FLASH
Rotterdam : Le terroriste musulman appréhendé préparait une exécution – saloperie d’islam  |  CNN annonce que 50 000 combattants de l’Etat islamique ont été tués selon l’armée américaine  |  Allemagne : 2 mineurs musulmans suspectés de préparer un attentat ont été arrêtés à #Aschaffenburg  |  Rotterdam : 4 boîtes d’explosifs, 1 drapeau d’ISIS découverts durant l’arrestation de terroristes musulmans  |  Syrie : la coalition occidentale a bombardé et détruit 168 camions-citerne près de Palmyre  |  Nigeria : double attentat « suicide » à #Madagali : 30 morts 57 blessés – saloperie d’islam  |  Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  |  Egypte : 8 morts dont 4 policiers lors d’une explosion jihadiste au Caire  |  Nouvel effet Trump : Foxconn Taiwan, qui fabrique les iPhone et d’autres smartphones, déclare au WSJ qu’il envisage de se développer aux USA  |  Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 7 novembre 2008

Un président démocrate va diriger les Etats-Unis durant les quatre prochaines années. J’insiste volontairement : un président démocrate. Car lorsque j’écoute depuis 48 heures les commentaires des journalistes français je me demande si l’élection présidentielle américaine s’est jouée sur des critères politiques ou ethniques. Car tout ce qui semble importer à la classe médiatique mais également politique ou intellectuelle française c’est que Barack Hussein Obama soit noir. La belle affaire. Peu m’importe qu’il soit noir ou métis.  Comme l’a écrit Ivan Rioufol : « ce n’est pas la couleur de la peau qui fait la compétence« . En revanche ce qui me fait peur c’est qu’il soit démocrate. C’est en effet sur les idées politiques et les convictions idéologiques, ou religieuses si elles reposent sur le fanatisme, que je m’oppose à une personne non sur la couleur de sa peau. Bien entendu je peux comprendre l’émotion de la communauté noire américaine devant l’élection de Barack Hussein Obama. C’est un sentiment légitime et humain. Je constate cependant que 96 % des noirs américains affirment avoir voté pour le candidat démocrate. Je suis simplement surpris de constater la soudaine quasi unanimité de la communauté noire américaine sur les positions politiques, économiques, sociales ou internationales du parti démocrate. 96 %….. Je me demande si dans l’Afrique du Sud de l’apartheid les candidats racistes de la minorité blanche arrivaient à obtenir de leur propre communauté un tel soutien. 96 %… No comment. Bien entendu l’élection de Barack Hussein Obama a déjà des répercussions en France. Plusieurs personnalités, comme Gérard Pince, s’inquiètent (http://www.rebelles.info/article-24458133.html). Il a raison de penser que tous les racistes des minorités présentes en France vont s’emparer de cette élection pour exacerber les tensions communautaires. Il a raison de penser que tous les pourfendeurs de l’identité nationale vont s’emparer de cette élection pour exiger l’augmentation de l’immigration et pour pousser les feux de l’islamisation etc… Mais attention à ne pas tomber soi-même dans un racisme bête et méchant en réaction au racisme et à la bétise de nos adversaires. Pour moi ce qui compte, bien davantage que l’appartenance à une même nation, à une même culture ou à une même civilisation, c’est l’appartenance à une même « race » de l’esprit. Ce qui importe c’est de partager les mêmes valeurs, les mêmes idées, les mêmes objectifs. Je partage bien plus de chose avec un Rachid Kaci, membre de l’UMP et d’essence libéral-conservateur, que tous les Durand et les Dupont de l’UMP ou du Parti socialiste fussent-ils des Gaulois de souche. Je me détermine dans mes choix politiques par rapport à des idées, non par rapport à des origines.

Si l’élection du candidat démocrate est une mauvaise nouvelle il y a eu cependant un vote intéressant dans cette nuit de mardi à mercredi. D’autant plus surprenant qu’il s’est produit dans la très tolérante et démocrate Californie. Les Californiens ont en effet approuvé l’interdiction du mariage homosexuel lors d’un référendum quelques mois seulement après la légalisation de ces unions. La proposition émanant de groupes conservateurs visant à définir le mariage comme l’union de personnes de sexes différentes a en effet été approuvée par 52,1 % des voix contre 47,9 %. Des référendums en Arizona et en Floride sur le même sujet ont donné des résultats similaires. Et dans l’Arkansas les électeurs ont décidé d’empêcher l’adoption d’enfants par des couples non-mariés, homosexuels ou non. Rebelles.info et la Nouvelle Droite Républicaine (http://nouvelle-droite-republicaine.over-blog.com/) dont la Charte affirme que la « famille doit demeurer la structure de base de notre société » se félicitent de ces résultats. Mais dans l’Obamania frénétique qui agite nos médias cette information est presque passée inaperçue. Il s’agit de ne pas gâcher la fête !

La principale inquiétude que provoque l’élection de Barack Hussein Obama au niveau international porte sur son attitude future envers Israël. Va t-il soutenir l’Etat hébreu aussi fermement que son prédécesseur ? Saura t-il surtout faire face au danger iranien et ne pas provoquer l’aventurisme des mollahs en envoyant des signaux de faiblesse qui seront interprêtés comme un encouragement par les plus fanatiques d’entre eux à s’en prendre aux Israéliens ? Pour le moment je suis pessimiste. Pessimisme partagé par la majorité des Israéliens qui, si ils l’avaient pu, auraient voté pour John Mac Cain. C’est pourquoi le peuple israélien doit rapidement envoyer un message de fermeté à la nouvelle administration américaine. Ce message doit passer par le vote en faveur de ceux qui n’accepterons aucune concession quant à la sécurité d’Israël. Par le vote en faveur de ceux qui refuseront de dialoguer avec tous les islamo-fascistes de la région. Ce message doit passer par le vote en faveur du Likoud afin d’envoyer Benyamin Netanyahou à la tête de l’Etat hébreu. Selon un sondage publié la semaine dernière par le quotidien Haaretz, Benjamin Netanyahu devrait diriger la prochaine coalition avec 61 sièges regroupant le Likoud, les partis orthodoxes et le parti Union Nationale-PNR. Selon cette même enquête d’opinion, le bloc de centre gauche dirigé par Tzipi Livni avec les travaillistes et Meretz n’obtiendrait que 59 sièges. Par ailleurs, 33% des personnes interrogées considèrent que l’ancien Premier ministre Netanyahu est le mieux placé pour traiter les problèmes de sécurité, contre 26% pour Ehud Barak et 14% pour Tzipi Livni. Avec l’élection de Barack Hussein Obama les Israéliens ont perdu une bataille mais il ne tient qu’à eux de ne pas perdre la guerre en votant pour ceux qui sauront tenir tête aux démocrates américains.

Il existe en Europe un gouvernement de droite qui tient fermement le cap des réformes et reste très populaire après huit mois d’exercice du pouvoir. Si, si cela existe et cela se passe en Italie. Bien entendu cela a le don d’exaspérer la gauche mais celle-ci en est réduite à descendre dans la rue pour exprimer sa colère contre les réformes faute de pouvoir proposer des solutions alternatives crédibles. Un peu comme en France. Dernièrement c’est la réforme de l’Education qui est dans le collimateur des partisans de l’immobilisme mortifère.
La réforme du primaire voulue par Mariastella Gelmini (photo) ministre de l’Éducation, est d’ampleur. Elle impose le retour à l’instituteur unique par classe. Depuis 1990, les écoliers italiens avaient en effet trois instituteurs qu’ils partagaient avec une autre classe. Cette usine à gaz avait été inventée par la gauche en 1990 pour… éviter de supprimer des postes d’enseignants. La réforme impose aussi le retour des notes sur 10 dans le primaire et au collège afin de permettre aux parents de mieux évaluer les progrès (ou non) de leurs enfants qui jusqu’à présent voyaient leur travail sanctionné par… un commentaire du professeur. D’autre part une note de discipline pouvant permettre l’exclusion des élèves les plus indisciplinés sera désormais intégrée dans la notation globale. Le recrutement des instituteurs se fera désormais sur une base régionale et non plus nationale pour favoriser la mise en place d’une véritable autonomie locale en matière d’enseignement. Enfin une réduction des dépenses et le développement des partenariats entre les universités et les entreprises viennent compléter cette réforme d’envergure. Tout cela provoque la fureur de la gauche. Etonnant non ?

David Bescond pour Rebelles.info (http://www.rebelles.info)

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz