FLASH
[27/03/2017] L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 27 octobre 2008

A la fin de la Seconde Guerre mondiale, les agences de renseignement occidentales ayant dirigé la contre-offensive alliée – les nouvellement nommées CIA et le MI6 – établirent des plans de secours dans le cas où l’Europe serait envahie par les troupes soviétiques.

Il s’agissait de créer des groupes armés semblables aux réseaux de résistants montés pendant la guerre. Ainsi naquit le projet Gladio. Créé sous l’égide du SHAPE, le QG de l’OTAN, il devait coordonner les forces clandestines susceptibles d’évacuer la technologie, les « cerveaux » et les gouvernements européens en cas de coup de force des communistes.

« Le comité clandestin des forces alliées » comprenait la France, la Grèce, la Belgique, la Suisse et l’Italie, notamment. Les services de renseignement militaires et civils de ces pays dirigeaient les différentes cellules qu’ils alimentaient avec l’argent de leurs caisses noires.

L’objectif de Gladio était d’anticiper une invasion de l’URSS. Les pays membres avaient créé des caches d’armes à l’intérieur de leur territoire pour mener une guerre de partisans en cas de coup de force de l’ennemi.

A ce jour, les archives de Gladio ne sont pas ouvertes et l’ampleur du réseau n’est pas connue. L’affaire a pourtant éclaté en Italie grâce à une enquête interne dévoilant les ramifications de ce projet au sein de l’Etat. Puis il y eut le  » scandale des fiches », durant lequel le gouvernement suisse dut reconnaître l’existence de la « P-26 », cellule de renseignement helvétique chapeautée par le MI6 et destinée à évacuer le gouvernement vers l’Irlande en cas d’invasion russe.

Bien sûr, Gladio a suscité son lot de délires conspirationnistes chez les imbéciles. Comme si la résistance alliée contre le communisme était moins justifiable que la lutte contre le nazisme dix ans plus tôt…  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz