FLASH
Bruno Le Roux nommé 1er ministre. Si dans une entreprise on nommait PDG un petit cadre, ce serait la faillite – pareil pour la France  |  Des coups de feu ont été tirés sur un poste de police d’Albertslund au Danemark – 1 policier blessé – motif encore inconnu  |  Bernard Cazeneuve vient d’être nommé premier ministre. Mais sil sont bons à tout c’est qu’ils sont bon à rien disait ma grand-mère  |  Trump a démontré qu’il est le 1er président qui n’a pas besoin des médias, il va les court-circuiter pour parler aux Américains  |  Moscou et Pékin mettent leur veto à une résolution de l’Onu pour une trêve à Alep  |  Hillary Clinton atteint maintenant 2.6 millions de votes de plus que Trump – et ça n’a toujours aucune valeur  |  83% des Israéliens considèrent que Donald Trump est un pro-israélien. Les juifs gauchistes reçoivent une énorme dégelée  |  Le président italien refuse la démission du Premier ministre Renzi  |  Manuel Valls a informé le président Hollande qu’il se présente à la primaire socialiste – comme si c’était un scoop: Oh! on est tous étonnés!  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes et honorables, je n’aurais pas besoin de tweeter. Tristement, je ne sais pas si ça changera »  |  Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  |  Ecosse. Fumer avec un enfant dans la voiture, c’est 119 € d’amende  |  Raciste ? Trump a nommé un noir, Ben Carson, comme Secrétaire au logement et au développement urbain  |  Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 8 octobre 2008

  
  

  

Les scoops du jour sont nases

Miguel Garroté   En parcourant les news du jour (1e erreur),  je me pose des questions (2e erreur).  A propos du débat McCain-Obambikaze hier soir,  je lis ce matin mercredi 8 octobre 2008 – avec étonnement – que « les deux candidats ont déclaré qu’en cas d’attaque iranienne sur Israël,  les USA pourraient intervenir militairement en faveur de l’Etat Hébreu,  le candidat du Parti républicain,  John McCain, ajoutant qu’il n’attendrait pas l’approbation de l’ONU pour lancer de telles opérations ».  Autrement dit,  les USA pourraient intervenir,  au conditionnel,  et seulement après que l’Iran ait rayé – ou tenté de rayer – Israël de la carte.  Seigneur,  préservez-moi de mes amis.  Mes ennemis,  je m’en charge.

Iran-Resist,  dans un article daté d’aujourd’hui mercredi 10 octobre 2008,  article qui vaut son pesant de pistaches,  affirme :  « ‘Les Etats-Unis ne permettront pas à Israël de bombarder les installations nucléaires iraniennes tant que des troupes américaines seront stationnées en Irak’,  a rapporté lundi la 10e Chaîne,  une télévision israélienne,  qui citait des sources diplomatiques.  (…)  Cependant, la bombe nucléaire iranienne est un contresens :  le régime des mollahs ne peut envisager d’employer une bombe atomique contre Israël car elle contaminerait pour des générations la future patrie des Palestiniens (que les mollahs veulent leur restituer) tout comme la bande de Gaza et le Sud Liban, deux régions où vivent les alliés de Téhéran.  (…)  la prétendue menace nucléaire est une pure sottise  (…)  Il en va de même avec la prétendue menace des bombes sales.  L’intérêt porté à la future patrie des Palestiniens immunise cette seule région contre cette menace :  toutes les autres régions du monde seraient plus exposées à ce genre de menace qu’Israël ».

Iran-Resist poursuit :  « Malgré tous ces points,  les Etats-Unis se sont toujours focalisés sur cette prétendue menace nucléaire iranienne.  Au prétexte d’agir pour la sécurité de leur allié israélien,  ils ont décrété des sanctions économiques contre l’Iran,  sanctions qui ne visent pas à réduire une menace qui n’existe pas,  mais à forcer les mollahs à devenir les alliés stratégiques de Washington,  entente indispensable pour permettre la prise de contrôle de l’Asie Centrale,  ce réservoir de pétrole et de gaz de la Chine.  Les Etats-Unis n’ont jamais eu l’intention d’autoriser des frappes sur l’Iran.  Ils avaient besoin de cette rumeur pour amplifier la prétendue menace nucléaire iranienne afin de justifier leurs sanctions.  Comme ils utilisent le Conseil de Sécurité pour légitimer et renouveler ces sanctions,  ils ont utilisé Israël comme un terreau propice à l’amplification des rumeurs de menaces et de ripostes ».



  

A propos de nucléaire,  la Corée du Nord développe une ogive nucléaire pouvant être adaptée à un missile,  affirme aujourd’hui mercredi 8 octobre 2008 un responsable militaire sud-coréen.  « La Corée du Nord travaille au développement d’une petite ogive nucléaire pouvant être chargée sur un missile »,  déclare devant des députés le chef d’état-major sud-coréen,  Kim Tae-young,  cité par l’agence Yonhap.  Selon Kim Tae-young,  la Corée du Nord pourrait développer six ou sept ogives nucléaires grâce à un stock de plutonium estimé à 40 kilos.  Vendredi 3 octobre dernier,  le département d’Etat américain a déclaré que la Corée du Nord fait redémarrer son programme d’armement nucléaire,  malgré les efforts des « Six » pour maintenir en vigueur « l’accord de Pékin ».  La Corée du Nord possède des centaines de missiles de courte portée.  Elle a également développé des missiles longue portée.  des missiles Taepodong-1 ont été testé en 1998 et en 2006.  D’après le journal sud-coréen Dong-A Ilbo,  qui cite des services de renseignement,  la Corée du Nord s’apprête à tester un modèle avancé du Taepodong-2 d’une portée de 10.000 km capable d’atteindre la côte ouest des USA.



  

Toujours à propos de misiles,  pardon,  de minarets,  je lis ce matin que le maire de Cologne a rappelé hier mardi 7 octobre 2008 au Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan l’engagement de celui-ci à soutenir le projet de construction d’un lieu de pèlerinage chrétien à Tarse,  en Turquie.  Dans la foulée,  le maire de Cologne a rappelé à Erdogan qu’il défendait,  lui,  le maire,  la construction d’une mosquée dans sa commune allemande.  Lors d’une rencontre en février 2008 à Cologne,  Erdogan avait proclamé au maire allemand « son soutien personnel » pour la construction du centre de pèlerinage dédié à Saint Paul à Tarse en Turquie.  En septembre dernier,  le cardinal de Cologne Joachim Meisner avait envoyé une délégation d’évêques allemands à Istanbul et à Tarse pour demander la construction de ce centre de pèlerinage.  Le conseil municipal de Cologne avait autorisé il y a deux mois la construction d’une mosquée,  l’une des plus grandes d’Allemagne,  surmontée d’une coupole de verre de 34 mètres de haut et ayant une capacité prévue pour 2000 personnes.  En Allemagne,  3,4 millions de musulmans disposent de 159 mosquées avec minaret.  Et 184 projets supplémentaires de construction sont à ce jour répertoriés.

– 

  

J’ai commencé le présent article en écrivant qu’à parcourir les news du jour,  je me posais des questions.  Or en effet,  j’apprends qu’en cas d’attaque iranienne sur Israël,  les USA,  je cite,  c’est ce qu’on nous raconte,  pourraient,  alors seulement,  intervenir militairement en « faveur » de l’Etat Hébreu,  et même sans l’approbation de l’ONU.  Je suppose que c’est une plaisanterie.  Car cela signifierait qu’après la destruction d’Israël,  le héros républicain – ou l’autre – pourrait éventuellement s’énerver,  même sans l’accord des Chinois et des Russes au Conseil d’Insécurité de l’ONU.  Je suppose et je veux croire qu’en l’espèce il s’agit d’une phrase citée hors contexte.  Puis j’apprends qu’il n’y a pas de nucléaire offensif iranien et que ceci est une invention,  je cite,  pour forcer les mollahs iraniens à devenir les alliés des USA,  entente indispensable pour permettre la prise de contrôle de l’Asie Centrale,  je cite,  ce réservoir de pétrole et de gaz de la Chine.  Je suppose que – là aussi – il s’agit d’une plaisanterie.  Même l’Egyptien sous hypnose persane Bareid a fini par admettre que les atomes iraniens commencent à sérieusement enquiquiner le monde.  Quant à l’Asie Centrale,  j’ignorais qu’elle est exclusivement le réservoir de la Chine.  Je croyais – bête comme je suis – que l’Asie Centrale et ses kazakhs russophones était aussi le Hinterland de Poutine et de son valet présidentiel,  le mède Vedev.   Ma mappemonde date sans doute de Christophe Colomb ou plutôt de Marco Polo.  J’apprends,  encore,  que la Corée du Nord développe une ogive nucléaire et qu’elle s’agite avec son modèle avancé du Taepodong-2 d’une portée de 10.000 km capable d’atteindre la côte ouest des USA.  C’est le général sud-coréen Kim Tae-young qui s’en aperçoit,  avec le relais de l’agence Yonhap et le grain de sel du journal Dong-A Ilbo.  Excusez-moi de vous demander pardon,  mais la folie des grandeurs du nain trisomico-stalinien de PyongYang,  ça fait belle lurette que nous sommes au courant.  Enfin,  je lis que lors d’une rencontre en février 2008 à Cologne,  Erdogan avait proclamé au maire allemand « son soutien personnel » pour la construction du centre de pèlerinage dédié à Saint Paul à Tarse en Turquie.  Là,  c’est la méga plaisanterie du jour.  D’abord,  Erdogan persécute depuis longtemps les 50.000 Turcs catholiques de son pays.  Ensuite,  il n’a jamais pratiqué la réciprocité en matière de synagogues et d’églises en contrepartie des mosquées construites en Allemagne ou ailleurs en Europe.  Enfin,  « son soutien personnel »,  en sa qualité d’islamiste s’adressant à un infidèle germain,  ça vaut autant que les actions en bourses actuellement.  D’ailleurs justement,  on dirait que l’info c’est comme la bourse,  en ce moment ça déraille un max.  Peut-être que chez Leclerc ou Auchan on trouve deux Taepodong pour le prix d’un.

© Miguel Garroté 2008



  
  
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz