FLASH
[28/06/2017] Allemagne, un migrant arrêté parce qu’il soutenait ISIS  |  Tunisie, pays musulman modéré donc tolérant, interdit le spectacle de Michel Boujenah  |  [27/06/2017] L’enquête du FBI contre le général Flynn, le conseiller sécurité de Trump, était une vengeance  |  L’université de Californie se prend un procès pour « environnement hostile aux juifs »  |  Chômage : la barre des 6.6 millions d’inscrits à Pole Emploi est dépassée  |  [26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 3 novembre 2008

Par, Chawki Freïha , www.Mediarabe.info

(merci à l’équipe de Mediarabe pour m’avoir transmis l’article)

Le rédacteur en chef du quotidien « Al Quds Al Arabi », Abdelbari Atwane (premier journaliste à avoir rencontré Oussama Ben Laden), revient dans son éditorial du 3 novembre sur les élections américaines. Sous le titre provocateur « l’Intifada historique d’Obama », qui fait référence à l’Intifada palestinienne tant louée par le quotidien, Atwane souligne qu’« en l’absence d’une catastrophe, Obama sera élu, et le peuple américain, à travers son vote, aura lancé sa plus importante Intifada ».

Pour Atwane, « les Américains donnent ainsi le coup d’envoi de leur Intifada historique contre le racisme, de leur révolution contre le sectarisme et l’extrême droite. Un soulèvement contre les anglicans et contre l’esclavagisme en général… ». « Barack Obama, issu de la communauté noire et pauvre, qui parviendra, grâce à sa lutte personnelle et à sa persévérance, à diriger la superpuissance à travers les urnes, est le seul à pouvoir réconcilier l’Amérique avec elle-même et avec le monde entier, après huit années de la politique de George Bush qui a ruiné le pays et dilapidé son crédit de sympathie… », souligne l’éditorialiste. Il ajoute que « la défaite d’Obama face à John McCain est impossible à ce stade, bien qu’elle puisse survenir grâce à une fraude organisée. Mais dans ce cas, elle pourrait signer la fin des Etats-Unis, provoquer des divisions interaméricaines, des manifestations, des émeutes et une colère inégalée… Ce qui précipiterait la défaite de l’empire américain » [NDLR : le même journal avait longtemps mis en garde contre une explosion des banlieues françaises en cas de victoire de Nicolas Sarkozy face à Ségolène Royal].

L’éditorialiste critique, avec virulence, le candidat républicain : « Ceux qui reprochent à Obama son manque d’expérience doivent nous expliquer ce que les Etats-Unis et le monde ont gagné avec l’expérience de Bush durant des années, et qu’ils nous présentent une alternative crédible à Obama. Ce n’est pas le vieux McCain, qui prolongera la politique de Bush, ni sa colistière Sarah Palin, qui n’a eu son passeport que depuis un an, qui sortiront les Etats-Unis de la crise et de la faillite économique et morale ».

Louant à l’avance les bénéfices de la victoire d’Obama, Atwane précise que « (…) le changement attendu aux Etats-Unis aura sans aucun doute ses répercussions positives sur nous, les Arabes et les Musulmans, qui avons souffert d’une administration passée depuis huit ans sous le contrôle des sionistes, avec le hold-up du lobby israélien, dont l’objectif est de détruire le monde arabe et l’islam… ». Pour l’éditorialiste, « le changement aux Etats-Unis entraînera sans doute le changement dans les pays arabes. Les régimes arabes, tyranniques et corrompus, ont vécu grâce à leur alliance avec Washington profitable à Israël (…). Nous possédons les plus importantes richesses susceptibles de sauver le monde de la crise. Si ces richesses sont bien exploitées, nous pourrions imposer notre point de vue et servir nos causes, comme la famille juive des Rothschild avait exploité ses richesses pour acheter Lord Balfour et obtenir sa fameuse promesse au lendemain de la Première Guerre qui avait ruiné la Grande-Bretagne. Les conditions sont aujourd’hui réunies pour que les Arabes exploitent leurs richesses pour obtenir une promesse américaine favorable et corriger les erreurs historiques commises en Palestine. Il est de notre droit aujourd’hui d’afficher notre soutien à Obama, non pas parce que son père s’appelait Hussein, ni parce qu’il est noir, encore moins parce qu’il est d’origine musulmane. Mais simplement parce qu’il se révolte contre le mépris ».

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz