décharge du matériel humanitaire à Batoumi,  dans le sud-ouest de la Géorgie,  alors qu’il est supposé le décharger à Poti,  militairement occupé par l’envahisseur russe.  Le croiseur Moskva,  vaisseau amiral de la flotte russe de la mer Noire et  d’autres vaisseaux russes,  accostent,  toujours en mer Noire,  à Soukhoumi,   port et capitale de l’Abkhazie.  Ils « remplissent des missions de contrôle des eaux territoriales afin d’empêcher le trafic d’armes »  ainsi qu’une  « mission humanitaire »,  assure sans rire la marine russe qui décidément choisit de se moquer de nous en grandes pompes.  Et malgré cela,  on nous raconte que les Occidentaux provoquent les Russes….  Alors que l’OTAN ne concentre rien du tout,  excepté des paroles creuses,  et certainement pas des forces navales,  contrairement aux Russes qui,  eux,  mettent le paquet.


  

 

La bombe iranienne ou le bombardement de l’Iran.  C’est ce que déclare mercredi 27 août 2008 Sarkozy,  après avoir menacé Téhéran d’augmenter les sanctions dans tous les domaines.  « Il est impensable que l’Iran dispose de l’arme nucléaire » raconte Sarkozy.  Ce qui ne l’empêchera pas de se rendre en Syrie début septembre.  Il serait temps de faire le tri entre les paroles de Sarkozy et les actes de Sarkozy.  Fanfaronner contre l’Iran tout en se rendant en Syrie,  ce n’est pas sérieux.


  

 

Les têtes de bois du Conseil fédéral suisse recommandent le rejet de l’initiative « contre la construction de minarets ». Elles adoptent mercredi 27 août 2008 un message à l’intention du Parlement.  Pour les têtes de bois du Conseil fédéral suisse,  l’initiative viole soi-disant les droits de l’homme et va paraît-il à l’encontre des valeurs essentielles de la Constitution suisse.  L’interdiction des minarets met soi-disant en péril la paix religieuse.  « L’initiative n’enfreint toutefois pas les règles impératives du droit international et est donc valable » ajoutent – incohérentes – les têtes de bois du Conseil fédéral suisse.  On cherche d’urgence un psychiatre pour thérapie de groupe.  En effet,  les sept têtes de bois du Conseil fédéral suisse sont atteintes de calamytie aiguë.

Rappelons dans ce cadre que  l’Union démocratique du centre (UDC) avait réuni plus de 100.000 signatures pour réclamer l’organisation d’un vote contre la construction de minarets.  Le comité à l’origine de cette initiative fait valoir que les minarets ne sont pas des constructions à caractère religieux mais le symbole apparent d’une revendication politico-religieuse du pouvoir,  qui remet en cause les droits fondamentaux.  Celui qui,  comme c’est le cas dans l’islam,  place la religion au-dessus de l’Etat,  se trouve en contradiction totale avec la constitution fédérale.

S’il est vrai que l’UDC est parfois considérée trop à droite,  il n’en demeure pas moins que plus de 100.000 Helvètes ont signé l’initiative,  et ce dans un pays,  rappelons-le,  qui compte 200.000 musulmans albanophones,  dits Kosovars,  pour une population totale de 7 millions d’habitants.  Quant à l’antisémitisme présumé de l’UDC,  j’accueillerai,  pour ce qui me concerne,  avec bienveillance,  toute preuve tangible à ce sujet.

Hillary Clinton a donné mercredi 27 août toute liberté à ses délégués pour voter en faveur de Barack Obama pour l’investiture démocrate à la Maison-Blanche.  « Je suis ici aujourd’hui pour vous rendre votre liberté »,  a déclaré Hillary Clinton à ses délégués,  avant la procédure de vote à Denver.

La Chine se déclare préoccupée après la reconnaissance par la Russie de l’indépendance de l’Ossétie du Sud et de l’Abkhazie.  Rappelons dans ce contexte que l’Organisation de Coopération de Shanghai – qui reste vague dans ses déclaration sur le conflit russo-géorgien – elle réunit la Chine, la Russie et quatre des cinq ex-républiques soviétiques d’Asie centrale,  à savoir le Kazakhstan,  le Kirghizstan,  l’Ouzbékistan et le Tadjikistan.  La lune de miel entre la Russie et la Chine semble ternie par la nouvelle situation dans le Caucase.  Et les USA s’inquiètent d’une extension de la crise géorgienne à l’Ukraine et à l’Azerbaïdjan.  Mais le président russe Dmitri Medvedev,  lui,  veut un « retour des troupes géorgiennes dans leurs casernes » avant de retirer les siennes,  ou plutôt celles de son maître.

Au Pakistan,  dix morts dans un attentat-suicide au nord-ouest du pays :  un terroriste se fait exploser à proximité d’un véhicule transportant des policiers.


  

 

Pas d’eau dans le gaz :  le groupe gazier russe Gazprom (photo) promet de maintenir ses livraisons vers l’Allemagne  malgré les tensions entre la Russie et l’Allemagne à propos de la Géorgie.  L’Allemagne achète 40% de son gaz à la Russie.  Depuis que la Russie reconnaît l’indépendance de l’Abkhazie et de l’Ossétie du Sud,  la chancelière allemande Angela Merkel qualifie cette décision de contraire au droit international.  Sauf qu’à Moscou,  ils n’en ont plus rien à cirer de notre droit international.  A ce propos,  après avoir recruté l’ancien Premier ministre socialiste allemand Gerhard Schröder,  pour présider le conseil de surveillance,  Gazprom met un second Premier ministre socialiste dans son panier :  le Finlandais Paavo Lipponen accepte un poste élevé à responsabilité dans le consortium.


  

 

Le Hezbollah continue de se servir du Venezuela comme d’une base militaire à partir de laquelle plusieurs de ses opérations sont planifiées.  Le Hezbollah exploite les bonnes relations qu’entretient le président autocrate cynocéphale vénézuélien Hugo Chavez avec le président génocidaire négationniste iranien Mahmoud Adolfinejad.  Il y a une volonté commune de Hassan Nassrallah,  Secrétaire général du Hezbollah terré dans son trou en béton  et  du chef du régime des mollahs intégristes,  Mahmoud Adolfinejad,  de frapper Israël – même hors du Moyen Orient – car ils accusent Israël,  à tort ou à raison,  d’avoir liquidé Imad Moughnieh,  le stratège du Hezbollah éliminé en février en Syrie.  Des instructeurs militaires (eux-mêmes instruits par les Pasdaran iranien) et des guides religieux (prosélytes en milieu amérindien) opèrent au Venezuela depuis de nombreuses années.


  

 

La décision russe de reconnaître l’indépendance des provinces géorgiennes séparatistes d’Abkhazie et d’Ossétie du Sud réveille des indépendantistes en Russie :  effet boomerang.  La Russie combat des rébellions en Tchétchénie et dans le nord du Caucase.  La Tchétchénie n’est pas l’unique région qui veut l’indépendance.  En Ingouchie et au Daguestan,  des séparatistes musulmans se livrent à des attentats à la bombe.  En Ossétie du Nord,  située en Russie,  on évoque la réunification avec l’Ossétie du Sud et la création d’un Etat :  « l’Iriston ».  Ben voyons.  Autre risque :  dans les régions de Karatchaïevo-Tcherkessie,  de Kabardino-Balkarie  et  d’Adigie – à vos souhaits – les minorités ont les mêmes origines que les Abkhazes.  On n’est pas sorti de l’auberge.  Je dirais même plus,  on n’y est pas encore entré.  Ce soir,  tournée kosovare pour tout le monde.

Miguel Garroté

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz